Insécurité. 7 Français sur 10 craignent d’être cambriolés pendant les vacances

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Alors que nombre de Français vont prendre la direction des vacances, l’Ifop publie une enquête qui mesure leur expérience et leur crainte d’être l’objet de cambriolages en général et plus précisément durant une période estivale qui s’avère une des plus propices à ce type de vols. Réalisée pour Internorm auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 Français, cette étude met en exergue :

Une peur croissante des Français à l’idée de laisser leur maison lorsqu’ils partent en vacances : plus de deux Français sur trois (69%) se disent aujourd’hui inquiets pour leur logement quand ils partent en congé/week-end, soit un sentiment d’inquiétude beaucoup plus répandu que celui que l’on pouvait mesurer il y a une quinzaine d’années (45% en 2006).

Et indépendamment de la période estivale, la crainte d’une violation de domicile est de plus en plus forte si l’on en juge par la proportion de Français craignant d’être victimes d’un cambriolage : 83%, soit nettement plus qu’il y a vingt ans (63% en 2000) à une époque où le nombre de cambriolages de résidences principales était beaucoup plus bas qu’aujourd’hui (170 946 en 2000 contre environ 222 000 en 2019).

Il est vrai que cette inquiétude s’avère très corrélée au fait d’avoir été personnellement cambriolé : la proportion de Français ayant régulièrement ou occasionnellement peur d’être cambriolé étant par exemple trois fois plus grande chez ceux l’ayant été ces douze derniers mois (87%) que chez ceux n’ayant jamais été victimes de ce type de vol par effraction (34%).

Faire l’objet d’un squat suscite aussi de fortes inquiétudes, que ce soit pour son logement principal (56%) ou pour sa résidence secondaire (72%). Et cette crainte de voir son logement principal squatté n’est pas l’apanage des riches… Au contraire, elle affecte beaucoup plus les Français ayant un niveau de vie inférieur à ± 900 € nets/mois (75%) que ceux ayant des revenus de plus de 2 500 € nets/mois (56%).

Près d’un quart des Français (23%) a déjà subi un cambriolage de sa résidence principale, et pour plus de la moitié (14%), ce n’est pas une lointaine expérience mais une effraction vécue ces 10 dernières années. Enfin, 2% d’entre eux rapportent en avoir été victimes ces douze derniers mois, soit un taux assez proche de celui mesuré dans la dernière enquête « Cadre de vie et sécurité » (0,8% des ménages en 2018).

Une majorité de Français (57%) se sentent régulièrement ou occasionnellement en insécurité à leur domicile, en particulier ceux ayant les revenus les plus modestes : 48% de ceux un niveau de vie inférieur à ± 900 € nets/mois se sentent régulièrement en insécurité chez elles, contre à peine 16% des plus aisés. Or, cette appréhension s’avère une variable lourde du sentiment d’insécurité général des Français si l’on juge par les sommets que ce dernier atteint chez ceux qui se sentent régulièrement en insécurité dans leur logement.

Pour une partie croissante de la population française, l’insécurité n’est pas un « sentiment » mais bel et bien une réalité, jamais prise en compte par l’Etat dont la première mission est pourtant d’assurer la sécurité des citoyens.

 Étude Ifop pour Internorm réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 10 au 11 juin 2021 auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

1 COMMENTAIRE

  1. fakeniouze
    ces gens ne font que débarrasser des maisons inoccupées des affaires qui les encombrent
    et éventuellement squatter certaines s’ils n’ont pas d’endroit où habiter

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Festival d’Avignon : une pièce contre « le sentiment d’insécurité »

La gauchosphère intello parisienne se réunissant en meute chaque été à Avignon pour le festival de théâtre recycle cette année encore une vieille marotte :...

Régionales 2021. L’insécurité, facteur déterminant du vote de 42% des Français

L'insécurité, facteur déterminant du vote de 42% des Français. C'est ce qu'il ressort d'un sondage l’Ifop pour Internorm, qui montre aussi que les Français...

Pour Mathieu Kassovitz, le caillassage de pompiers par des racailles est un « moyen d’expression d’une frustration » [Vidéo]

Invité sur le plateau de LCI pour parler d'insécurité, le réalisateur Mathieu Kassovitz a fait une nouvelle fois preuve de complaisance vis-à-vis de la...

Confinement : le coup fatal de Macron ? Le JT de TV Libertés évoque l’insécurité en Bretagne

L’Ile-de-France retient son souffle. Après avoir retardé l’échéance, le gouvernement devrait annoncer de nouvelles restrictions pour la région parisienne. Des restrictions qui ne seront pas...