En 2022, lutte des classes ou lutte identitaire ? Bégaudeau et Bousquet face-à-face

A LA UNE

À l’approche des Présidentielles de 2022, rien n’est encore joué. Emmanuel Macron jouit d’une remarquable stabilité à 24% des intentions de vote, mais les candidats de droite se démarquent dans les pronostics. Dans les médias, le probable candidat Éric Zemmour radicalise le débat. À l’inverse, la gauche peine à imposer ses thématiques de prédilection quand l’ensemble de ses candidats cumulent moins de 30% des intentions de vote au premier tour.

La droite répondra-t-elle pour autant aux besoins des Français ? La question du pouvoir d’achat arrive en effet en tête de leurs préoccupations. Inversement, la gauche peut-elle de nouveau créer une dynamique ? Jean-Luc Mélenchon cumulait près de 20% des voix au premier tour en 2017.

Pour faire le point, Sputnik donne la parole à deux intellectuels en franc désaccord. L’écrivain, réalisateur et scénariste François Bégaudeau qui vient de faire paraître Notre joie aux éditions Fayard et François Bousquet, éditeur et rédacteur en chef de la revue Éléments.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

2 Commentaires

  1. Le multiculturel est le purin dans lequel nage avec délectation la Finance. La lutte identitaire est aussi sociale, c’est parce que j’ai un peuple qui me ressemble que je suis solidaire et social. Le souchien colonisé ne paie pas l’école des voilées, la piscine des burkinis, le béton de la surponte africaine coloniale et des ennemis barbus, divide et impera sait l’oligarque !

    L’idéal c’est de la blague, quiero vivir. Le troupeau gogochonisé doit apprendre à exister que pour l’auge pas pour le social ni une civilisation; mais déjà le tapage du rap « chance » rythme la dégringolade des bobos branleurs du supermarché bio. Sous les pavé du jouir sans entrave le déclassement.

    Dégringolade des nations blanches masochistes, dégringolade de la spiritualité et de l’esprit méritocratique occidental devenus juste privilèges par la couleur du trou du cul, sainteté par utilisation de trou du cul à bouse végétarienne, bio, halale qui en sort, et vagins et utérus à louer pour bébés à vendre à riches pédérastes.

    Urocrassie grassement gavée par Soros&Co n’a pas de figure, comme ses billets, elle répugne. C’est une agences de petits chefs de bureaux corrompus pontifiant mais serviles au fric, à Dekra et aux labos, aux spéculateurs sur le gaz. Même pas des traitres, les traitres sont politiques, même pas des putes, les putes ne miment pas les saintes, juste des insignifiants vers dans le cadavre de l’Occident. Cette poubelle à fœtus avortés, déversoir soumis pour la surponte africaine.

    Boobaland record de suicides, record de consommation de drogue, bientôt Orange Mécanique. Dégringolade de l’ordre moral. L’Urolande n’a plus foi en elle-même, elle se branle mécaniquement sur un vide sidéral, plus d’idée sociale avec des pseudo-communiste psalmoldiant Allah Akbar dans leurs manifs, des curés organisant l’islamisation de l’Europe entre 2 sodomies, politiquement déséquilibrée comme une houri verte Rousseau, mimique, guignolesque, suicidaire et lasse avec son passé trop glorieux, trop pesant pour des branletteurs.
    L’Esprit du Monde a fuit ce progressisme du purin, il est retourné en Chine où il avait commencé son voyage.

    « C’est parce que je suis national que je suis social » Maurras

  2. la goche réfute en bloc les propositions d’EZ mais n’en commente jamais une seule, à commencer par l’expulsion des étrangers condamnés, la non application des arrêtés d’expulsion par des juges français etc.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés