Chasse. Pour le Mouvement de la ruralité, « L’excès des verts nuit gravement aux libertés ! »

EELV parti totalitaire ? C’est en tout cas ce que laisse à penser le Mouvement de la ruralité, qui estime que « L’excès des verts nuit gravement aux libertés ! » après les propositions de Yannick Jadot pour interdire aux chasseurs de chasser le week-end (autant dire qu’il veut interdire la chasse tout court, puisqu’en semaine, beaucoup travaillent…)

Voici le communiqué du Mouvement.

En 2016 dans une interview accordée à Chassons.com, (lire l’article) le candidat EELV Yannick Jadot n’avait pas encore sombré dans l’anti-chasse primaire.  À cette occasion, il convenait même comme acceptable l’exercice de la chasse expliquant ses racines rurales et son grand-père chasseur. Mais voilà, l’écologie radicale est largement concurrencée pour la présidentielle de 2022 et le candidat Jadot doit se démarquer de ses concurrents directs telle la candidate du parti animaliste Hélène Thouy ou celui de la France insoumise de Jean-Luc Mélanchon.

Changement de cap et d’avis, le candidat vert se radicalise et se prononce pour la fin de la chasse en France puisqu’il propose de l’interdire le week-end et durant les périodes de vacances scolaires, autrement dit les seuls jours majoritairement pratiqués par les chasseurs puisqu’ils travaillent la semaine. Le Mouvement de la Ruralité condamne la dérive extrémiste de l’écologie politique avec son pendant de surenchère d’interdits totalement liberticide pour bon nombre de français. Après l’interdiction du sapin de noël, du tour de France cycliste, du survol de la patrouille de France, des rêves d’enfants de voler dans le ciel, de la sauvegarde de l’habitat des punaises de lit, de l’interdiction de la voiture diesel et essence, de la consommation de viande, le Vert veut interdire le loisir séculaire de plus d’un million de Français !

L’excès de vert nuit gravement à la liberté !  

Le candidat Yannick Jadot est un agitateur de haine, il propage volontairement un sentiment d’insécurité dans nos espaces ruraux pour chercher des suffrages dans une compétition où il est à la peine dans les sondages. Quoi qu’il puisse dire, les chasseurs sont majoritairement en milieu rural. Ils sont impliqués et reconnus dans la société et au cœur des communes, boulangers, bouchers, notaires, docteurs, ouvriers… et parfois élus. Le candidat vert attise les peurs, environnementales et sociétales. A contrario, du haut de l’éolienne qu’il impose aux habitants, il n’a pas eu le courage de rencontrer les habitants malades et les éleveurs qui ont tout perdu, leur santé, leurs animaux et leurs exploitations suite aux implantations massives du totem d’EELV.

Lors des élections présidentielle et législatives de 2022, le Mouvement de la ruralité se mobilisera contre cette écologie mortifère et délétère qui fracture la France ; aux antipodes du vivre ensemble que porte LMR dans son projet pour la France.

Un bouc émissaire à Laillé ?

A noter que suite à un accident de chasse intervenu à Laillé, à côté de Rennes, ce week-end, les chasseurs ont encore eu les oreilles qui sifflent : pourtant, le chasseur, soupçonné d’être l’auteur du tir qui a grièvement blessé un automobiliste (état toujours non stabilisé) sur la quatre voies Nantes-Rennes, samedi 30 octobre, a été mis en examen pour blessures involontaires lors d’une action de chasse et remis en liberté sous contrôle judiciaire avec plusieurs interdictions dont celles de porter une arme, de participer à toute action de chasse, et de communiquer avec les membres de la fédération de chasse et les participants à l’action de chasse en cause.

Selon le président de la Fédération locale, toutes les règles de sécurité avaient été respectées, et c’est donc réellement un énorme coup de malchance (la probabilité de prendre une balle tirée par un chasseur posté à 500m de la 4 voies, avec un obstacle – une haie – devant lui, balle qui ricoche pour aller se figer dans le cou de la victime qui roulait  donc était en mouvement, sur une grande route, étant quasiment aussi importante que celle de gagner au Loto…tout aussi dramatique que ce soit pour la victime).

Pas audible toutefois pour les idéologues estampillés écologistes qui semblent vouloir éradiquer la chasse, une pratique pourtant impérative pour préserver l’équilibre et la biodiversité dans les campagnes, et pour lutter contre les espèces nuisibles qui font des ravages (mais difficile à le comprendre lorsque l’on est un bobo qui habite en ville et qui dépense une fortune dans une coopérative biologique mais urbaine…)

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !