Brest. Deux individus originaires de Mayotte et La Réunion condamnés pour des agressions [Vidéo]

A LA UNE

Deux individus originaires de Mayotte et de la Réunion ont été condamnés à des peines de prison ferme suite à deux agressions commises à Brest au cours des dernières semaines.

Agressions en série à Brest

Les agressions vont bon train à Brest. Nous relations voilà quelques jours les violences commises par des migrants clandestins sur deux militaires dans la ville finistérienne.

Le 10 septembre dernier, deux individus âgés de 19 et 20 ans ont été condamnés pour des agressions commises à Brest le 23 août et le 1er septembre 2021. La première a eu lieu dans le parking du Carrefour Iroise, où une personne indiquera aux policiers avoir subi une tentative de vol de sa sacoche. En tentant de protéger cette dernière, l’homme sera roué de coups et se verra prescrire une ITT de cinq jours.

La seconde ne mettait en cause qu’un seul des prévenus et s’est déroulée place Guérin, par ailleurs bastion bien connu de l’extrême gauche locale. C’est donc sur cette place qu’une femme de 36 ans a été frappée au visage avant de constater par la suite la disparition de son sac et de ses écouteurs. Toutefois, elle a refusé de donner suite aux sollicitations de la police pour l’enquête.

Une place Guérin souvent renommée « Guéringrad » par les communistes du secteur, en guise de référence appuyée à l’URSS… Ci-dessous un aperçu de l’ambiance du quartier :

Originaires de Mayotte et La Réunion

Une fois n’est pas coutume, force est de constater que le ministère public, par l’intermédiaire de Camille Miansoni, procureur de la République de Brest, a usé d’un langage de fermeté. « Combien de temps encore allons-nous juger ce type de faits ahurissants, de violences gratuites ? », a-t-il ainsi interrogé. En ajoutant qu’ « il n’est pas rare d’entendre des gens dire : à cet endroit, je ne peux plus passer. Cela peut sembler excessif, et pourtant, on comprend qu’il y a une réalité à laquelle il faudra être attentif ».

Brest
Camille Miansoni, procureur de la République de Brest. Source : actu.fr

Un procureur de la République qui a ainsi requis 24 mois de prison dont six mois de sursis probatoire à l’encontre des deux hommes, lesquels sont récemment arrivés à Brest en provenance de Mayotte et la Réunion.

En définitive, l’un écopera de 18 mois de prison dont dix avec sursis probatoire de deux ans quand l’autre s’est vu infliger une peine de 10 mois de prison ferme. Les deux comparses ont par ailleurs été maintenus en détention à la maison d’arrêt de Brest.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Pass-sanitaire : Macron souffle le chaud et le froid

Au programme ce soir, les médias et le gouvernement marchent main dans la main pour enterrer l’opposition au pass-sanitaire. Pour...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés