Tour d’Espagne 2021. Primoz Roglic remporte la 17e étape de la Vuelta, d’anthologie !

A LA UNE

Si il y avait une étape à ne pas rater sur un des trois grands tours cette année, c’était peut être la 17ème de la Vuelta, remportée le 1er septembre par le slovène Primoz Roglic (Lotto-Jumbo) devant son coéquipier Sepp Kuss et Miguel Angel Lopez (Movistar).

Une étape dantesque, en partie sous la pluie, et en montagne, durant laquelle à aucun moment, les coureurs n’ont eu de répit. Aucune échappée possible, la bataille faisant rage jusque tard dans l’après-midi, avec que Bernal au coeur vaillant ne décide de tout faire sauter….à 60 bornes de l’arrivée, tel un Chiappucci ou un Virenque des années 90 !

Seul dans sa roue, Roglic, qui s’est demandé au départ si il devait suivre ou pas, collaborer ou pas…et puis finalement, les deux hommes ont réussi à atteindre les 2 minutes d’avance au pied de la dernière ascension, la poursuite menée derrière eux par les Bahrein étant plutôt timide.

Mais comme beaucoup le présentaient, Bernal a payé ses efforts dans la dernière bosse vers les splendides lacs de Covadonga (la Vuelta permet de découvrir une Espagne absolument sublime) et Roglic est parti tout seul, maintenant à l’arrivée 1min30 sur les principaux poursuivants, dont Bernal, épuisé et avalé par ces derniers, dans un groupe comprenant notamment Mader, Haig, Kuss, Lopez, Mas, ou encore Adam Yates.

Le slovène a assommé la Vuelta, et fait un énorme pas vers un triplé historique (il est le vainqueur des deux dernières éditions). A moins qu’il ne paye ses efforts aujourd’hui, lors d’une autre étape qui s’annonce terrible, si, et seulement si, ses adversaires décident de faire preuve du même courage, y compris suicidaire de Bernal (il a dit à juste titre qu’il se moquait de finir 5 ou 10ème, qu’il voulait gagner).

2min20 séparent Roglic de Mas, avec un contre la montre à l’avantage de Roglic le dernier jour, il y a donc du boulot aujourd’hui dans cette dernière étape de haute montagne avec pas moins de quatre grandes ascensions sont au menu : le Puertu de San Llaurienzu (9,9 km à 8,6%), l’Altu de La Cobertoria (7,9 km à 8,6%), l’Altu la Sega o del Cordal (12,2 km à 3,8%) et le terrible Altu d’El Gamoniteiru (14,6 km à 9,8%), qui comporte des passages à 17% et au sommet duquel sera jugée l’arrivée.

La journée s’annonce palpitante.

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés