Vaccination obligatoire pour tous : les parlementaires socialistes veulent l’imposer à partir du 1er octobre [Vidéo]

A LA UNE

Tandis que l’instauration du pass sanitaire a suscité un vaste mouvement de colère populaire le 24 juillet dans de nombreuses villes de France, députés et sénateurs socialistes plaident quant à eux en faveur d’une vaccination obligatoire pour tous. Quand la prétendue opposition va encore plus loin que les ministres d’Emmanuel Macron en matière de terreur sanitaire…

Députés et sénateurs socialistes souhaitent une vaccination obligatoire pour tous

La déconnexion entre de nombreux responsables politiques français et une partie grandissante du peuple sur la question du pass sanitaire et plus généralement de la gestion de la crise du Covid-19 est encore plus forte que lors de l’épisode des Gilets jaunes. Alors que les manifestations du samedi 24 juillet contre les mesures liberticides imposées par le gouvernement ont connu un vif succès dans plusieurs villes de l’Hexagone, certains élus poursuivent leur fuite en avant en défendant une politique de plus en plus autoritaire et dépassant désormais le simple cadre sanitaire.

C’est notamment le cas des sénateurs et députés des groupes « Socialistes, Écologistes et Républicains » et « Socialistes et apparentés » qui, dans un communiqué de presse commun, ont fait part de leur volonté de rendre la vaccination obligatoire pour tous en France.

Dans le texte en question, on peut lire sous la plume de ces élus socialistes que « face à la progression du variant qui fait peser le risque de reconfinement, il nous paraît important de franchir une nouvelle étape avec la vaccination obligatoire contre le Covid sauf contre-indication médicale. Nous proposons que cette obligation soit progressive et entre en vigueur au 1er octobre. »

En parallèle, députés et sénateurs socialistes avaient annoncé qu’à l’issue des débats parlementaires, ils voteraient contre le pass sanitaire tel que proposé par le gouvernement…

Afin d’évaluer le peu de crédibilité qu’il reste à l’exécutif français après des revirements successifs depuis le début de la pandémie, rappelons notamment qu’Emmanuel Macron assurait avec force à la fin de l’année 2020 : « Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire ». On connaît la suite !

Le sénateur Patrick Kanner veut vacciner tous les majeurs à partir du 30 septembre

Le 24 juillet, c’est cette fois le chef de file des sénateurs PS en personne, Patrick Kanner, qui a expliqué au micro d’Europe 1 la volonté des parlementaires de son parti de voir la vaccination obligatoire s’imposer à tous les Français.

Celui qui fut ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports sous la présidence Hollande a notamment fait part de son regret que les adolescents français n’aient pas été vaccinés plus tôt : « En sachant que ce virus allait frapper, on aurait du accélérer le ‘aller vers’, c’est-à-dire vacciner toutes les personnes qui ne l’étaient pas à l’époque, en particulier les jeunes de 12 à 17 ans, qui étaient encore dans leur établissement scolaire ».

Un coup d’œil à une infographie diffusée par Le Point à l’automne 2020 permet cependant de rapidement relativiser cette « nécessité » avec un rapport bénéfice/risque largement défavorable à la vaccination pour les jeunes générations :

Vaccination obligatoire
Source : Le Point.fr

Mais, de la réalité scientifique, Patrick Kanner n’en a visiblement que faire. « Nous regrettons qu’il n’y ait pas une mesure simple : la vaccination obligatoire, la vaccination universelle, dès maintenant, avec un objectif d’atteindre le vaccin pour tous d’ici l’automne. », poursuit-il.

Le socialiste, cité le 22 juillet par Public Sénat, déclarait alors : « Olivier Véran dit qu’il n’y a que deux solutions : le passe sanitaire ou le reconfinement. Nous disons qu’il y a une troisième solution avec la vaccination obligatoire des majeurs au 30 septembre ».

Pour Patrick Kanner, les opposants au pass sont des « groupes d’extrême droite »

Cette véhémence de certains parlementaires à vouloir vacciner de force la population française est même parvenue à faire passer le ministre de la santé Olivier Véran pour un modéré sur le sujet. Interpellé sur la question en audition le 22 juillet, ce dernier a expliqué la position du gouvernement :

« Nous avons l’exemple de la vaccination obligatoire chez les nourrissons parce que c’est simple. Vous ne rentrez pas en crèche et vous n’allez pas à l’école, le nourrisson ou l’enfant n’est pas vacciné, c’est très facilement contrôlable. En revanche, chez les adultes, je ne sais pas comment on fait ! Comment on fait avec une personne qui a 50 ans et qui n’est pas vaccinée ? Elle ne peut plus faire ses courses ? On lui met une amende à chaque fois qu’elle sort de chez elle ? »

Outre le fait de représenter une grave menace pour le droit des Français à disposer de leur corps face a des vaccins encore en phase de test, les difficultés logistiques d’une vaccination obligatoire soulevées par Olivier Véran sont balayées d’un revers de main par Patrick Kanner : « Il est tout à fait possible de faire des contrôles aléatoires par les seules personnes habilitées à le faire, c’est-à-dire les forces de l’ordre ».

Maîtrisant visiblement aussi bien la réalité chiffrée du Covid que la sociologie des énormes manifestations à travers les villes françaises le week-end dernier, le sénateur socialiste fait part, là encore, de son avis tranché : « Ces groupes d’extrême-droite existent quoiqu’il arrive, ils disparaîtront avec l’instauration de l’obligation vaccinale ». Une affirmation très péremptoire au demeurant !

Avec de tels propos ayant des accents de déclaration de guerre ouverte à une partie du peuple français, Patrick Kanner devrait contribuer, à son échelle, à renforcer encore davantage les mobilisations à venir contre le pass sanitaire et, puisqu’il n’en fait pas mystère, à l’obligation vaccinale pour tous qui se profile en arrière-plan.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC BY SA 3.0/Claude Truong-Ngoc) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

12 Commentaires

  1. Tout le monde ne comprend pas le Macron couramment.

    Lorsque Emmanuel dit : « Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire », il faut comprendre : « Il est TOTALEMENT HORS DE QUESTION que la vaccination ne soit pas obligatoire pour tout le monde, à terme »

    Le 29 mars 2018, Macrouninet a donné un long entretien au magazine américain « Wired », spécialisé dans les technologies, au sujet de l’intelligence artificielle.

    Le journaliste lui pose la question suivante (sans rire) :

    « « Pensez-vous qu’on pourra un jour faire confiance aux machines intelligentes pour prendre la décision de tuer sans intervention humaine ? »

    « Je suis complètement contre », a répondu sans détour Emmanuel Macron. »

    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/31/pour-emmanuel-macron-l-intelligence-artificielle-est-aussi-une-revolution-politique_5279161_4408996.html

    Tout ça pour vous dire que ce mec là est tout à fait captivant.

    On sent vaguement quelque chose…

  2. La vaccination obligatoire aurait l’avantage de faire gueuler très fort, mais une seule fois. Une fois vacciné, on n’y pense plus. Tandis que le passe sanitaire crée un petit mécontentement à chaque fois qu’on doit le montrer. Mais peut-être devrait-on songer à imposer la vaccination dès la naissance ? Nous recevons tous une dizaine de vaccins obligatoires dans notre prime enfance, à un âge où nous sommes bien incapables de protester, alors, un de plus un de moins…

    • « Une fois vacciné, on n’y pense plus. »? c’est normal une fois vacciné vous n’etes plus vous memes vous etes devenu une marionnette satanique de l’intelligence artificielle pilotée par 5G !

    • je ne suis ni un gamin ni un debile comme le croit merdacron de tous les français lorsqu’il dit a verreux « on les aura ces connards » !on aurait beau m’expliquer « pourquoi » il n ‘y a pas de « pourquoi » ceux qui préconisent la piquouze doivent y passer e premier a condition de faire constater par huissier externe et assermenté que c’est bien du purin de GATES avec les RFID qu’on leur injecte comme aux geux qui acceptent d’etre transformés en animaux et en esclaves et pas de l eau distillée comme avec bachelot et le h1n1 en 2009

  3. kanner , blanquer , castagner , attal , attali , caster , macroner , koelher , salomoner , buzinsker , levysker , varansker escrosker

    = HITLER + CEAUSESCU + POL POT + AMIN DADA + +++++ réunis !

  4. Il ne faut absolument plus prendre en compte, leur  » votes législatif  »
    Ne nous attendons pas à une amélioration de nos lois. Dites vous bien que la majorité des membres du parlement ne sont pas et ne serrons jamais en faveur du peuple Français Gaulois, puisqu’ils sont pour ainsi dire tous des … (lisez ma pensée, si vous en êtes capable, j’évite de l’écrire. Ça vous évitera de me bloquer), mais, (Admirer la tronche de ce  »p.kanner » Rien que la, tout est dit ) Et donc, contre le peuple Gaulois Blancs. Donc, pour résumer. Tout ce qui sort du  »parlement » doit être banni par le peuple. Et la majorité des membres de ce soi-disant  »Parlement » devenu satanique, doit être désassemblée, jugée et emprisonnée pour fraudes gouvernementales et électorales. Complotisme en bande organisée. Détérioration de toutes nos valeurs. Destruction de notre nation, nos lois et droits Régalien, et crimes génocidaires prémédités.

  5. Pendant que ces petites carpettes rescapées du socialisme sombrant tentent de se raccrocher à la macronie pour sauver leur misérable carrière politique « quoi qu’il en coûte » à leur honneur et à leur probité, quitte à appeler à l’instauration de la dictature sanitaire totalitaire (rien que ça, petits pourris !) immédiate, des député (e)s LREM ont voté contre l’instauration du pass sanitaire violeur des libertés publiques et individuelles. Nous n’en dirons pas plus. Tous dans la rue samedi 31 pour virer ces pantins !

  6. si nous nous mettons tous en colère une bonne fois, allons les chercher comme l’a dit Macron, » que ceux qui ne sont pas content de moi, viennent me chercher  » alors il ne faut pas renoncer à une invitation comme celle la !!

  7. le sommet (jupiter) impose à la base (le populo réfractaire) mais pas aux godillots parlementaires !
    drole de pays !
    les abstentionnistes devraient réfléchir et agir lors de la prochaine élection (si elle n’est pas réservée aux vaccinés !!!)

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés