Terreur sanitaire. Le sénateur socialiste Patrick Kanner appelle de nouveau à la « vaccination obligatoire universelle » [Vidéo]

A LA UNE

Dans le sillage de l’Autriche, les sénateurs socialistes français emmenés par Patrick Kanner font de nouveau pression sur l’exécutif pour qu’il impose la « vaccination obligatoire universelle » contre le Covid-19.

Patrick Kanner, sénateur socialiste obsédé par la vaccination obligatoire

Trois décennies après la chute du mur de Berlin, il aura fallu l’arrivée de la crise sanitaire liée au Covid-19 pour que le socialisme, dans sa déclinaison française, apparaisse de nouveau sous son vrai visage : coercitif, égalitariste et policier. En effet, voilà plusieurs mois désormais que les députés et sénateurs socialistes se font les apôtres monomaniaques de la vaccination obligatoire pour tous les Français.

Figure type de l’apparatchik du PS, rescapé des années Hollande, Patrick Kanner, le chef de file des sénateurs socialistes, a ainsi répété deux fois en l’espace de quatre jours la semaine dernière dans les médias sa volonté de voir les 6 millions de Français non vaccinés contraints par la loi de se faire injecter le vaccin contre le coronavirus.

Sur BFMTV le 21 novembre, Patrick Kanner déplorait qu’il n’y ait actuellement « qu’un peu plus de 20 000 primo-vaccinations par jour », ce qui reviendrait à devoir « attendre un an à un an et demi pour que tout le monde soit vacciné ».

Pass sanitaire et troisième dose : l’argument égalitariste du PS contre les non vaccinés

Pour justifier cette idée de vacciner sous la contrainte les 6 millions de Français réticents, Patrick Kanner use d’un argument aussi immonde que prévisible : « Le paradoxe, c’est que l’on doit envisager une troisième dose obligatoire de fait sinon vous perdez votre pass sanitaire, donc ceux qui auront fait l’effort civique de se vacciner vont se retrouver dans la même situation de vie sociale que celles et ceux qui auront refusé depuis le début de se faire vacciner ». Et de juger ce paradoxe « insupportable », et pouvant conduire « à une fracture dans notre société ».

En clair, voici donc les Français ayant anticipé depuis le début l’arnaque de cette affaire de pass sanitaire sommés de se faire injecter le vaccin au nom de l’égalité pour ne pas heurter ceux ayant cru aux promesses d’un retour à la « vie normale » après deux doses…

Demandant « du courage au gouvernement » afin que celui-ci « prenne ses responsabilités », Patrick Kanner s’appuie sur la jurisprudence de l’Autriche qui a annoncé en fin de semaine dernière une obligation vaccinale pour toute sa population à partir du mois de février 2022. Un précédent qui risque de faire des émules dans d’autres pays occidentaux selon le sénateur socialiste, qui se dit « convaincu que d’autres gouvernements démocratiques le feront dans les semaines et mois à venir ».

Enfin, le 17 novembre face aux caméras de Public Sénat, Patrick Kanner, à qui l’on peut au au moins reconnaître une certaine constance dans cette volonté de vacciner de force tous les Français, plaidait une fois encore pour la « vaccination obligatoire universelle ».

Pendant ce temps, les responsables politiques à afficher clairement leur opposition à cette mesure afin de défendre les libertés fondamentales des 6 millions de Français concernés sont toujours aussi peu nombreux dans l’Hexagone.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

21 janvier 1793. Mort de Louis XVI : la République n’a pas tenu parole…

En ce jour anniversaire de l'assassinat du roi Louis XVI, nous vous proposons un article paru sur le site...

Nantes : une micro algue étudiée par un laboratoire futur remède contre les boutons d’acné ?

A Nantes, le laboratoire Physalg de l'Ifremer, l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer, a mis en...

Articles liés