Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

A LA UNE

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus à y entrer illégalement le 12 juillet.

Immigration : Ceuta et Melilla toujours sous pression

Le gouvernement espagnol, qui projette notamment d’avoir recours à l’immigration extra-européenne en envisageant d’accueillir en moyenne 250 000 migrants par an d’ici 2050 afin de limiter la baisse de sa population en âge de travailler, n’aura pas beaucoup d’efforts à faire pour attirer ces futurs talents… Lesquels se massent déjà autour des enclaves de Ceuta et Melilla, situées en territoire nord-africain.

Régulièrement, des groupes de migrants clandestins parviennent à passer en force la frontière séparant le Maroc de ces deux villes autonomes espagnoles. Le 17 mai dernier, ce furent 6 000 migrants qui pénétrèrent sur le sol de Ceuta en l’espace d’une seule journée.

Depuis, la pression migratoire n’a pas faibli et, à l’aube du lundi 12 juillet, cette fois à Melilla, un groupe de 119 clandestins est parvenu à franchir la frontière depuis le Maroc.

Des membres de la Garde civile blessés par des clandestins

Le groupe, composé d’environ 200 individus originaires d’Afrique subsaharienne, s’est lancé à l’assaut de la clôture métallique aux alentours de 4h30 du matin. Seule une partie de ces clandestins est donc parvenue à son objectif tandis que près de 80 autres ont été repoussés par la Garde civile espagnole et la police marocaine. Par la suite, les 119 migrants ont été transférés au Centre de séjour temporaire (CETI) de Melilla. Lors de cette intervention, cinq policiers espagnols ont été blessés.

Le 15 juin dernier, la situation avait déjà dégénéré tandis que 150 clandestins en provenance d’Afrique subsaharienne et du Maroc avaient tenté de rentrer en force à Melilla. Cette fois, ils avaient choisi de contourner la frontière maritime mais avaient trouvé sur leur chemin les forces de l’ordre espagnoles. Loin de se démonter, les migrants, équipés de bâtons (et pour certains de barres de fer) avaient jeté des pierres sur les policiers déployés. Une vingtaine de ces derniers avaient ainsi été blessés.

Outre ces deux journées marquantes, les tentatives des clandestins de franchir illégalement la frontière espagnole sont quasi-quotidiennes à Melilla. Pedro Sánchez, le Premier ministre socialiste espagnol, n’en demandait sans doute pas tant…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

3 Commentaires

  1. Bonjour ,elle sert à quoi ,cette immigration ,à casser le marché du travail ,et certainement accompagnée de viols de femmes ,enfants ?

  2. qu’est ce que la flicaille attend pour tirer dans le tas ! ils ont reçu les memes ordres qu’a paris sans doute quelle misere ! ce nouvel ordre mondial va et veut nous détruire !

  3. Ils ont leur pass sanitaire au moins ?
    Ou alors ils sont inconscients : vu le nombre d’antivax ici, ils vont choper le covid rien qu’en allant piller un Lidl.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés