Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Premiers secours. Arrêt cardiaque : Le pire est ne de rien faire !

En France, 40 000 à 50 000 personnes meurent prématurément chaque année d’un arrêt cardiaque. Il peut toucher n’importe qui, à n’importe quel moment et n’importe où ! Au domicile, dans la rue, au travail… 7 fois sur 10, il survient devant des témoins mais environ 40 % d’entre eux sont dans l’incapacité de pratiquer les gestes de premiers secours. Les premières minutes sont vitales pour les victimes car chaque minute gagnée c’est 10 % de chances de survie en plus !

A l’occasion de la Semaine du Cœur organisée du 20 au 29 septembre, voici quelques conseils glanés avec la Fédération Française de Cardiologie alerte les Français sur la nécessité de se former de toute urgence aux Gestes Qui Sauvent.

UNE MÉCONNAISSANCE DES FRANÇAIS SUR LES 3 RÉFLEXES INDISPENSABLES : APPELER – MASSER – DÉFIBRILLER

Chaque minute gagnée c’est 10 % de chances de survie en plus. Sans prise en charge immédiate, près de 93 % des arrêts cardiaques sont fatals

Selon une récente enquête IFOP pour la Fédération Française de Cardiologie, 90 % des Français commettent au moins une erreur dans la reconnaissance des symptômes de l’arrêt cardiaque souvent confondus avec certains signes de l’accident vasculaire cérébral. Ils sont 75 % à commettre au moins une erreur dans les gestes à pratiquer et 30 % pensent que le massage cardiaque doit être pratiqué dans un troisième temps.

Mais la méconnaissance n’est pas la seule raison exprimée par les Français qui sont un peu moins d’1/3 à avouer ne pas se sentir capables de réaliser les gestes de premiers secours et ont la crainte de ne pas les pratiquer correctement : pratiquer le bouche-à-bouche ou masser (61 %) et défibriller (59 %).

40 % DES FRANÇAIS SONT FORMÉS AUX GESTES QUI SAUVENT. C’EST TROP PEU ! OBJECTIF VISÉ : 80 %

L’initiation et la sensibilisation aux Gestes Qui Sauvent est l’une des 4 missions prioritaires de la FFC. La Commission Gestes Qui Sauvent de la FFC présidée par le Pr. Gérard Helft, cardiologue à l’Hôpital Pitié-Salpêtrière, intervient dans l’intérêt et la promotion de ces gestes.

2 Français sur 3 souhaiteraient se former aux Gestes Qui Sauvent mais seulement un peu plus de 40 % le sont alors qu’ils sont plus de 80 % dans certains pays européens comme la Norvège, l’Autriche ou l’Allemagne

La méconnaissance des Gestes Qui Sauvent associée à la peur de ne pas les effectuer correctement empêchent les Français d’intervenir sur une personne en situation de détresse. Pour encourager le public à se former aux Gestes Qui Sauvent, la loi du 3 juillet 2020 a créé le statut de citoyen-sauveteur pour « toute personne portant assistance de manière bénévole à une personne en situation apparente de péril grave et imminent » l’exonérant ainsi de toute responsabilité civile en cas de préjudice pour la victime résultant de son intervention.

L’objectif commun de la FFC et de la direction générale de la Santé est de former 80 % des Français pour augmenter le taux de survie en France qui est aujourd’hui de 7 % si aucun geste n’est pratiqué. Il monte à 35 % si les trois gestes sont faits correctement.

Le Pr. Alain Furber, Président de la Fédération Française de Cardiologie alerte : « A peine 1 Français sur 10 survit à un arrêt cardiaque faute d’avoir bénéficié au bon moment de l’intervention d’une personne capable de lui porter assistance. Former la population aux Gestes Qui Sauvent est crucial pour améliorer la prise en charge encore beaucoup trop insuffisante des personnes victimes d’un arrêt cardiaque. C’est une priorité de santé publique majeure qui nécessite une prise de conscience et une mobilisation générale pour faire évoluer cette situation alarmante au plus vite. »

« Notre objectif avec le ministère de la Santé est de former 80 % des Français aux Gestes Qui Sauvent comme cela est déjà le cas dans d’autres pays en Europe. Pour y parvenir, nous devons former également les enfants dès l’âge de 10 ans qui doivent être une cible prioritaire dans les programmes de sensibilisation. Se former aux Gestes Qui Sauvent ne représente que 2 heures de son temps. » conclut le Professeur.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

pêche électrique

Economie, Environnement, LORIENT, Sociétal

Surpêche. 20 % des poissons débarqués en France seraient concernés [Vidéo]

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire, Local, Patrimoine, PLOËRMEL

La Chapelle-Caro : le futur pôle culturel aura un nom… hors-sol !

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire

Rani Lakshmi Bai, superbe bande dessinée sur la résistance indienne à l’Empire britannique

Histoire, Sociétal

Hommage à Manouchian : le débunkage – Le Nouvel I-Média

Brest

BREST, Ensauvagement, Immigration, Local, Société

Brest : Rekourañs, ar c’hoñversanted a son ar vatailh !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Animaux

Premiers secours canins : aidez votre chien en cas d’urgence

Découvrir l'article

E brezhoneg, Santé

Jestroù ar sikourioù kentañ. Les premiers secours en breton

Découvrir l'article

BREST, MORLAIX

Formez-vous aux premiers secours à Brest et Morlaix le 10 septembre 2022

Découvrir l'article

Santé

Comment se former au secourisme ?

Découvrir l'article

Santé

Augmentation des overdoses avec arrêt cardiaque pendant le confinement et du USA.

Découvrir l'article

Santé, Vidéo

Châteaulin s’équipe de défibrillateurs. Mode d’emploi pour intervenir en cas d’arrêt cardiaque

Découvrir l'article

Social

Scaër. Son mari décédé, elle lance une collecte pour pouvoir rénover sa maison

Découvrir l'article

Santé

Sauv Life. Une nouvelle application pour sauver des vies !

Découvrir l'article

Santé

Arrêt cardiaque. Non, le défibrillateur ne remplace pas le massage cardiaque

Découvrir l'article

Social

« D’un seul geste » : une autre façon d’aborder les premiers secours

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍