Après la mort d’un soldat à Montauban. M. Darmanin, c’est la racaille qu’il faut dissoudre, pas l’Alvarium !

A LA UNE

La rage. La colère. C’est le sentiment qui devrait parcourir chaque Homme de ce pays, après le massacre de Montauban, intervenu cette semaine.

Car Emmanuel Cueff, ce soldat, ancien para de 50 ans, comme trop d’autres autochtones de France et d’Europe avant lui, a été tué après une altercation avec des racailles alors qu’il sortait d’un restaurant, tranquillement avec sa femme.

Voici comment cet homme, qui a mis sa vie en jeu durant toute sa carrière pour défendre son pays, est ainsi « remercié » pour sa loyauté, sa fidélité envers sa patrie…

Avec cette mort horrible, il ne devrait plus être question de la moindre marche blanche, du moindre, « vous n’aurez pas ma haine » professée par des gens qui sont déjà morts sans le savoir. C’est d’une saine colère dont chacun devrait être envahi dans ce pays.

Une saine et juste colère même, alors que pendant ce temps, le ministre de l’Intérieur estime que la priorité du moment est de dissoudre une association, l’Alvarium, dont l’activité principale consiste à nourrir et à venir en aide à des démunis.

Darmanin, celui qui mène la chasse à ceux qui entendent réclamer que l’on protège nos frontières, comme Génération Identitaire. Qui mène donc aussi la chasse à ceux, fiers autochtones, qui se lèvent pour défendre les nôtres, avant les autres.

Incapable par ailleurs de s’attaquer aux racines des maux qui rongent, qui gangrènent tout le pays, ce même ministre de l’Intérieur a voulu « équilibrer » ses dissolutions en jetant en pâture quelques associations islamistes… essentiellement caritatives…. quel courage !

Ceux qui nous dirigent sont non seulement des lâches, mais aussi des traitres. C’est à cause de l’inaction des Darmanin, des Moretti, des Macron, mais aussi de ceux qui les ont précédés aux mêmes postes depuis plusieurs décennies, qu’Emmanuel Cueff, comme Philippe Monguillot, chauffeur de bus lui aussi massacré il y a quelques mois, ne sont plus de ce monde.

Ce n’est pas « la faute à pas de chance », cela ne relève pas d’un « faux sentiment d’insécurité ». C’est bien réel.

On en a marre. On en a marre de voir ces bandes de dealers agir en toute impunité dans les rues de nos villes et empoisonner nos gamins. On en a marre de voir les forces de l’ordre faire du zèle avec les faibles et se planquer contre les forts. On ne supporte plus de voir les affaires glauques se multiplier sur nos terres. Nous n’acceptons plus que des petites frappes, des petites racailles purs produites d’une Éducation nationale qui a tout abandonné au gauchisme et désormais au wokisme, fassent régner la terreur dans nos villes.

Nous vomissons ces « faits divers » qui chaque jour, nous rappellent ce lien entre immigration et délinquance, lien qui vaut aujourd’hui pourtant à ceux qui le font de se retrouver devant les tribunaux.

Messieurs les dirigeants de ce pays, réagissez. Parce que demain sinon, vous aurez à vos portes toutes ces familles effondrées, tous ces citoyens enragés qui, par leurs votes de plus en plus radicaux ou par leur abstention massive, vous montrent pourtant à chaque élection qu’ils ne supportent plus ce système à broyer les peuples. Qu’ils ne vous supportent plus. Et vous n’agissez pas, vous ne voyez pas, vous n’écoutez pas !

Nous ne voulons plus ni masque, ni piqûres obligatoires, ni contraintes sanitaires pour asservir vos propres administrés.

Non, ce que nous voulons c’est que vous mettiez hors d’état de nuire la racaille qui pullule dans ce pays, ou que vous donniez l’autorisation au peuple de le faire. Maintenant, immédiatement. Et que parallèlement, vous mettiez rapidement en place les mesures visant à renvoyer dans leur pays d’origine l’intégralité de ceux qui n’ont pas, par leurs comportements, par leurs mœurs, par leurs coutumes, leur place ici, chez nous.

N’agissez pas, et vous aurez la sécession sur votre propre territoire. Parce que des hommes et des femmes ne supporteront plus très longtemps de devoir vivre, au quotidien, avec des individus avec qui ils ne veulent plus vivre. Vous pourrez cumuler les mesures de dissolution, de prison pour celles et ceux qui ne cherchent qu’à éveiller pacifiquement les consciences, vous n’enlèverez jamais le droit à des populations d’aspirer à vivre librement et en sécurité sur leur propre terre. Et à mourir pour cela s’il le faut !

M. Darmanin, c’est la racaille de Montauban et d’ailleurs qu’il faut dissoudre, pas l’Alvarium !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021 dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Ivre et drogué, un « mineur » né au Maroc interpellé après avoir foncé sur les policiers avec une voiture volée

À Rennes, les policiers ont été contraints d'ouvrir le feu pour stopper la course d'un fuyard alcoolisé et drogué...

Valérie Pécresse chez les islamistes : l’Observatoire de l’Islamisation publie une vidéo accablante

Voici une vidéo qui va faire tâche dans la campagne présidentielle de Valérie Pécresse. Intitulée « Pécresse chez les...

1 COMMENTAIRE

  1. je partage ce point de vue !
    pas d’arrestation, pas de mise en examen, bof, un militaire c’est fait pour mourir !
    quel drole de pays où la racaille se permet tout puisqu’on ne leur fait jamais rien !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés