Wokisme aux USA. Dans l’Oregon Démocrate, une loi permet à des élèves d’obtenir leurs diplômes du secondaire sans savoir lire, écrire ou compter

A LA UNE

Le gouverneur Kate Brown, démocrate de l’Oregon, aux USA, a signé  en juillet dernier, en toute discrétion, un projet de loi qui supprime l’obligation pour les élèves du secondaire de prouver leur maîtrise de la lecture, de l’écriture ou des mathématiques avant d’obtenir leur diplôme, selon un rapport.

Au cours des cinq prochaines années, le diplôme de fin d’études secondaires de l’Oregon ne garantira pas que l’élève qui l’a obtenu puisse lire, écrire ou calculer comme un bon élève.

Selon The Oregonian, le gouverneur a semblé éviter d’évoquer trop publiquement le projet de loi 744. Sa décision de signer le projet de loi « n’a été rendue publique que récemment, car son bureau n’a pas organisé de cérémonie de signature ni publié de communiqué de presse ». Le journal souligne également que le projet de loi a été signé pour la première fois le 14 juillet, mais qu’il n’a été ajouté à la base de données de l’État que le 29 juillet en raison d’un problème dans le système.

En juin, les législateurs de l’État ont voté pour approuver le projet de loi qui suspendait les exigences pour les étudiants pendant trois ans, a rapporté KATU. Foundations for a Better Oregon avait alors déclaré dans un communiqué que le projet de loi visait à « refléter réellement ce dont chaque étudiant a besoin pour s’épanouir au XXIe siècle ». Les partisans du projet de loi insistent sur le fait que le fait de considérer les mathématiques et la lecture comme des compétences essentielles a constitué un défi injuste pour les élèves qui n’ont pas de bons résultats aux tests. Le rapport indique que cette exigence a été suspendue pour la première fois au début de la pandémie.

Charles Boyle, le directeur adjoint de la communication du bureau de Brown, a déclaré au journal dans un courriel que le personnel du bureau du gouverneur avait informé les membres du personnel législatif de la signature de la loi le jour de son adoption. Il a également déclaré que les nouvelles normes d’obtention du diplôme bénéficieront aux « étudiants noirs, latinos, latino-américains, indigènes, asiatiques, insulaires du Pacifique, tribaux et de couleur » de l’État.

A noter que Kate Brown, parfaite incarnation de la folie furieuse (et dangereuse) qui s’est emparée d’une partie de la classe politique aux USA (et qui déteint sur l’Europe) avait récemment appelé les habitants de son Etat à dénoncer leurs voisins qui enfreignaient les restrictions du COVID-19 en recevant trop d’invités à l’occasion de Thanksgiving.

Qui arrêtera ces fous furieux ?

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Ivre et drogué, un « mineur » né au Maroc interpellé après avoir foncé sur les policiers avec une voiture volée

À Rennes, les policiers ont été contraints d'ouvrir le feu pour stopper la course d'un fuyard alcoolisé et drogué...

Valérie Pécresse chez les islamistes : l’Observatoire de l’Islamisation publie une vidéo accablante

Voici une vidéo qui va faire tâche dans la campagne présidentielle de Valérie Pécresse. Intitulée « Pécresse chez les...

5 Commentaires

  1. j’ai enseigné un an dans un lycée de l’Ontario, Canada, même éducation qu’au Etats Unis ! deux sortes de classes: général, les élèves sont libres d’écouter (ou non, et d’avoir comme avenir un emploi chez Macdonald’s) avancé, là ils choisissent de travailler ! la majorité des élèves de première année de lycée étaient incapables de citer les dix provinces de leur pays ! à l’université de la région, 95% des étudiants devaient consacrer un semestre pour leur mise à niveau. et l’inscription à l’université coutait 15.000$

  2. Il ne s’agit évidemment pas, de discréditer le petit peuple américain, ni de minimiser son courage inouï et son sacrifice, pendant les deux conflits mondiaux. Mais chez eux comme chez nous, on est obligé de constater, sans pour autant devenir Marxiste, une dérive inquiétante de leur bourgeoisie et de leurs élites

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés