Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

A LA UNE

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de vol avec violence ayant entraîné la mort d’une femme âgée de 74 ans dans un quartier où réside une forte proportion de population d’origine extra européenne. Une corrélation entre insécurité et immigration qui tend à se répéter dans les villes bretonnes.

La femme de 74 ans mortellement blessée à la tête à Rennes

Dans le quartier très sensible du Blosne, à Rennes, la journée du 17 juin 2021 a tourné au drame. En fin d’après-midi, un couple de retraités entendant des bruits suspects en provenance des caves de leur immeuble et déjà sur ses gardes compte tenu de plusieurs vols les semaines précédentes, descend sur place et se retrouve face à un groupe de sept individus.

Au sous-sol, l’homme de 72 ans découvre que la porte d’une cave est ouverte puis, après quelques mots échangés avec le groupe, la situation dégénère rapidement. Le retraité aurait reçu un coup de pied au niveau du ventre et un coup à l’épaule tandis que les « jeunes » prirent la fuite en courant.

Dans le couloir étroit desservant les caves, ils croisent alors la femme du couple, âgée quant à elle de 74 ans, qui suivait de quelques mètres en retrait son mari. C’est alors que, violemment bousculée, elle chute lourdement sur le sol tandis que sa tête heurte le mur, lui occasionnant une grave blessure. Après l’arrivée des secours dans le quartier, la retraitée est conduite dans un état grave au CHU de Pontchaillou. Elle y décédera quelques jours plus tard, le 25 juin.

Des mineurs déjà connus de la justice

La victime et son mari étaient d’anciens commerçants appréciés par les habitants du Blosne. Suite au décès de la femme de 74 ans, l’enquête criminelle ouverte et confiée à la police judiciaire a conduit à l’interpellation de trois mineurs âgés de 13, 14 et 15 ans le 20 juillet puis de deux autres mineurs le 22 juillet sur commission rogatoire du magistrat instructeur. Les cinq feront l’objet d’une garde à vue tandis que deux d’entre eux étaient, malgré leur jeune âge, « déjà connus de l’institution judiciaire » selon les mots du procureur de Rennes.

En parallèle, l’autopsie a permis de confirmer que la violente chute de la retraitée entraînant une fracture du crâne pour cette dernière était bien la cause de son décès. Les mineurs ont été mis en examen des chefs de vol avec violence ayant entraîné la mort.

Quant à son mari, il s’est vu indiquer une ITT supérieure à huit jours en raison des violences qu’il a subies. Ce qui a valu concernant ce dernier fait la mise en examen des mineurs pour « vol avec violence ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours ».

Par la suite, trois des mineurs ont été placés en détention selon les réquisitions du parquet. « Ils encourent, en regard de leur minorité, une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour ces faits. » selon le procureur de Rennes. Une ville où l’insécurité, parfois meurtrière comme dans le cas présent, semble désormais faire partie du décor…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Pass-sanitaire : Macron souffle le chaud et le froid

Au programme ce soir, les médias et le gouvernement marchent main dans la main pour enterrer l’opposition au pass-sanitaire. Pour...

8 Commentaires

  1. Il n´est plus possible de commenter cet article ….
    C´est ce qui va tres bientot s´afficher sur ce sujet… Bravo la Liberté y compris sur Breizh-info .

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés