Éric Zemmour annonce que, s’il est élu, il supprimera aussitôt le passe sanitaire.

A LA UNE

Beaucoup de gens s’interrogeaient – à juste titre- sur la décision que prendrait Eric Zemmour, une fois élu à la Présidence de la République, sur le sujet épineux du passe sanitaire. Il a répondu ce lundi matin sur France Info.

Une habileté tactique d’Emmanuel Macron

Estimant que « depuis un an et demi, on a beaucoup joué avec la peur des gens, c’est très excessif, on en fait trop et on en fait trop depuis le début », Éric Zemmour  a précisé que le passe sanitaire « n’est pas un sujet prioritaire, c’est une habileté tactique d’Emmanuel Macron et de tous les médias » permettant de « changer de sujet » pour ne pas parler de ce qu’il considère être le sujet majeur de la présidentielle, la question migratoire.

Ce sujet controversé du passe sanitaire est cependant loin d’être anodin. Beaucoup de personnes ont voulu se faire vacciner uniquement pour avoir le droit d’aller au restaurant et au cinéma. Autant aurait-il eu un quelconque intérêt si, comme imprudemment annoncé par nos gouvernants, le vaccin empêchait à la fois toute réinfection et toute contamination, autant ce passe sanitaire devient inutile dès lors que la vaccination ne remplit plus ces rôles pourtant essentiels.

On peut s’étonner de ce qu’il soit encore maintenu et prolongé jusqu’en juillet 2022, sans qu’on n’y trouve le moindre bénéfice, a moins que le but non avoué soit de contaminer les non-vaccinés par les vaccinés qui leur transmettraient le virus.

Certains ont même dit, loin des micros, qu’il n’était là que pour pousser les gens à se vacciner en leur rendant la vie impossible.

Eric Zemmour, qui ne semble guère convaincu du bien-fondé de la démarche a, très logiquement, déclaré qu’il mettrait un terme à ce document s’il était élu.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Dans les cités de Marseille avec Stéphane Ravier

Marseille, le Pastis, le vieux-port, la culture, la cuisine, la pétanque... Oui, mais pas que. Parce que Marseille c'est aussi...

Naufrage d’un chalutier au large de Saint-Cast (22)

Un chalutier qui pêchait la coquille Saint-Jacques a été retourné par une puissante vague vers midi ce mercredi 1er...

13 Commentaires

  1. Etant donné que la vaccination contre le Covid 19, n’est pas obligatoire en France, toute les pressions exercées par le gouvernement sur les consciences pour aller dans ce sens, sont-elles légales ?
    Ne reflètent-elles pas l’idéologie de ce même gouvernement, puisqu’elles ne relèvent pas du droit. Ne seraient-elles pas anti constitutionnelles à la limite, en plus d’être contre les droits de l’homme…?
    (Je pose la question car je ne suis pas un spécialiste du droit).

    La chose grave est que les notions de droit de morale et du simple bon sens, sont de fait brouillées dans l’esprit des citoyens qui s’efforcent de rester de bons citoyens.

    • Vous pointez du doigt l’essentiel. Oui, ces pressions sont illégales et anticonstitutionnelles car elles violent à la fois la loi sur le consentement éclairé des patients à tout essai thérapeutique – et même à toute thérapie en général – et la Déclaration constitutionnelle des droits de l’homme et du citoyen dont l’article 5 précise :

      « La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas »

      Toute action de contrainte à faire ce que la Loi n’ordonne pas (cas d’un vaccin non-obligatoire, et nécessairement non-obligatoire car en autorisation conditionnelle) est un délit d’extorsion. Dès lors que le Gouvernement, le Parlement et le Conseil Constitutionnel valide la « légalité » d’un tel délit, c’est que nous sommes hélas sortis de l’état de droit en France.

      • Dès lors que le Gouvernement, le Parlement et le Conseil Constitutio
        nnel valide la « légalité » d’un tel délit, c’est que nous sommes hélas sortis de l’état de droit en France. C’est pourtant ce que fait macron et ces patrons sionistes nasalis larvatus  »hélas », et cela ne les empêche pas de NOUS emmener aux abattoirs  » hélas » ??, alors qu’ils devraient êtres en prison à vie, pour crime contre les Autochtones Français /Gaulois blancs et non pas  »gentil-con/goy qui doivent obéir à cette équipe de sionistes qui nous gouvernent comme on cultive un champs de betteraves sans que les rien ne s’arment pour attaquer cette poignée de fdp…, comme sarkozy qui depuis ces huit années de procédure judiciaire aux frais des con-tribuables passe son temps à se pavaner et ramener son blaire crochu, programmer son prochain torchon, tout en étant en vacance…. Que l’on en finissent une bonne fois pour toute façon ceaucescou. Pour notre France Gauloise il faut élire un Gaulois Blanc, comme Rémy Daillet ou Florian Phillipot HOOO PLUS VITEEE !!
        Aux Armes Citoyen.., Parisiens  !!! Tous ensemmmmbleee !!!

  2. Malheureusement, une fois de plus la position de Zemmour est ambiguë en ce qu’il ne conteste pas le principe de l’obligation vaccinale et du pass sanitaire (qui, sous couvert de protection des gens, est de fait une extorsion par contrainte à faire ce que la Loi n’ordonne pas), mais seulement son opportunité. Sur ces sujet, Marine Le Pen est bien plus claire que lui en s’y étant opposée à l’Assemblée, et encore ce matin en annonçant sur France Inter qu’une fois élue elle abrogerait pass sanitaire ET obligation vaccinale des soignants (dont Zemmour ne parle pas…). Zemmour a perdu la partie auprès des résistants pour la liberté, il ne la regagnera pas car c’est le Zemmour socialo-jacobin qui est ressorti sous le costume libéral-conservateur qu’il avait endossé depuis quelques années. Dont acte.

    • Entièrement d’accord avec vous Yann Gaspard.
      On souhaiterait aussi que « Breizh Info » parle des autres candidats qui parlent plus sérieusement du sujet : MM. Dupont-Aignan et Philippot, pour commencer.

  3. Effectivement, la « vaccination » (ce ne sont PAS des vaccins mais des thérapies génétiques expérimentales) n’est pas obligatoire, et pour cause : Depuis Nuremberg, suite aux expériences d’Hitler sur les humains, tous les pays ont signé qu’il est interdit de faire des expériences sans l’accord EXPRESS et ECLAIRE des gens (cobayes ?) concernés.
    Nous sommes loin du compte : Accords top secret (même nos élus n’y ont pas accès) entre les laboratoires et les états, très peu de documentations publiées, faux essais cliniques, chiffres des effets secondaires non annoncés (mais sur les sites de l’ANSM, de L’Agence Européenne du Médicament, et autres sites officiels), aucune responsabilité des laboratoires et des états, etc., etc.

  4. Supprimer le Pass sanitaire, très bien.
    Mais faut pas oublier le retour des migrants chez eux. Et si leur pays d’origine ne veut pas les accueillir, on les débarque sur un radeau en zone international pour que les soit-disant « bonnes âmes » les recueillent !!!

  5. J’ai beau regarder le lien que vous donnez sur FranceInfo et je n’y vois nullement qu’EZ supprimerait le pass s’il était élu. Personnellement, je le trouve très « pudique » sur le sujet, ce qui n’est pas pour me rassurer.

  6. Un peu tard, comme réaction.
    M. Philippot a pris heureusement de l’avance et surtout a anticipé ce qui allait nous arriver (et on court à la catastrophe) parce que lui est un dirigeant politique alors que M. Zemmour ne l’est pas (sans parler du fait qu’il ne veut pas trop ces crétins de lecteurs du « Figaro ».
    Bref, « cela ne prend pas » avec moi. On est en droit d’attendre autre chose quand on prétend être candidat « à la politique » (au fait, quand est-ce qu’il se déclare candidat?)

  7. A-t-il vraiment déclaré qu’il supprimerait le pass sanitaire ou a-t-il lovoyé par  » le passe sanitaire « n’est pas un sujet prioritaire » ?
    Par ailleurs,supprimer le pass, c’est une chose, passer une loi sur l’obligation vaccinale pour tous en est une autre.
    (ex. Le PS est pour la suppression du pass sanitaire, mais pour l’obligation vaccinale pour tous.)

    Alors qu’il soit clair : va-t-il résolument interdire l’obligation vaccinale et rétablir vaccinale et la liberté tel que tous les textes de lois le mentionne, et plus largement que chacun soit livre de faire ce qu’il veut de son corps !
    Il doit prononcé clairement les mots sur ces points, pas de tournures alambiquées que chacun interprètera à sa façon.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés