Immigration et contraception. Le seul avenir des Européens ? [L’Agora]

A LA UNE

La presse mainstream jubile. Le ministre de la Santé Olivier Véran (et porte-parole de la tyrannie sanitaire actuellement à l’oeuvre en France) vient d’annoncer fièrement l‘extension du remboursement de la contraception hormonale jusqu’à 25 ans pour toutes les femmes.

Outre le fait qu’il n y a rien de « gratuit » comme l’écrivent quelques plumes excitées (c’est l’Etat qui prend sur vos impôts, vos charges, vos taxes pour permettre cette « gratuité »), il y a quand même quelques questions à se poser.

Car on observe la République française et ses dirigeants favoriser d’un côté, depuis plusieurs décennies, l’immigration de peuplement (regroupement familal, régularisation des migrants clandestins, non expulsion d’une large majorité d’entre eux, naturalisation récentes des étrangers « en première ligne » contre le Covid…) et donc le changement ethnique progressif de population, qui se constate dans les maternités, et même dans les statistiques.

Mais on observe aussi dans le même temps une volonté manifeste des autorités de ne rien faire pour encourager la natalité alors que comme partout en Europe, nous manquons d’enfants et de naissances.

Gregory Roose écrit, sur son blog récemment, que « ses gouvernants imposent la substitution démographique des avortés et des Génocidés par contraception par des migrants maghrébins et subsahariens » et emploi même le terme fort de Génocide par contraception.

Il a bien entendu raison : un Etat qui encourage sa population, à la fois à ne plus faire d’enfants, à avorter (il y a en effet une différence entre autoriser et inciter) tout en promouvant en permanence l’immigration et un modèle multiculturel qui n’a rien de légitime en France comme en Europe de l’Ouest, est un Etat dont les représentants manifestent clairement l’envie d’en finir avec les Autochtones qui le peuplent.

Voyez du côté de la Hongrie, de la Pologne, des pays qui souffrent démographiquement plus que les Français (encore qu’il serait intéressant de connaitre le taux de démographie en France selon que l’on soit autochtone ou extra européen, mais l’interdiction des statistiques ethniques le permet difficilement) . Voyez ces mesures favorisant l’installation des jeunes couples, l’accès à la propriété, les aides financières en fonction du nombre d’enfants. Voyez ces dirigeants qui, plutôt que d’encourager publiquement et à grands renforts de communication à la fois la contraception, l’extension de l’avortement, et d’un autre côté l’immigration, proposent à la jeunesse d’avoir un avenir rassurant propice à faire des enfants, et à les élever dans un cadre économique viable.

Tout est question de priorité. Tout est question d’image. Tout est question de volonté politique, mais aussi de communication. Et force et de constater qu’en République française, le message quotidien qui est fait passer aux jeunes de ce pays est dramatique. Entre propagande mortifère encouragée et financée, lubies sociétales ayant pour finalité la destruction de la famille telle qu’elle est depuis la naissance de l’homme, mais aussi immigration et métissage presque érigés en devoir moral, rien, plus rien, ne semble être fait pour encourager les Autochtones à croire en leur avenir et à construire la société de demain.

Encore une fois pourtant, il faut le répéter : nous n’avons pas vocation, nous les défenseurs des Autochtones d’Europe, à quitter nos terres, ou à nous transformer en cobayes de leur « Nouveau monde » qui ne tourne pas rond. Nous avons des siècles et des siècles de légitimité, là où les apprenti-sorciers qui nous dirigent finiront dans les poubelles de l’Histoire une fois la parenthèse post 1945 refermée.

Rompre. Changer de cap. Très vite. Et tout reconstruire. Pour et par nous mêmes.

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.
Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Pass-sanitaire : Macron souffle le chaud et le froid

Au programme ce soir, les médias et le gouvernement marchent main dans la main pour enterrer l’opposition au pass-sanitaire. Pour...

1 COMMENTAIRE

  1. des milliers de femmes écrivent à salah abdeslam pour qu’il les fécondent !
    avec les milliers de migrants hommes virils, le plan Bayrou va être vite rempli, la france va se repeupler

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés