Hag e vo ur c’hlas divyezhek e Enez Eusa ?

A LA UNE

N’eus klas divyezhek pe skol dre soubidigezh ebet en inizi Breizh. Hag int holl e Breizh-Izel !

D’al lun 05 a viz kerzu ez eus bet un emvod foran e Enez Eusa diwar-benn raktres ur c’hlas divyezhek e skol bublik ar gumun. Setu un dra vat ! Dre atiz ar c’houplad Yann Tiersen/Emilie Quinquis hag o deus ur bugel en oad da vont d’ar skol ? A-nez komz eus ar c’hentelioù brezhoneg a vez roet en Eskal gant Emilie Quinquis, brezhonegerez ampart anezhi.

Forzh penaos, ma vez digoret ur c’hlas divyezhek e Eusa peadra zo da soñjal o do c’hoant inizi all d’ober kement-all.

https://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/ouessant-vers-une-classe-bilingue-francais-breton-a-l-ecole-09-12-2021-12885368.php

Ur bajenn war lec’hienn ar gumun evit kompren an anvioù lec’h e brezhoneg eus Eusa : http://www.ouessant.fr/histoire-et-traditions/32-patrimoine/6-comprendre-les-noms-de-lieux-bretons
Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Un nouveau commandant pour le chasseur de mines Tripartite Andromède

Le vendredi 14 janvier 2022 le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action...

Eric Zemmour : « Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration à l’insécurité »

Eric Zemmour condamné à 10.000€ d’amende : “Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration...

2 Commentaires

  1. Plac’hig Eusa

    En enez Eusa, ur plac’hig
    Yaouank, fur, koant ‘vel un aelig,
    Hec’h anv oa Kaourantenig.

    Siwazh ! ne oa ket pemzek vloaz,
    Ar plac’hig a zouge he c’hroaz.

    E-harz ar mor, war ur garreg,
    Kaourantenig ‘ouele dourek.

    A-greiz he c’halon, he fedenn
    ‘Savas d’an neñv evel-hen :

    O stourm ouzh listri ar Saozon,
    Ma zad ‘zo beu’t ‘kreiz ar mor don.

    Kalon ma mamm baour a rannas
    Gant ar c’heloù-se pa glevas.

    Me n’em eus den, allas! bremañ :
    Petra rin-me war ar bed-mañ ?

    Me n’em eus mui war an douar
    Na tad, na mamm, na kar, na par ;
    Ma buhez ‘vo kañv ha glac’har.

    Ar paour en neñv deus un tad,
    E Rumengol ur vamm vad.

    • [Posté depuis Bergamo, Italie du nord (je suis un italien du nord)]
      Troidigezh e galleg / Traduction en français :
      [La fillette d’Ouessant – Dans l’île d’Ouessant, une fillette jeune, sage, jolie comme un petit ange ; Elle s’appelait Corentine. Hélas, elle n’avait pas quinze ans, et la fillette portait sa croix. Au bord de la mer, sur un rocher Corentine pleurait abondamment. Du fond de son cœur, sa prière s’éleva vers le ciel comme ceci : En combattant les navires anglais mon père s’est noyé dans la mer profonde. Le cœur de ma pauvre mère se déchira lorsqu’elle apprit cette nouvelle. Maintenant, je n’ai plus personne, hélas! Que vais-je devenir sur cette terre? Je n’ai plus sur cette terre ni père, ni mère, ni parent, ni époux. Ma vie ne sera que deuil et chagrin. Le pauvre a un Père au ciel et une bonne Mère à Rumengol (célèbre sanctuaire de la Vierge, proche du Faou – Finistère)].

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés