Fillette intoxiquée à Pornic : pas d’amende ferme et pas de prison pour le restaurateur

A LA UNE

Ce 12 juillet avait lieu à Saint-Nazaire le délibéré de la triste affaire de l’empoisonnement d’une fillette avec du détergent amené à la place d’un jus de fruit dans un restaurant de Pornic, à la Fontaine aux Bretons, en 2019.

Le serveur et le gérant du restaurant ont été déclarés coupables pour blessures involontaires, la société et le gérant sont condamnés à 25.000€ avec sursis ; à ce jour la fillette, âgée de 22 mois au moment de l’intoxication, ne peut toujours pas s’alimenter normalement – son œsophage ayant été brûlé – malgré une quinzaine d’opérations subies.

Fabien-Jean Garrigues, avocat du restaurateur, explique qu’il y a « relaxe sur les faits intentionnels, donc sur la mise en danger d’autrui, et il y a une déclaration de culpabilité sur les blessures involontaires », avec « des amendes avec sursis en répression ». Autrement dit pas vraiment de répression.

Le jugement ne paraît pas suffisant au père de la victime : « je ne comprends absolument pas qu’on puisse condamner quelqu’un, c’est à dire admettre qu’il a commis une erreur, et il n’y a aucune condamnation concrète derrière, c’est à dire qu’il n’y a que du sursis ». L’accusation avait requis en juin dernier six mois d’emprisonnement avec sursis et une amende ferme.

« Ils n’ont pas d’amende, ils n’ont rien à payer, et pourtant les conséquences c’est que ma fille est handicapée, son œsophage est brûlé, il lui a été retiré et qu’elle sera handicapée à vie […] les démarches que j’ai effectuées, j’espérais qu’elles allaient faire passer un message de dissuasion. Je suis en colère en tant que père, et en tant que citoyen ».

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

20 janvier 1793. Mort de Louis XVI : la République n’a pas tenu parole…

En ce jour anniversaire de l'assassinat du roi Louis XVI, nous vous proposons un article paru sur le site...

Nantes : une micro algue étudiée par un laboratoire futur remède contre les boutons d’acné ?

A Nantes, le laboratoire Physalg de l'Ifremer, l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer, a mis en...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés