Gilles Pennelle : « Le FN/RN n’a pas attendu Eric Zemmour pour dénoncer le péril mortel de l’immigration…» [Interview]

A LA UNE

La semaine dernière se tenait une session du conseil régional de Bretagne, durant laquelle on a assisté à plusieurs passes d’armes entre les élus du Rassemblement National et ceux de la majorité socialiste.

A l’issue de celle-ci, nous avons interrogé Gilles Pennelle, président du groupe RN à la région Bretagne. Sur ces passes d’armes, mais aussi sur l’actualité du moment, et notamment la montée d’Eric Zemmour dans les sondages concernant la présidentielle 2022.

Breizh-info.com : Comment s’est déroulée la dernière session du conseil régional de Bretagne, durant laquelle les élus du RN se sont montrés particulièrement offensifs, sur la question des éoliennes, mais aussi sur celles des subventions controversées ?

Gilles Pennelle : Effectivement, une session très animée par les élus du Rassemblement National qui ont mis en difficulté à plusieurs reprises la majorité socialo-communiste de Loïg Chesnais-Girard. Comme à son habitude, la gauche a fait preuve de sectarisme et a répondu à côté quand nos questions dérangeaient.

Nous avons notamment dénoncé des subventions hallucinantes aux frais du contribuable pour des associations prônant des ateliers en non-mixité et la haine des forces de l’ordre. La réponse a été tellement lunaire que nous pensons que la vice-présidente n’a pas compris la question. Nous demandions « seulement » que les impôts des Bretons ne servent pas à financer des associations prônant la haine de la police. Nous ne lâcherons rien sur ce sujet qui malheureusement se renouvellera. A noter, une fois de plus, que les élus LR votent ces scandaleuses subventions. S’il n’y avait pas d’élus du RN, personne ne serait au courant de ce scandale !

J’ai aussi dénoncé, dans mon discours de politique générale, le projet jusque-là caché de la Commission européenne appelé « De la ferme à la fourchette » qui prévoit une baisse drastique de la production agricole. Si cette mesure est appliquée, elle fera l’effet d’une bombe dans notre région puisque l’élevage est particulièrement visé par les technocrates de Bruxelles.
Nous avons aussi demandé dans un vœu que le Conseil régional intervienne auprès du gouvernement pour lutter plus efficacement contre les trafics de drogue qui gangrènent notre région : on l’a vu récemment avec Wilhem Houssin, tué par la racaille immigrée à St Jacques-de-la-Lande, le jeune Tchétchène abattu à Cleunay, mais également ces Bretons menacés de représailles s’ils osent parler à la police… Les règlements de compte et les trafics se multiplient, pas seulement dans les grandes villes bretonnes. C’est la raison pour laquelle nous avons réclamé un renfort conséquent des moyens alloués à la gendarmerie, à la police et à la justice avec la création d’un pôle spécialisé dans ces affaires de stupéfiants. Bien évidemment la gauche, les pseudos « écolos » mais aussi LR ont refusé de voter ce vœu.
Oui les élus du Rassemblement National ont été particulièrement actifs sur cette session !

Breizh-info.com : Il a été question d’une « alliance » sur les éoliennes avec le groupe LR. En réalité, il s’agit juste d’un point de vue commun sur cette question, qui apparait comme inadmissible à la majorité. Comment expliquez-vous cette forme de sectarisme, qui ferait que parce que le RN dit quelque chose, ce serait fondamentalement inacceptable (y compris de dire qu’il fait beau…) ?

Gilles Pennelle : Le dossier des éoliennes en baie de St Brieuc a cependant dominé les débats de cette session. Nous rappelons que dès l’origine, le RN en Bretagne a pris position contre ce parc éolien. Dès 2016 au Conseil régional, nous avons refusé de voter la feuille de route sur les énergies marines renouvelables au motif, justement, qu’elle prévoyait le développement des éoliennes en mer. A cette époque, les élus du groupe « droite-centre » de Marc Le Fur avaient voté des deux mains cette feuille de route en intervenant même pour déplorer le « retard » pris par la Bretagne en matière d’éolien offshore… Notre groupe, par la voix de Florent de Kersauson, a demandé le 15 juillet dernier, la création d’une mission d’information sur le parc éolien de la baie de Saint-Brieuc (voir Ouest-France du 16 juillet 2021). Nous saluons le fait qu’Isabelle Le Callennec et ses élus « droite-centre » aient rejoint notre requête alors qu’ils ont pendant très longtemps soutenu ce projet d’éoliennes offshore et que c’est, rappelons-le, Nicolas Sarkozy et François Fillon qui ont pris la décision de créer ce parc éolien. Pour que cette mission d’information soit mise à l’ordre du jour du Conseil régional, il fallait 17 signatures de conseillers régionaux. Nos 8 élus RN se sont effectivement associés avec les 14 élus du groupe droite-centre en signant une demande commune. Cela a provoqué l’hystérie de Loïg Chesnais-Girard qui a assimilé cette demande à du « populisme » !
La gauche, les « écolos » et LREM ont refusé la création de cette mission d’information. Cependant nous avons remporté une grande victoire car nous avons obtenu de l’exécutif que la commission concernée du Conseil régional puisse auditionner tous les acteurs locaux, en premier lieu les marins-pêcheurs, ce que ne voulait pas Loïg Chesnais-Girard puisqu’il voulait se contenter de l’audition de la multinationale espagnole Iberdrola qui va s’enrichir sur le dos des Bretons. A noter que le groupe des élus EELV et les régionalistes de l’UDB sont favorables à ce massacre environnemental et ne mettent en avant que des arguments économiques et financiers. L’impact sur la biodiversité (coquilles Saint-Jacques, mammifères marins, oiseaux, coraux…) est le cadet de leurs soucis.

Breizh-info.com : Le RN a lancé une mobilisation sur la question de la précarité énergétique. L’hiver risque d’être compliqué, en raison des pénuries (notamment d’ardoises. En cas de sinistres), mais aussi du coût de l’énergie, ou du carburant. Que préconisez-vous pour y remédier ?

Gilles Pennelle : Effectivement, Marine Le Pen et le Rassemblement national ont fait du pouvoir d’achat une question centrale de la campagne présidentielle. La flambée des prix de l’énergie s’explique surtout par l’importance des taxes (60% du prix des carburants est composé de taxes !) Au niveau national, Marine Le Pen annonce qu’élue Présidente de la République, elle fera passer la TVA de 20% à 5,5% sur le gaz, l’électricité et le fioul.
Au niveau régional, nous avons déposé un amendement lors de cette session pour baisser la part régionale de la TICPE sur les carburants. Bien évidemment, cet amendement a été rejeté par la gauche et les pseudos « écolos » ; même les LR ont voté contre !
La hausse des coûts de l’énergie frappe particulièrement les zones rurales. La colère gronde, le Rassemblement National soutiendra bien évidemment les revendications légitimes du peuple.

Breizh-info.com : La candidature d’Eric Zemmour à l’élection présidentielle se profile de plus en plus. Les sondages eux, le donnent tantôt devant Marine Le Pen, tantôt derrière, mais une dynamique semble s’engager. Comment prenez vous cette ascension médiatique, mais aussi populaire au regard du succès rencontré par Z lors de ses meetings ? Que pensez-vous des propositions d’union faites par Robert Ménard ?

Gilles Pennelle : Macron peut être satisfait. Lui et les médias ont réussi à réduire les débats de la campagne présidentielle à de simples commentaires des innombrables sondages qui sortent quotidiennement. La sondocratie occulte les vrais problèmes des Français : invasion migratoire, islamisation de quartiers entiers, insécurité galopante, chute du pouvoir d’achat….
L’hyper-médiatisation, bien suspecte, d’Eric Zemmour va dans le même sens. A qui profite-t’elle ? A Emmanuel Macron !
Robert Ménard a annoncé qu’il signera en tant que maire pour Marine Le Pen et qu’il votera pour elle, il a pris une décision courageuse. Zemmour, lui, a refusé le rendez-vous avec Marine Le Pen que voulait organiser Robert Ménard à Béziers.

Breizh-info.com : Cette dynamique Zemmourienne ne s’explique-t-elle pas par une forme de lassitude des électeurs vis à vis de « l’institution RN » en place depuis plusieurs décennies ? Mais aussi éventuellement par un sentiment que Marine Le Pen n’est pas assez tranchante, sur les questions de l’immigration, de la famille, ou des libertés publiques par exemple (je pense aux lois Pleven-Gayssot, que Z veut abolir…) ?

Gilles Pennelle : Le FN/RN n’a pas attendu Eric Zemmour pour dénoncer le péril mortel de l’immigration… Depuis 50 ans, Jean-Marie Le Pen, puis Marine Le Pen dénoncent quotidiennement la submersion migratoire. Je pense tout particulièrement à tous ces candidats du FN/RN qui se sont présentés contre vents et marées aux élections, notamment dans ces quartiers envahis et qui ont été pour cela persécutés. C’est beaucoup plus difficile que d’intervenir, même avec talent, sur les plateaux télé ou dans les colonnes du Figaro.

Personnellement j’ai participé en 1983 à la campagne municipale de Jean-Pierre Stirbois à Dreux qui dénonçait déjà l’invasion de cette ville.

Je rappellerais aussi aux Bretons attachés à leur identité qu’Éric Zemmour est un ultra jacobin !

Breizh-info.com : Sur la question du pass sanitaire et des restrictions de liberté, Marine Le Pen a là encore, semblé en retrait (par rapport à un Florian Philippot pleinement engagé dans la contestation) sur un sujet pourtant important (le dressage des populations, les libertés). Quelle position avez-vous sur ce sujet précis ?

Gilles Pennelle : C’est faux ! Dès le départ Marine Le Pen a pris position contre la dictature sanitaire et est encore intervenue personnellement à l’Assemblée nationale, le 20 octobre dernier, contre la prolongation du pass sanitaire.

Oui, Macron menace nos libertés. Oui, Macron menace notre liberté d’expression. Je vous rappelle que la première affiche de campagne de Marine Le Pen est sur le thème « Libertés, Libertés chéries. »

Breizh-info.com : Pour finir, dans quel ordre de marche se trouve actuellement le RN en Bretagne, alors que la campagne pour les présidentielles mais aussi les législatives se profilent ?

Le Rassemblement National en Bretagne est totalement mobilisé dans les campagnes présidentielle et législatives qui s’annoncent. Nous rappelons que notre adversaire n’est pas Eric Zemmour (nous regrettons d’ailleurs ses attaques contre Marine Le PEN). Notre adversaire, c’est Emmanuel Macron. La prochaine présidentielle n’est pas une élection comme une autre, c’est un choix de civilisation. La France et donc la Bretagne sont menacées de disparition.

Marine Le Pen est prête à un grand rassemblement de tous ceux qui sont attachés à notre pays, à son identité, à son mode de vie, à ses libertés…
On se remet d’une défaite militaire, d’une occupation militaire. On se remet d’une crise économique. On se remet d’une catastrophe naturelle. On ne se remet pas d’une submersion migratoire qui bouleverse complètement la composition de notre peuple.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Immigration. Les élus de la majorité à la Région Bretagne prennent 30 000€ dans la poche des Bretons pour financer SOS Méditerranée

Les élus de la majorité à la Région Bretagne viennent de décider de prendre 30 000€ dans la poche...

PSIG, interpellation à haut risque

Au petit matin, cette unité spéciale de la gendarmerie est sur le pied de guerre... Le PSIG s'apprête à...

10 Commentaires

  1. Le Ramassis Nullard, qui pourtant est censé s’adresser aux prolétaires, n’est même pas capable de dire que la société multiculturelle est assurance-vie-division de l’oligarchie et est voulue par elle. Marchais lui l’a dit « arrêtez l’immigration, division du prolétariat »).

    Conférences de Macy (« Das netz », reportage Arte) « Tuer le holisme autoritaire du blanc » Adorno (marxiste traitre)

    https://www.dailymotion.com/video/xdvnx8
    https://www.youtu.be/Dbbh9aymEx4?t=271

  2. Mr pennelle 17 +16 = 33 et non pas 27 comme le meilleur score de MLP !
    Laissez donc a Eric Zemmour le droit de se présenter et en février nous choisirons alors vous et moi celui des deux candidats le mieux a même de nous représenter ! BANCO ?
    Si JMLP par orgueil personnel n avait pas saboté les élections pour faire battre Mégret nous aurions gagné 20 ans alors pas de leçon a recevoir et vous nous referez pas le même coup !

  3. Je ne sais pas si l’un sera capable de rattraper l’autre, tant le niveau du débat politique est médiocre.
    M. Zemmour aurait mieux fait de rester chroniqueur et publiciste au lieu de viser les suffrages de la droite la plus bête du monde.
    Mme Le Pen aurait mieux fait de garder M. Philippot, ce qui lui aurait permis de tenir un discours cohérent vis-à-vis d’une crise sanitaire dont la gestion est autoritaire et liberticide et de représenter une véritable alternative face à l’oligarchie qui nous gouverne si mal en ce moment.

    Hélas pour nous ! Les souverainistes restent divisés et médiocres.
    Il faudra cependant voter car il n’y a rien de pire que l’abstention ; si l’on avait voté « normalement  » aux régionales l’an dernier, peut-être que la manière de mener la politique « sanitaire » aurait changé.

  4. certes mais la façon dont EZ le dit et le redis sans fioriture ni tabou, ni affect et qu’il réplique à tout argument pleurnichard sur la cruauté de ne pas se dépouiller entièrement pour sauver le monde est autrement plus percutant

  5. Oui mais il y a des déclarations qui ne s’oublient pas :
    – nos « .compatriotes  » musulmans ….
    – l’islam est compatible avec la société française …
    Je n’ai rien oublié , et même si j’ai voté FN précédemment : je voterai Zemmour s’il se présente , pour ses discours plus virils , plus vrais et plus proches de ce qu’attend le populaire français ; la situation du pays est catastrophique et il ne s’agit plus de minauder .
    Marine le Pen a voulu plaire à trop de monde , en rognant les « .aspérités  » de ses prises de position ; ses discours sont devenus de l’eau tiède , du sirop , et les partisans du RN ne trouvent plus les résolutions et la fermeté qu’ils étaient venus y chercher .
    Maintenant elle court derrière Zemmour , mais c’est TROP TARD !
    Il y a des déclarations que je n’oublie pas .

    • Mais le plus important est de s’assurer que les candidats « alternatifs », les vrais obtiendront les signatures pour se présenter aux présidentielles.
      Qui nous dit que M. Zemmour aura ces signatures ?
      Et s’il ne les a pas ? Il faudra suivre un « plan B » et reporter ses suffrages sur M. Dupont-Aignan ou M. Asselineau, qui lui, en 2017, avaient eu ces signatures ou sur M. Philippot, s’il réussissait à les avoir.

      Ce qui est gênant dans ce que dit est pense M. Zemmour, outre certaines généralisations soit hâtives , soit maladroites prenant appui sur certains constats, c’est, d’une part, son jacobinisme, et d’autre part, sa non-adhésion à certaines exigences souverainistes : sortie totale ou partielle de l’UE, sortie totale ou partielle de la CEDH.
      Hélas, « à droite » (la droite n’existe plus ; il n’y a plus que des groupes informes non ralliés à LREM), on ne fait pas trop attention à ces exigences souverainistes ou décentralisatrices.
      Il faudra être vigilant.

  6. Voir le postif
    Sur cette affirmation là, il y aura moyen de se regrouper au 2 ème tour
    Vivement Macron ax iles Kerguelen, même pas à Bruxelles !

  7. Voir le positif
    Avec cette position, il sera possible de se regrouper au 2 ème tour.
    Et vivement Macron aux iles Kerguelen, même pas à Bruxelles ni N.Y !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés