Israël. Le ministre de la Santé affirme en privé que le pass sanitaire n’a pas de justification médicale [Vidéo]

A LA UNE

En Israël, lors d’une discussion censée être privée avec le ministre de l’Intérieur, le ministre de la Santé a déclaré que le pass sanitaire n’avait pas de justification médicale mais visait simplement à contraindre la population à se faire vacciner.

Israël : un pass sanitaire inefficace sur le plan épidémiologique ?

Ce sont des propos hors micro qui ont fait couler beaucoup d’encre en Israël. En amont de la réunion de cabinet qui avait lieu le 12 septembre dernier, certains ministres israéliens ont fait part d’un point de vue très différent du discours officiel au sujet du « Green Pass », le pass sanitaire en vigueur dans le pays, et de son efficacité sur le plan épidémiologique.

Ainsi, pour le ministre de la Santé Nitzan Horowitz, il est clair que les restrictions imposées par ce pass visent davantage à inciter à la vaccination plutôt qu’à réduire le nombre de décès causés par le Covid-19 car il n’y a pas de justification médicale à son instauration.

« Notre problème, ce sont les gens qui ne se font pas vacciner. Nous devons [les influencer] un peu, sinon nous ne nous en sortirons jamais », déclare Nitzan Horowitz  au ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, dans la séquence ci-dessous :

Un pass sanitaire valable six mois

Le ministre israélien de la Santé considère que l’imposition du pass sanitaire à certains lieux de spectacle n’était nécessaire que pour inciter le public à se faire vacciner, et non pour des raisons médicales. Nitzan Horowitz et Ayelet Shaked ne se doutaient pas que leur conversation était enregistrée. Elle sera finalement diffusée sur la chaîne de télévision Channel 12.

En réponse à la suggestion du ministre de l’Intérieur préconisant de supprimer le pass sanitaire pour les terrasses des restaurants, le ministre israélien de la Santé est même allé plus loin en affirmant que cette suppression serait aussi envisageable pour les piscines.

Puis, les deux membres du gouvernement israélien ont ensuite été rejoints dans leur discussion par le ministre du Renseignement, Elazar Stern, qui, ignorant également que la conversation était enregistrée, a exprimé son dégoût pour les non-vaccinés : « C’est ennuyeux qu’ils occupent les lits [d’hôpitaux] », a-t-il déclaré. Ce à quoi Nitzan Horowitz a répondu : « Ceux qui sont en soins intensifs, oui ».

Des déclarations à mettre en perspective avec celles de certains responsables hospitaliers israéliens le mois dernier :

Israël. Covid-19 : « 85 à 90 % des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées » [Vidéo]

Actuellement, le « Green Pass » est remis à tous les Israéliens qui sont à jour dans la vaccination ou qui sont en rémission du coronavirus. Il est obligatoire pour accéder à la majorité des lieux publics en espace clos ainsi que pour les attractions en plein air qui sont très fréquentées. À savoir également que la durée de validité du pass sanitaire est limitée à six mois après la dernière vaccination pour les Israéliens et ce, qu’ils aient reçu deux ou trois doses de vaccin, tandis que la possibilité de quatrième dose a déjà été évoquée dans le pays…

Crédit photo : Capture Twitter (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés