Nathalie Appéré et Johanna Rolland se verraient bien ministres

A LA UNE

Jouer un rôle national. Telle est l’ambition de la plupart des élus locaux. Nathalie Appéré et Johanna Rolland ne doivent pas échapper à la règle. Mais, pour l’instant, la mise sur orbite de la fusée Hidalgo se présente mal.

Une page du Télégramme nous explique « comment Anne hidalgo compte séduire la Bretagne » (vendredi 23 juillet 2021). On y trouve la confirmation que Nathalie Appéré, maire de Rennes, et Johanna Rolland, maire de Nantes, appartiennent toutes les deux à « l’équipe de France des maires » – formule chère à Anne Hidalgo – qui soutiennent la maire de Paris. Dans le think tank (« Idées en commun ») qui est chargé de fournir des munitions à celle qui fait campagne sans être officiellement candidate, Mme Appéré est préposée au logement – ce qui est sa spécialité puisqu’elle occupe au PS le poste de secrétaire nationale adjointe en charge du logement, de la politique de la ville et de la rénovation urbaine. Tandis que Mme Rolland a hérité de l’aménagement du territoire et des services publics – ce qui ne correspond pas à ses responsabilités de porte-parole pour la présidentielle au sein du PS.

Il parait que des comités locaux d’Idées en commun vont prochainement se constituer en Bretagne. À la manœuvre, on trouve, par exemple, Yohan Nédélec, premier secrétaire fédéral du Finistère du PS : « Anne Hidalgo n’est pas omnisciente et elle veut réfléchir avec le terrain. C’est la première fois depuis longtemps que j’entends cela. Cette démarche de territoire m’a beaucoup séduit. » (Le Télégramme, vendredi 23 juillet 2021). Fort bien.

On pourra faire observer plusieurs choses à M. Nédélec – le naïf de service. D’abord Mmes Appéré et Rolland n’ont pas été élues pour s’occuper de la campagne d’Anne Hidalgo – cela ne figurait pas dans leur programme. Ensuite elles sont payées par  les contribuables rennais et nantais pour faire leur boulot de maire à temps complet, pas à temps partiel. Enfin il n’y a que vingt-quatre heures dans une journée ; de ce fait on ne peut pas être au four et au moulin : régler les innombrables problèmes que connaissent les deux métropoles bretonnes et ramer pour la maire de Paris.

Évidemment, ces jeunes femmes ont le droit de rêver. À coup sûr, elles ont fait le tour des dossiers de leur ville et aimeraient bien hériter de plus hautes fonctions. Par exemple ministre. En cas de victoire d’Anne Hidalgo, la chose deviendrait envisageable. Pour l’instant, ces grandes ambitions semblent contrariées par les sondages portant sur les intentions de vote pour la présidentielle de 2022. Aucun n’est encourageant por Mme Hidalgo : 6% d’après l »’Ifop (Le Figaro, lundi 5 juillet 2021), 7% pour l’institut Harris interactive (Challenges, 8 juillet 2021). Quelques mois plus tôt, Ipsos la créditait de 8 – 9% (Le Monde, 25 – 26 avril 2021) ; on ne peut donc pas parler de percée. À la question « Quel jugement portez-vous sur l’action des personnalités politiques suivantes ? », seuls 28% des personnes interrogées lui accordent un avis favorable (Ipsos, Le Point, 15 juillet 2021).

En privé, ses plus proches lieutenants – en particulier son mari Jean-Marc Germain – tiennent un discours clair. « Ils expliquent qu’Anne sera candidate quels que soient les sondages, glisse un poids lourd de l’hôtel de ville, car l’objectif n’est pas cette présidentielle, ingagnable, mais celle de 2027. Selon eux, c’est en février que l’élection se joue, et, comme Jospin en 2002, ils pensent que Macron va s’écrouler en février, tandis qu’Anne récupérera une partie des déçus. Elle devancera alors Jadot et sera ensuite dans la position idéale de principale opposante pendant cinq ans » (Le Canard enchaîné, 7 juillet 2021). Nathalie Appéré et Johanna Rolland devront donc attendre pour devenir ministre. Quant à Yohann Nédélec, qui se voyait peut-être secrétaire d’État à la betterave industrielle, il devra faire preuve de patience.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Éric Zemmour : « Je suis le seul à subir ce traitement infâme. On sait pour qui roule Paris Match »

Éric Zemmour, Journaliste et auteur de "La France n'a pas dit son dernier mot", était l'invité de Sud Radio https://www.youtube.com/watch?v=7LqltbNep_I Crédit...

Délinquance en France. Les Africains surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles, ou d’agressions

Les Africains sont surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles,...

2 Commentaires

  1. la soupe est bonne, mais seulement pour les zélites, le vulgum pecus lui peut bien supporter les vols, dégradations, viols, tirs de portiers etc.

  2. et j’epouse le perroquet et je devient reine ! décidemment ces demeurés de gauchistes me feront toujours marrer ! surtout qu’en 2027 il n’y aura plus d’élection , a part ça est que tout le monde est vacciné a gauche ???

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés