Union Parisienne : « Si nous avions pu nous rassembler plus tôt autour de #saccageparis, Anne Hidalgo n’aurait jamais été réélue maire de Paris » [Interview]

A LA UNE

Ce dimanche 10 octobre 2021, une manifestation s’est déroulée sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Paris, à l’initiative de l’Union Parisienne (UP75), association née de la réunion de collectifs de riverains. L’Union Parisienne, Fédération pour la sauvegarde de Paris est une structure apolitique qui regroupe toutes les associations, tous les collectifs, habitants, entreprises qui souhaitent être unis pour le rétablissement du prestige de Paris et l’amélioration du cadre de vie des parisiens.

La fédération regroupe notamment l’Association de défense des intérêts des parisiens et de leur cadre de vie dans la ville de #Paris #SaveParis #saccageparis Association Rouler Libre, Comité Marais Paris, Association Victimes et Rescapés de l’Explosion de gaz rue de Trévise, Parisiens en colère ! Sauvons notre Paris ! Paris Propre/

Alors qu’un récent sondage évoqué hier sur Breizh-info témoigne de la colère grandissante d’une majorité de Parisiens à propos de la saleté qui ronge la capitale française (entre autres maux, qui font de cette ville une ville de plus en plus désertée, à la fois par les touristes mais aussi par ses habitants), nous avons interrogé l’un des porte-paroles de cette association. Il faut se rappeler que de nombreux Bretons vivent encore à Paris et subissent, de plein fouet, les conséquences de la folie écolo-socialiste autour de l’équipe Hidalgo.

Breizh-info.com : Depuis quand Paris est en proie à un tel enlaidissement des rues et des quartiers ?

Union Parisienne : Anne-Hidalgo a bénéficié de l’effet Delanöe, disons 3 ans après son départ. Depuis avant le confinement, la situation a commencé à se dégrader localement (exemple La Vie de Jean à Château Rouge a porté plainte et gagné son procès contre la ville de Paris) et la saleté et la laideur se sont étendues à tout Paris.

Le confinement a accentué la situation et surtout le constat: avant, on passait vite fait, on ne s’arrêtait pas sur tel pied d’arbre. Mais, privés de voyage, le confinement nous a permis d’ouvrir les yeux sur l’état de la Ville.

Pourquoi ce laisser faire, à la fois d’Anne Hidalgo mais aussi des maires d’arrondissements ?

Union Parisienne : Les Maires d’arrondissement ont en fait peu de pouvoir.

En ce qui concerne la propreté, les services sont centralisés alors qu’il faudrait quasiment un manager de rue, comme l’avait proposé Mounir Mahjoubi, idée reprise par Anne Hidalgo mais jamais développée.
De plus, les services de la propreté ne font pas 35 heures alors que  le travail est colossal. Depuis la fin du dernier déconfinement, les effectifs ne fonctionnent qu’à 50% du fait des autorisations spéciales d’absences (ASA) et les effets de cette gestion des équipes son visibles dans nos rues.

Les choix esthétiques douteux de la mairie (végétalisation ratée ou inexistante confiée aux Parisiens qui en ont fait la demande, esthétique Zadiste, mobilier urbain de mauvais goût et inadapté aux usages) n’inspirent pas le respect. La saleté appelle la saleté. Il n’y a qu’à se rendre à la Rotonde de Stalingrad pour s’en rendre compte.

Le patrimoine est saccagé et dilapidé au profit de mobiliers urbains coûteux et laids (ex. Les urinoirs disséminés sur les trottoirs, sous le métro et sensés alimenter en urine !!! des plantations…)
De plus, les incivilités sont de plus en plus fréquentes et on constate l’absence de volonté de lutter contre ce phénomène. Les verbalisations des incivilités sont quasi inexistantes et les dépôts sauvages, tags, affichages sauvages continuent de se multiplier avec une certaine forme de tolérance.

Vue des régions, et même de l’étranger, Paris est de plus en plus qualifiée de « ville du tiers monde » ou de « ville poubelle », dans laquelle de moins en moins de personnes veulent se rendre. Il semblerait que ce constat soit partagé par une majorité de Parisiens également non ?

Union Parisienne : Oui, malheureusement, l’équipe de communication d’Anne Hidalgo essaie de cacher la misère en diffusant des images idéales de la capitale, mais elle utilise souvent des images du Paris « d’avant », celui d’avant les mandatures d’Anne Hidalgo ou alors de photos retouchées sur Photoshop. Ce qui ne manque pas de titiller l’humour des parisiens qui rebondissent en postant des photos non retouchées pour les comparer à celles utilisées par la municipalité.

Mais les dégâts sont tellement amples qu’il faudra beaucoup de temps et beaucoup de budget pour remettre Paris en état.
Même les abords de la Tour Eiffel, des Invalides et du Trocadéro, emblèmes de PARIS sont saccagés.

Breizh-info.com : Que propose votre collectif pour remédier à cela, une fois passé le temps de la dénonciation de ces incivilités permanentes ?

Union Parisienne : Nous souhaitons enfin être entendus dans notre souhait de retrouver une ville entretenue et bien gérée. Notamment avec une définition des priorités dans la remise en état de Paris et une utilisation du budget en adéquation avec  les besoins de la ville et les nôtres : restauration du patrimoine, remise en état de la voirie, exigence vis à vis des prestataires de la ville pour arrêter les rafistolages au scotch;  mobilier urbain en accord avec l’identité parisienne, propreté des rues, finalisation des chantiers initiés avant que d’autres ne soient entamés, de l’ordre dans les rues et dans les différentes mobilités en prenant soin d’avoir une approche proportionnée, amélioration des transports en commun, lutte contre les incivilités et les atteintes à la tranquillité…

La ville est très endettée et nous considérons que l’argent n’est pas dépensé de la bonne façon. Nos priorités ne sont pas prises en compte. La ville est enlaidie et mal entretenue. La consultation des Parisiens n’est qu’un leurre. Sous couvert de budget participatif, la mairie impose des choix qui ne font en aucun cas l’unanimité, loin de là.

Breizh-info.com : Quels sont les quartiers les plus sales de Paris ? La sociologie de la population y habitant, mais également des coutumes ou des cultures parfois très différentes de la culture française traditionnelle, n’entrainent-elles pas de facto un changement en matière de propreté, d’aménagement de l’espace ? Il n’est pas rare de trouver des places de Paris transformées en Souk géant, d’apercevoir des vendeurs de maïs grillés…ou autres pratiques curieuses héritées de cultures exotiques non ?

Union Parisienne : Les quartiers les plus sales et les plus dégradés, où règnent en plus trafic et insécurité sont sans aucun doute les quartiers du nord-est (18eme/19eme en tête puis 10EME/20eme, plus bobos mais pas épargnés) sacrifiés aux toxicomanes, aux dealers, aux migrants  qu’on laisse dans une précarité absolue errer au bord du périphérique. Nous pensons qu’aucune culture ne fait l’éloge de la saleté. Tout être humain normalement constitué et respectueux aspire à vivre dans un environnement digne. Certains, d’où qu’ils soient, ne respectent rien, malheureusement. Beaucoup ont tendance à réclamer leurs droits, mais oublient leurs devoirs de respecter l’autre.

Breizh-info.com : Dernière question : malgré la dégradation de la qualité de vie à Paris, Anne Hidalgo a été réélue. Comment l’expliquez-vous ? N’est-ce pas une approbation de sa politique ?

Union Parisienne : La réélection d’Hidalgo est le résultat des divisions au sein des opposants. Il aurait fallu faire alliance contre elle. Les égos surdimensionnés des candidats privent les Parisiens et tous les français d’une capitale digne de ce nom.
Elle s’est alliée à EELV et au PCF, et elle est l’heureuse élue de la prime au sortant et de l’abstention. Dans le 19eme arrdt l’abstention avoisine les 70%.

Enfin, sachez qu’Anne Hidalgo a été ré-élue par 48% des 476 000 votants soit 225 000 personnes sur une ville qui compte 2,2 millions d’habitants ! Si nous avions pu nous rassembler plus tôt autour du hashtag #saccageparis et fédérer les différentes problématiques parisiennes, elle ne serait jamais passée.

Nous sommes rassemblés dans un combat citoyen et nous allons tout faire pour mettre fin au carnage.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : Flickr (cc) https://www.flickr.com/photos/iko/1980908
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

1 COMMENTAIRE

  1. j’adore ces parisiens (et marseillais) qui ont voté en masse pour des zélus incapables de traiter les problèmes de poubelles, de drogue, de kalachnokov et qui s »en plaignent (avec juste raison) aujourd’hui

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés