Métissage obligatoire. Non, je ne veux pas finir créolisé ! Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon et à Eric Zemmour [L’Agora]

A LA UNE

La créolisation. La créolisation. La créolisation. Lors du débat opposant Eric Zemmour à Jean-Luc Mélenchon, ce dernier a plusieurs fois employé ce terme, comme si c’était l’avenir qu’il voulait pour les Autochtones de France et d’Europe, lui qui a déjà affirmé par le passé se sentir plus proche d’un Arabe du Maghreb que d’un Letton, ou d’un Russe, grand bien lui fasse.

Tout d’abord, rappelons à Mr Mélenchon qu’un créole est une « Personne d’ascendance européenne née dans une des anciennes colonies intertropicales (en particulier aux Antilles et à la Réunion) ». Il devrait employer le mot métisse, ce serait plus approprié. Mais passons.

La créolisation ou la haine des blonds aux yeux bleus

Jean-Luc Mélenchon indiquait déjà, il y a quelques années, ne pas « pouvoir survivre lorsqu’il n y a que des blonds aux yeux bleus ». Nous n’irons pas ici faire une leçon de psychologie, ou évoquer un complexe physique qui pousse à cet ethnomasochisme assez fascinant. Néanmoins, je ne pouvais pas m’empêcher d’écouter ce débat, et cet emploi du terme créolisation, processus auquel nous serions obligés de nous soumettre, sans répondre, par cette lettre ouverte.

La créolisation de Mélenchon, c’est le métissage obligatoire. C’est d’ailleurs là que l’on voit qu’il n’est finalement qu’un idiot utile des promoteurs capitalistes du United Colors of Benetton, qui ne l’ont pas attendu pour imposer, dans l’esprit des Européens, l’idée qu’il fallait forcément se métisser avec des extra-européens pour évoluer.

On peut aussi ne pas partager ce point de vue.

On peut aussi refuser, et refuser pour ses enfants et ses descendants, même si nous n’aurons pas de prise autre que la transmission et l’éducation sur eux, de nous mélanger. De devenir des « créoles », avec des origines asiatiques, africaines, arabes, européennes, indiennes…

Car il faut en finir une fois pour toute avec un mythe : Non, nous ne sommes pas tous « issus de tous les mélanges de la planète » comme on vous le répète à longueur de journée notamment dans la boîte à cons, ou dans les colonnes d’une mauvaise presse. Non, nous ne sommes pas tous des produits d’un métissage international, il suffit d’ailleurs de participer à l’un de ses tests ADN en vogue sur la toile pour s’en rendre compte.

Nous ne sommes pas tous des métisses extra européens

Monsieur Mélenchon. Passionné de généalogie que je suis, je ne trouve pas trace de mes ancêtres maternels hors de Bretagne depuis 6 siècles (et je pourrais vous dire 10 ou 15 siècles si je dépassais les limites de ce qui est acceptable dans les certitudes généalogiques). Pour les ancêtres paternels, c’est la même chose, hormis un foyer, une petite branche, prenant racine il y a quelques siècles…dans le lyonnais…

Je ne suis pas un créole Monsieur Mélenchon, ne vous en  déplaise. Ce n’est pas parce que vous êtes né à Tanger, au Maroc, et que vous y avez vécu presque dix ans, que vous devez obliger l’intégralité des autochtones européens à vivre mentalement sous le prisme d’un métissage forcé avec le sud de la Méditerranée.

Je n’ai personnellement rien en commun, ce qui ne signifie pas que j’ai quelque chose contre ce peuple, avec les Marocains. Ni avec les Libyens ou les Maliens. J’ai beaucoup à partager, par contre, avec des Irlandais, des Gallois, qui sont mes cousins, ou des Lettons, plus éloignés mais plus proches tout de même que vos protégés obsessionnels.

Comme vous, Monsieur Zemmour vient de l’autre côté de la Méditerranée. Mais avec humilité, il n’entend pas imposer le mélange forcé à des populations qui, hormis à se mélanger entre Européens de souche, ne se sont jamais massivement créolisés avec des extra européens dans l’histoire.

Je ne suis pas le métisse de Yannick Noah, artiste adulé par des foules majoritairement blanches comme neige mais à qui on veut faire croire à tout prix qu’elles sont le fruit d’un mélange avec le monde entier. Je n’ai pas à m’excuser de ne pas l’être.

Par ailleurs, Monsieur Mélenchon, vous vous dites protecteur de la nature, respectueux des droits de l’homme. Mais ne pensez vous pas que l’humanité ait un devoir de protéger et de sauvegarder l’homme blanc, et son patrimoine génétique, alors que ce dernier est minoritaire par rapport aux Africains ou aux Asiatiques notamment, et menacé démographiquement ? Il en va du droit des minorités à disposer d’elles-mêmes non Monsieur Mélenchon ?

Quoi qu’il en soit, nous ne capitulerons pas. Nous ne céderons pas à votre obsession raciale du métissage. Nous voulons vivre entre Européens, et enfanter des petits Européens. Nous ne voulons pas d’un monde de métisses interchangeables, à la merci de tous les voraces ayant bien compris que pour faire de l’argent et pour contrôler les masses, il fallait dissoudre l’identité des Hommes, détruire celles des peuples, créer un Homme nouveau, sans sexe, avec tellement d’origines qu’il n’aurait plus la moindre racine, un Homme nouveau prêt à servir les intérêts d’une petite caste qui elle, ne se créolise pas et ne se créolisera jamais, ce qui assure sa survie et sa reproduction.

Pour finir, Monsieur Zemmour a eu raison dans la conclusion de ce débat : il faut une révolution juridique en France. Qui nous permette de rompre avec les traités qui nous obligent et surtout, avec les lois scélérates qui empêchent, depuis des décennies maintenant, le peuple de choisir (donc de discriminer) et d’exprimer réellement ce qu’il a au fond des tripes, loin des messages martelés, au quotidien, par la propagande médiatique et politique au service de l’Homme nouveau.

Créole ? Non, Breton, Européen, Blanc, et fier de l’être !

Julien Dir.

Ps : Ou koz poin kreol zan luc. A moin si. Nartrouve !

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

6 Commentaires

  1. Un des pères fondateur de l’Urocrassie rêvait d’une oligarchie bourgeoise régénérée avec ses esclaves métis à l’égyptienne; le livre « Idéalisme pratique » de Coudenhove-Kalergi a été le seul censuré en Allemagne après la guerre ironiquement. C’est une synthèse intéressante entre Nietzsche (sur-homme de la civilisation) et Hegel (idéalisme subjectif).

    Mais la société multiculturelle comme « diviser pour régner » c’est révélée plus simple et efficace (conférences de Macy, « Tuer le holisme autoritaire du blanc ») car la vision d’Empire Européen puissance organique à esclave métis de Coudenhove a laissé place au vaste purin informe et mieux soumis où nagent avec délectation une oligarchie post-nationale de requins diversifiés,; Et par là, la Chine en rigolant dans son nationalisme marxiste archéo-futuriste, l’Occident s’est suicidé dans cette division accuturelle.

    « Dès qu’une nouvelle et véritable noblesse se sera constituée, la démocratie disparaîtra d’elle-même […] L’humain du lointain futur sera un métis […]. La race du future, négroïdo-eurasienne (eurasisch-negroide Zukunftsrasse), d’apparence semblable à celle de l’Égypte antique, remplacera la multiplicité des peuples » Praktischer Idealismus Richard de Coudenhove-Kalergi

    «Mais quel que soit le caractère non héroïque de la société bourgeoise, il a pourtant fallu l’héroïsme, le sacrifice, la terreur, la guerre civile, et les batailles des nations pour la mettre au monde.» Marx, le 18 brumaire

  2. C’est normal qu’il se sente plus près d’un arabe puisqu’il est né à Tanger où il aurait du rester d’ailleurs. Comme ça il était avec ses potes.

  3. Excellent !!!
    Je partage cet avis
    Blanc , fier de l’être, fier de mes ancêtres , attaché à conserver la ´´ blanchitude ´´de mon pays
    Melenchon n’est qu’un pauvre type qui se fait des illusions sur le genre humain , un bon vieux franc mac illuminé et imbibé d’idéologie qui lui dilue le cerveau.

  4. En bon franc-maçon qu’il est, le frère MELENCHON ne fait que vulgariser le concept du métissage généralisé qu’on lui a enseigné au sein de la secte. Chez lui, la haine de l’identité blanche va de pair avec celle de l’ordre naturel qui repose sur la diversité des ethnies qui s’enrichit par voie de distinction. Or, quel meilleur outil de destruction que le métissage généralisé pour aboutir à une humanité uniforme, sans âme, qu’une oligarchie mondiale dirigera à sa guise, suivant le plan mondialiste ? Allez, Monsieur DIR, encore un petit effort, SVP, pour diriger votre lampe-torche sur les réels inspirateurs et responsables de nos malheurs présents et à venir….

  5. PUisque désormais, les anti racistes ont remis au gout du jour les races d’hommes, défendons, comme pour les animaux d’élevage, la conservation des races et de leurs différences comme autant de valeurs que pour les chevaux, les chats, les chiens et les vaches. Nous valons autant qu’eux. Nos corps se sont adaptés depuis des générations aux modes de vie locaux, conservons ces atouts.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés