LAB : comme un restaurant d’altitude, mais en bord de Loire

A LA UNE

Avec ses grappes de jeunes serrés sur des bancs autour de longues tables de bois brut semées au pied d’une grande et vieille bâtisse aux murs de pierre mal dégrossie, le Little Atlantique Brewery (oui, en langue vernaculaire on dit « le ») évoque irrésistiblement un restaurant d’altitude. Sauf qu’il se trouve sur la rive de la Loire, face au village coloré de Trentemoult.

L’établissement a été créé en 2020 par de jeunes entrepreneurs locaux, ambitieux et amateurs de bière. La vocation de l’établissement est triple, voire quadruple. À son cœur de métier, la brasserie, se greffent une activité de bar et de restaurant. Au rez-de-chaussée, un comptoir interminable délivre sans discontinuer des hectolitres de bière. Au premier étage, on jouit d’une vue plongeante sur les cuves de fermentation de la brasserie. Au deuxième étage, un vaste espace privatisable offre une vue sur Loire époustouflante .

L’ancien quartier industriel plutôt déglingué du Bas-Chantenay, à l’ouest de Nantes, n’est pas forcément un endroit très attirant. Pour s’y garer à proximité du LAB le samedi soir, il faut un peu de chance et/ou de mépris pour le code de la route. Mais le bon plan, c’est de se garer sur l’île de Nantes, au pied de la grue grise, près du Hangar à bananes, et de traverser la Loire avec le Navibus N2 de la TAN. Cela ne coûte que le prix d’un ticket de bus – et c’est même gratuit en week-end.

Ambiance festive

Dix minutes de croisière fluviale sur le Heb Ken, qui arbore le pavillon de la marine bretonne, mènent quasiment sur la terrasse du LAB. L’effet restaurant d’altitude n’en est que plus marqué : à chaque débarquement, toutes les 20 minutes, une petite foule monte à l’assaut du LAB comme au sortir d’un téléphérique. Il faut juste faire attention à ne pas manquer le dernier roquio, à minuit. Sinon, c’est 4 km de promenade digestive pour retourner au parking.

L’ambiance du LAB est jeune, animée et festive. C’est un bon candidat pour un cluster de quatrième vague. Mais vu la moyenne d’âge des clients, les conséquences ne devraient pas être trop graves. Il faut y aller en groupe – d’ailleurs, on ne prend pas de réservations pour des tables de moins de dix personnes. Ce n’est pas du tout l’endroit pour un dîner en amoureux, d’autant plus que le service est, comment dire… cursif.

Palais de la bière

Après le cadre et l’ambiance, on va au LAB pour ses bières, bien sûr : c’est le fer de lance de la maison. Directement du producteur au consommateur, on ne fait pas plus frais. Cinq bières maison sont en permanence à la carte. Le produit d’attaque, qui plaît à tous, est une blonde légère au nom breton, la Spered. Il y a aussi la Hefeweizen, bière blanche d’inspiration allemande, l’Exocet, IPA franchement aromatique, la Scélérate, triple ambrée très alcoolisée, et la Sainte-Barbe, brune aux accents baltiques. S’y ajoutent selon les saisons quelques productions temporaires, comme une bière à la framboise en ce début d’été.

Après le service, la cuisine est l’autre point faible de la maison. Elle sert à accompagner les bières, pas l’inverse. Le midi, du lundi au vendredi, on y sert un plat du jour à prix raisonnable. Le soir et le week-end, la carte s’étoffe un peu, très peu, avec une dizaine de plats qui font dans le standard international vaguement branché (Fish and chips, Buddah Bowl, Bobun Vegan…), plus cheap dans l’assiette que sur l’addition – 16 euros le burger de porc, 19 euros le fish and chips, ce n’est pas exactement cadeau. Mais il faut bien payer le cadre qui, lui, n’est pas facturé.

Little Atlantique Brewery, 23 boulevard de Chantenay, 44000 Nantes. Ouvert tous les jours de midi à minuit (1 h 00 les jeudi, vendredi et samedi). Site web : https://little-atlantique-brewery.fr/

Photos B.I., droits réservés
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

Articles liés