Protection des Européens face aux migrants Afghans. Pour le chancelier autrichien, « Ils doivent être pris en charge dans les pays voisins »

A LA UNE

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz était ce samedi en visite à Belgrade.

Aux côtés du président serbe, le jeune dirigeant conservateur a rappelé son opposition à l’accueil en Europe des migrants afghans dont beaucoup saisissent le prétexte de la chute du régime afghan pour tenter l’aventure en Europe, ce qui n’ont pas encore compris les dirigeants d’Europe de l’Ouest, France en tête, qui persistent à vouloir accueillir, à nos frais, ces migrants dont une partie d’entre eux occupe déjà les pages faits divers de la presse française depuis 2015.

Viols, meurtres, agressions sexuelles, petite délinquance… Ces « réfugiés » afghans arrêtés ou condamnés en France depuis 2015

Berlin : une jardinière de 58 ans poignardée dans le cou par un Afghan, “qui ne supportait pas de voir une femme travailler”, un homme venu la secourir poignardé lui aussi

S’il y a des vagues de migration en provenance d’Afghanistan, les migrants doivent être pris en charge dans les pays voisins. C’est pourquoi nous sommes en contact avec les pays de cette région“, a-t-il souligné, “il ne faut pas qu’ils se dirigent vers l’Europe“.

La Serbie se dit également sur ses gardes. “Ceux qui partent d’Afghanistan ont un objectif clair : l’Europe de l’ouest et les Etats-Unis. Ils ne sont pas nombreux à vouloir rester dans les Balkans occidentaux. Nous nous montrerons solidaires avec tous, mais nous ne serons pas le lieu où ils pourront stationner“, a averti le chef de l’Etat serbe Aleksandar Vucic.

Serbie comme Autriche, tout comme Pologne (qui construit actuellement un mur avec la Biélorussie pour contrer l’afflux de migrants), tout comme Hongrie, s’érigent en rempart de l’Europe, en protecteurs des Européens, tandis qu’à l’Ouest, nos dirigeants eux, se révèlent de plus en plus comme étant nos bourreaux migratoires et civilisationnels.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

2 Commentaires

  1. Il est évident que la chute de Kaboul a été une aubaine pour beaucoup de candidats à la migration : au lieu d’un voyage long et coûteux, avec passeurs et traversées dangereuses, un transport en avion vers un site d’accueil tout prêt, c’est Byzance !
    L’armée française a quitté le pays en 2014 : ses collaborateurs ont largement eu le temps de se faire oublier. D’autant plus que le régime taliban est un régime d’application stricte de l’islam : la collaboration avec une puissance étrangère sans avoir versé le sang ne figure pas parmi les fautes graves selon la charia. En revanche, c’est sûr, les voleurs et assassins qui auraient été au service de la France ont du souci à se faire. Je doute qu’il y en ait beaucoup. Je doute aussi que la France ait intérêt à les récupérer.

    • vous doutez !!! soyez prudent, ne soyez pas au mauvais endroit au mauvais moment
      et la « justice » , comme montrée dans la photo porte un bandeau pour ne pas voir la réalité, une épée pour donner des coups dans l’eau
      lorsque de gaulle a décidé de résister, il n’est pas allé en amérique mais resté dans le pays voisin, élémentaire, non?

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés