BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

A LA UNE

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour est juif » ! Ainsi commence la tribune qu’il a publiée dans Le Point :

« Chacun y pense.
Mais personne ne semble décider à en parler.
Zemmour est juif. »

Comment ça, « chacun y pense » ? Parle pour toi, BHL ! Il est vrai que si lui seul est « décider à [sic] en parler », au point d’en perdre sa syntaxe, il y a d’autres moyens que la parole. Le dessin s’est libéré. On voit des caricatures qui font frémir : ce petit bonhomme voûté aux épaules tombantes, au menton fuyant et au nez crochu nous ramène prés d’un siècle en arrière.

Des penseurs à la mode de l’entre-deux guerres auraient reproché à Zemmour d’être trop juif. Bernard-Henri Lévy lui reproche de ne pas l’être assez. Le verre à moitié plein et le verre à moitié vide : c’est la même idéologie, juste retournée comme une chaussette. Comme aurait presque dit Karl Marx, l’histoire se répète deux fois, la première en tragédie, la deuxième en Bernard-Henry Lévy.

Celui-ci triture les grands mots comme un Victor Hugo façon MacDo. Il a vu le diable, Satan avec un Z majuscule. Cependant, ce n’est pas sa judéité qu’il lui reproche. C’est de ne pas la porter en bandoulière, et même de lui préférer les lois de la République.

Inhumés en terre américaine de ce côté-ci de l’Atlantique

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la question des sépultures. Zemmour reproche à une famille juive d’avoir fait enterrer en Israël ses enfants assassinés à Toulouse par Mohammed Merah. Nous, Bretons, nous sentons interpellés par ce reproche. Nous aussi, nous préférons enterrer nos morts en Bretagne ! Si l’un des nôtres meurt à Paris, nous préférons qu’il repose là où sont ses ancêtres. Et nous croyons fermement qu’eux comme lui le préfèrent aussi.

Certains ont cru clouer le bec d’Éric Zemmour en évoquant les G.I. enterrés en Normandie qui n’en sont pas moins américains. Ils apportent au contraire de l’eau à son moulin : tous les cimetières militaires américains en France appartiennent aux États-Unis !

Les presque 10 000 morts d’Omaha Beach enterrés à Colleville-sur-mer, par exemple reposent en terre américaine. C’est le cas également des soldats tués en Bretagne en 1944 et inhumés au Brittany American Cemetery de Saint-James. Les militaires allemands reposent eux aussi dans des cimetières spécifiques et respectés comme tels à la suite d’accords internationaux. Il en existe en Bretagne à Ploudaniel-Lesneven, Rennes et Pornichet. Le mausolée d’Huisnes, proche du Mont Saint-Michel, abrite aussi des milliers de soldats tués en Bretagne sous l’uniforme allemand (ainsi que des dizaines de nouveaux-nés d’auxiliaires féminines morts en internement).

La terre ne ment pas

Les nations veulent pouvoir se dire que leurs morts sont chez eux, même loin de la mère patrie. Beaucoup consacrent aussi de grands efforts au rapatriement des corps. C’est pourquoi Napoléon repose à Paris et non à Sainte-Hélène. Historiens et archéologues considèrent comme un trait distinctif des civilisations le traitement réservé aux défunts. Et l’absence de sépulture reste douloureuse pour les familles. La Bretagne, terre de péris en mer (le substantif « péri » est inconnu de l’Académie française), ne le sait que trop. Le thème était déjà familier à la Grèce antique, chez Euripide en particulier.

Zemmour et BHL sont absolument d’accord sur un point : le lieu de sépulture n’est pas un détail. Le choix d’une dernière demeure est radical. Il y a des doubles nationalités, il n’y a pas de double sépulture. La tombe scelle une citoyenneté, au moins par assimilation. Barrès le notait déjà dans l’un de ses discours les plus célèbres, La Terre et les morts. Pour Zemmour, on est du pays où l’on fait enterrer ses défunts ; choisir de reposer en Israël – ou en Algérie, au Maroc, etc. – revient à répudier la nationalité française.

Pour BHL l’identité est plus forte que la citoyenneté. À se vouloir français usque ad infernum, Zemmour se montre un mauvais juif. Leurs positions paraissent inconciliables. Avec son affirmation, Zemmour a entrouvert une dangereuse boîte de Pandore. Une boîte que Bernard-Henri Lévy a ensuite tenu à ouvrir toute grande.

E.F.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : Cimetière militaire allemand à Huisnes. Photo BI, droits réservés.

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Immigration. Les élus de la majorité à la Région Bretagne prennent 30 000€ dans la poche des Bretons pour financer SOS Méditerranée

Les élus de la majorité à la Région Bretagne viennent de décider de prendre 30 000€ dans la poche...

PSIG, interpellation à haut risque

Au petit matin, cette unité spéciale de la gendarmerie est sur le pied de guerre... Le PSIG s'apprête à...

9 Commentaires

  1. Très beau texte. Le lieu où l’on choisit d’être enterré, lorsqu’on peut le faire, n’indique pas ce que l’on est, mais à tout le moins, ce que l’on aime.

  2. Une fois trop juif (appui d’Israël), une autre fois pas assez !
    BHL, c’est connu, à part sa volonté de paraître, il n’y a rien d’autre !
    Je me rappelle de sa pantomime en Libye, pour rechercher la caméra, derrière tous les politiques (idiots) qui y fêtaient la mort de Kadafi ! Ou encore une photo où pour paraître plus grand que ses voisins, il est sur la pointe des pieds !
    Reste que Zemmour ne doit pas se faire plaisir dans ses déclarations.
    J’ai certes apprécié les gauchos et autres démagos se faire traiter à leur tour de Mengelé, mais assurément non productif face à l’ensemble de la population…

  3. Tout est vrai dans cet article, sauf que Zemmour NE reproche PAS à une famille juive d’avoir fait enterrer en Israël ses enfants assassinés : Il ne fait que constater que leur vraie patrie est Israël.

  4. il est tout à fait normal d’être enterré dans sa terre nationale.
    ce que Zemmour dit est que si l’on est Français et juif, sa nation est la France et non Israël.
    la religion est un choix privé, pas une nationalité.

    • Ho que NON, mon ptit père ! Si tu es née de parents juif, (née ou pas née en France), tu n’es pas Français. Tu es JUIF. ALLOOO ?? Et les juifs, en FRANCE, n’ont pas à juger les Gaulois autochtones, comme ils le font. Exemple Cassandra Fristot, (Française autochtone qui a été jugée mercredi dernier pour une pancarte prétendument antisémite. Sous prétexte que être antisémite n’est pas un ‘opinion’ mais un  »délit » Autant dire que se défendre contre les juifs installés en France n’est pas autoriser. Même scenario avec Rémy Daillet (Français Gaulois Blancs Autochtone), qui, lui, dernièrement était sur le point de se présenter aux élections présidentielles, avant qu’il ne soit traiter de tout les noms, par les juifs en France et leur merdias, leur avocats et juges, qui le détiennent illégalement en prison. Tout comme, ils font avec Johan Livernette, et tant d’autres lanceurs d’alerte qui nous préviennent mais finissent tous arrêter, juger et emprisonner par les juifs (en France), qui gouvernent les Gaulois  »autochtones », depuis qu’ils (les juifs) ont profiter de notre trop de gentillesses et se sont accaparer, par ruse, les chaînes télé, les merdias, les banques, nos gouvernements et qu’ils ont créée des soi-disant  »lois » qui ne sont que de véritables arrangements entre eux, créer de toutes pièces pour soumettre et voler le peuple Gaulois (devenus des rien, sans dent,  »gentil-cons/ »goy », brainwashed par la juiverie… ALLOOO ???

  5. zemmour est juif, ça ne m’intéresse pas ! il a le droit de croire , ou non!
    l’appartenance à une communauté est autorisée en france, forcer quelqu’un à faire du communautarisme est sectaire et anti républicain et raciste

  6. Ma duo citizenship/citoyenneté me permet de vivre aux États-Unis Mais, je suis Français Blancs Gaulois, de parents Français Gaulois blancs, ( que je sois née aux États Unis ou en France ne change pas mes gênes), Je suis Français Gaulois qui respect l’Amérique et même les Amérindiens qui sont les véritables autochtones /natifs, car si cela ne me plaît pas, j’ai le choix d’en débattre sans imposer mon drapeau et mon saucisson et ou autrement de partir vivre en France. Got it ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés