Irlande du Nord. L’UVF (paramilitaires loyalistes) veut sortir définitivement de la voie terroriste

A LA UNE

L’UVF (Ulster Volunteer Force) est une organisation paramilitaire loyaliste, qui s’est développée en Irlande du Nord notamment durant les Troubles, la guerre civile (une organisation au nom similaire existait au début du 20ème siècle mais agissait à visage découvert).

Le journal Belfast Telegraph indique ce dimanche que l’organisation, en proie à des conflits internes mais aussi des difficultés à contrôler toutes ses sections (dont certaines liées aux gangs de trafiquants) envisage de mettre en place un comité directeur central de cinq personnes pour prendre le contrôle du gang terroriste et tenter de le transformer en une organisation communautaire.

La proposition a été discutée au plus haut niveau et a reçu le soutien de son chef d’état-major, John « Bunter » Graham, qui est sur le point de quitter le poste qu’il occupe depuis 35 ans. Le vétéran loyaliste, âgé de plus de 70 ans, sait qu’il ne pourra pas continuer éternellement et souhaite mettre en place une structure de succession avant de prendre sa retraite.

Le commandant du 1er bataillon de l’UVF de Shankill Road (Belfast) Harry Stockman, devait remplacer Graham à la tête du groupe, mais il est en mauvaise santé. Un comité de direction de cinq hommes a donc été proposé comme alternative.

Des sources loyalistes ont déclaré à Sunday Life (le journal du dimanche de Belfast Telegraph) que le prévôt de l’UVF Jackie Anderson, qui est chargé de la discipline interne, fera partie du groupe aux côtés du chef de la compagnie B de l’UVF Winkie Irvine. Les trois autres noms doivent encore être décidés, mais le commandant de la compagnie A, Sam Austin Jnr, est cité.

La principale tâche du comité sera de superviser la transition complète de l’UVF d’un gang paramilitaire vers l’organisation caritative Action for Community Transformation (ACT), financée par le gouvernement.

La perspective d’un financement public de 5 millions de livres a été évoquée l’an dernier lors de discussions entre l’UVF et de hauts fonctionnaires au domicile londonien de l’archevêque de Canterbury Justin Welby.

La majeure partie de l’argent proviendra du fonds Communities in Transition (23 millions de livres) du Bureau exécutif. Cette semaine, une somme supplémentaire de 256 000 £ a été affectée à des programmes d’éducation et d’emploi destinés aux anciens détenus dans le nord et l’ouest de Belfast, à Derry et à Lurgan.

Une annonce d’appel d’offres parue sur le site Web de l’exécutif stipule ce qui suit : « Le contractant ne doit pas proposer d’activités générales dans le cadre de ce programme. Les activités doivent être clairement liées à la réponse aux besoins des ex-prisonniers qui sont apparus suite à leur vie dans une communauté avec des niveaux élevés d’activité paramilitaire, de criminalité et de crime organisé. »

En interne, il semblerait que ce projet de comité de direction de cinq hommes soit plutôt bien reçu même si certains craignent que le comité ne soit composé uniquement de dirigeants de Shankill.

« Le problème, c’est que le Shankill se considère comme l’UVF, et il doit se défaire de cet état d’esprit si nous voulons progresser », a déclaré un initié.

« C’est l’une des raisons pour lesquelles Billy Wright a rompu dans les années 1990 et a formé la LVF, parce qu’il pensait que le milieu de l’Ulster n’était pas écouté.

« Le comité de cinq hommes doit être représentatif de l’UVF dans toute l’Irlande du Nord et pas seulement de la Shankill Road ».

Toutefois, nombreux sont ceux parmi les anciens combattants qui estiment que la transformation en organisation caritative « est la seule voie à suivre. Les loyalistes qui ne soutiennent pas ce changement et abandonnent la criminalité seront laissés derrière, ce sera à la police de s’occuper d’eux », indique au Belfast Telegraph une source de l’UVF.

« Il y a une voie claire qui a été approuvée par le gouvernement pour faire passer l’UVF de ce qu’il était à ce que les vrais loyalistes veulent qu’il soit – une organisation travaillant pour le bien de la communauté. Nous sommes sur cette voie et il n’y a pas de retour en arrière possible.»

A voir désormais si ces annonces ont un effet au sein de la jeunesse loyaliste militante – qui oeuvre désormais sous d’autres formes que les engagements « traditionnels » au sein de l’UVF ou de l’UDA – et qui n’entend pas renoncer à la défense de l’Union avec la couronne, dont la lutte contre le Protocole en Irlande du Nord fait partie intégrante.

Crédit photo : breizh-info.com

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La Beauté du monde : au...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La...

Articles liés