Le CAV, un mouvement autonomiste vendéen mais…

Intéressant autant qu’énervant : Le CAV ou « Collectivité Autonome de Vendée », ce mouvement apparu sur twitter à l’été 2021 est l’émanation d’un groupe d’amis dénommé « Mouvement Vendée Indépendante ».

Militant pour une Vendée autonome, a contrario du collectif plus important « Décidons en Vendée » qui lui milite, lui, pour l’éclatement des pays de la loire et le rattachement de la Vendée à la région Nouvelle-Aquitaine, le CAV est cependant énervant par bien des aspects. En effet, loin de se limiter au département « Vendée » (créé sous la Révolution), le CAV rêve d’une Grande Vendée qui engloberait les Mauges mais également… le Pays de Retz ainsi que le Vignoble breton !

Demandant une plus grande décentralisation, le CAV (clin d’oeil à la culture des caves en Vendée où vous recevez vos invités dans la cave aux fûts bien garnis avant d’entrer dans la maison) veut un redécoupage de l’ouest de la France basé, bon an mal an, sur la Vendée Militaire arguant que le Sud-Loire breton et les Mauges sont culturellement vendéens.

A ce jour, le CAV/Vendée Indépendante compte 192 « followers » sur Twitter.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. La « Vendée » (ou Vengé ?) n’existe qu’administrativement depuis la Révolution, contrairement au Poitou ou au Bas Poitou. Un territoire ne peut pas être culturellement vendéen.

  2. C’est vraiment triste de constater que souvent les habitants du Sud-Loire du 44 ne semblent pas vraiment concernés ou intéressés par un rattachement à la Bretagne administrative et que tout au plus, ils admettent appartenir à la Bretagne historique. Alors faut-il s’étonner que certains vendéens demandent le rattachement du pays de Retz à la Vendée ? Les sondages effectués n’indiquent d’ailleurs jamais le pourcentage favorable à la réunification de la Bretagne dans le Sud-Loire. Enfin, j’espère me tromper mais c’est ce que je sens quand je vais dans cette région.

  3. La vraie arnaque, c’est surtout qu’ils intègrent des zones qui ne font pas de la Vendée militaire, comme la région de Fontenay-le-Comte (capitale historique du Bas-Poitou et 1ère préfecture, traversée par la Vendée) ou l’Ouest du Pays-de-Retz.
    Ils annexent un peu tout ce qu’ils peuvent sans la moindre logique…ils prennent tout le 85 alors que certaines zones étaient républicaines (et le sont toujours serais-je tenté de dire), à d’autres endroits se calquent sur le Bas-Poitou ou vont jusqu’à la Loire pour des motifs vaguement géographiques.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !