Les socialistes nantais préemptent l’Europe

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Les Jeunes Européens s’étaient installés à Nantes près des Machines de l’île ce week-end. Ils tentaient d’attirer le chaland avec des amusements élémentaires (reconnaître les pays de l’Union européenne sur une carte, etc.). Ils n’ont rencontré qu’un succès modeste. Le Grand éléphant et la caravane du Kenleur Tour installée à proximité leur ont fait de l’ombre.

Le lieu n’était pas choisi au hasard. Le groupe nantais des Jeunes Européens (il en existe un aussi à Rennes) dispose d’une base arrière à proximité. Nantes Métropole a ouvert en 2019, moyennant 5 millions d’euros d’investissement, un espace luxueux de 1 000 mètres carrés, Europa Nantes. Elle y accueille, au 90-92 Boulevard de la Prairie au Duc, plusieurs associations.

Elles ont en majorité une vocation culturelle (allemande, italienne, roumaine…) – d’ailleurs pas forcément cantonnée à l’Union européenne : on trouve parmi eux Russie étonnante. Pourtant, l’orientation politique du lieu est claire. Le projet d’Europa Nantes déborde de bonnes intentions et ratisse large. Mais il commence ainsi : « Dans un contexte européen marqué notamment par la montée des populismes, la société civile et les acteurs des territoires sont amenés à jouer un rôle majeur dans l’avenir du projet européen en agissant au plus près des citoyens pour leur faire vivre l’Europe. » L’intention militante est affichée.

Argent et politique

Elle n’est peut-être pas dénuée d’arrières-pensées. Car si les collectivités locales mènent un lobbying actif à Bruxelles, elles mènent aussi un lobbying pro-européen actif chez elles. Histoire de se montrer bons élèves aux yeux des eurocrates. Ainsi, les perspectives d’un groupe pro-européen mais anti-U.E. (disons, « populiste ») seraient probablement limitées du côté d’Europa Nantes…

La plupart des organisations de cette nébuleuse bénéficient de subventions publiques. C’est le cas bien sûr de l’association Maison de l’Europe, gestionnaire d’Europa Nantes. Les associations doivent publier leurs comptes annuels au Journal Officiel dès qu’elles reçoivent plus de 153.000 euros de subventions par an. La Maison de l’Europe s’en dispense depuis des années. Il semble que cela ne dissuade pas les collectivités de lui verser leur écot (malgré les risques des subventions mal maîtrisées, illustrés récemment à Nantes par les détournements de La Folle Journée et du Centre Simone de Beauvoir). En 2017, elle avait perçu 200.000 euros.

Peut-on penser que Johanna Rolland et Nantes Métropole investissent autant d’argent sans arrière-pensées ? Ce n’est pas une personnalité culturelle qui a été désignée voici quelques mois à la tête d’Europa Nantes, mais une militante politique : Karine Daniel. Cette éphémère députée socialiste qui a perdu en 2017 l’ancienne circonscription « imperdable » de Jean-Marc Ayrault reste aussi déléguée générale du Fonds de dotation de l’Arbre aux Hérons créé par Nantes Métropole, un poste auquel elle ne fait pas d’étincelles. Une double fonction qui n’est rassurante ni pour ce Fonds, ni pour Europa Nantes.

« Le Taurillon » est la publication en ligne des Jeunes Européens.

Photo BI, droits réservés ; copie partielle d’écran du site www.taurillon.org
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Affaire Steve : la ville de Nantes sous statut de témoin assisté

Des représentants de la ville de Nantes et Nantes Métropole ont comparu le 21 juillet devant le juge rennais chargé d’instruire le dossier de...

Nantes : l’Arbre aux Hérons remis aux calendes grecques ?

Le Parisien l’assure : « L’Arbre aux Hérons, un ‘bestiaire mécanique’ de 35 mètres de haut et 55 mètres de diamètre, sera bel et bien inauguré...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce genre fleurissent dans toute la...

Nantes : la guerre des pinceaux se poursuit sur l’escalier Beaurepaire

Le gag récurrent a cessé de faire rire : une fois de plus, l’escalier qui descend de la rue Beaurepaire au cours des 50...