Visite du Ministre de l’Agriculture dans le Finistère : la Confédération Paysanne mise de côté

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, était présent à Carhaix le 12 juillet, pour défendre son bilan en matière d’agriculture à l’Assemblée Générale d’Agriculteurs de Bretagne. Une présence qui ne fait pas la joie de tous les syndicats, la Confédération Paysanne en tête.

Benoît Collorec, son porte-parole départemental, vient d’ailleurs d’adresser une lettre ouverte au ministre que nous reproduisons ci-dessous :

M. le Ministre de l’Agriculture,

Vous étiez ce lundi 12 juillet, à l’Assemblée Générale d’Agriculteurs de Bretagne. Cette association de lobbying promouvant le système agro-industriel breton a donc eu vos honneurs et vous y avez sûrement vanté le dynamisme, l’excellence et la fierté exportatrice de l’agriculture bretonne.

Vous vous placez en seul décideur de l’orientation de nos campagnes pour les décennies à venir, sans prendre en compte la diversité des avis des agriculteurs locaux. Nous sommes à la croisée des chemins : les boomers arrivent à la retraite mais le renouvellement et la transition agroécologique sont délaissés. Si l’on veut installer une nouvelle génération de paysans, de surcroît en accord avec les attentes légitimes de la société et des annonces de transitions de l’exécutif, il est nécessaire de s’ouvrir à un schéma innovant, en rupture avec celui éculé et destructeur de l’agro-industrie bretonne.

En effet le système agro-industriel breton, qui a sans doute eu ses bienfaits, est aujourd’hui en fin de vie. Les agriculteurs disparaissent en masse, les algues vertes prolifèrent, les pesticides sont partout, les paysages s’uniformisent et l’on continu à déforester l’Amazonie afin que la Bretagne exporte des produits non-rémunérateurs pour les paysans.

L’agriculture est en crise ! Voilà quelque chose que l’on entend depuis un demi-siècle, mais on ne change surtout rien au système. Crise de vocation, crise écologique et crise économique : voilà le programme ! C’est aujourd’hui qu’il faut agir, mais vous avez choisi de faire une PAC qui dévalorise la bio, les petites fermes et qui maintient un système dévastateur des campagnes.

Votre venue sur un territoire est un acte fort. Il est alors important de rencontrer tous les acteurs professionnels et pas seulement ceux avec lesquels vous êtes en parfait accord. L’écoute des voix discordantes est l’occasion de s’ouvrir à de nouveaux horizons, de nouvelles solutions et de nouvelles perspectives.

Lundi, la Confédération Paysanne du Finistère n’a pas été conviée pour discuter avec vous, or c’est un syndicat représentatif qui propose un avenir et des solutions pour l’agriculture bretonne.

L’erreur est humaine, persévérer [dans son erreur] est diabolique (Sénèque).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Manifestations contre le pass sanitaire. La désolation intellectuelle de gauche

Wilfried Delfosse, Référent Finistère du mouvement Les Patriotes (Florian Philippot) nous adresse une tribune suite aux manifestations contre le pass sanitaire de ces dernières...

Treboul (29). Pour protester contre les interdictions sanitaires délirantes, ils organisent un concert..muet

Y'a-t-il une bureaucratie pire que la bureaucratie française ? Difficile de le croire. Quoi qu'il en soit, les mesures liées aux restrictions covidiennes, nouvelle...

Plegoù-dibleg divyezhek an ADEC 29

Bep bloaz e vez roet lañs d'ur c'houlzad kelaouiñ diwar-benn krign-bev an divronn. E departamant Penn-ar-Bed emañ an ADEC (Association pour le dépistage des...

Pollution en Bretagne. Une rivière bretonne et ses poissons victimes d’un élevage porcin

Le Finistère a de nouveau été frappé par une pollution environnementale ce week-end, cette fois-ci du fait d'un élevage porcin. Samedi et dimanche, la Penzé...