Covid-19. Lettre à l’armée de Zombies qui se rue sur les tests

J’ai de plus en plus l’impression de ne plus faire partie de ce peuple, qu’il soit breton ou français.

Lorsque je vois des centaines de milliers d’individus, majoritairement vaccinés, courir pour attendre des heures, parfois sous la pluie et le froid pour faire un test Covid-19 et ainsi satisfaire une administration devenue cinglée, je me pose des questions (d’autant plus que pendant ce temps et ces potentiels « clusters » créés parce que regroupement, les salauds de non vaccinés ou d’opposants au pass sanitaire sont chez eux et ne contaminent personne…)

On a l’impression que la majorité a perdu la raison. Elle a accepté de se masquer, y compris seule dans la rue ou à la campagne, là où la diffusion du virus était inexistante. Une partie d’entre elle en bonne santé a accepté de s’injecter un vaccin qu’il aurait fallu réserver aux plus âgés et aux personnes sanitairement à risque. Puis ils ont accepté d’injecter à leurs enfants, sans le moindre recul, en se fichant des conséquences potentielles.

Dans le même temps, ils ont accepté de masquer leurs enfants, contre toute logique d’instruction, à l’école. Provoquant des retards, des troubles mentaux, psychologiques, des stress, des difficultés d’élocution, et, chez les ados, une explosion des idées suicidaires. Merci papa merci maman qui vous précipitez aujourd’hui dans les centres pour vous faire tester.

Mais vous êtes déjà triple vaccinés bande de buses ! Qu’est ce que vous voulez que ça vous fasse d’être positif ou non ? A moins que ça soit pour échapper à la troisième dose et bénéficier d’un certificat de maladie ? Malin…mais pas très altruiste. Je croyais que la vaccination était faite pour « protéger les autres «, vous savez, les triple vaccinés qui peuvent tout de même attraper la maladie, mais qui ne risquent pas, ou moins, de développer une forme grave, donc finalement pour qui ça n’est pas très grave s’ils choppent le virus puisqu’ils éviteront une forme grave et se retrouveront avec une grosse grippe ! J’ai bon ?

Ces files d’attente devant les centres de vaccination rappellent les files d’attente en attendant les soldes, ou la sortie d’un jeu vidéo à la mode, ou l’ouverture d’un fast food, ou encore la venue d’une « star »…On a l’impression d’avoir à côté de nous des zombies, en ordre de marche, prêts à servir. Le gouvernement, ses intérêts, la société de consommation et ses acteurs, tout ce qui, finalement, les capte de façon tentaculaire dans la boite à cons ou dans les journaux au quotidien.

Est-ce que si demain, ce Gouvernement leur suggère, puis leur ordonne, de marcher avec une plume dans le cul, pour leur santé, ils le feront ?

Il serait tout de même temps de se réveiller. Contrairement aux moutons, nous avons (normalement la capacité mentale de faire demi tour et de ne pas nous précipiter à l’abattoir pour plaire à Oliver Véran, Jean Castex, et à Emmanuel Macron, ni même aux laboratoires qui fournissent tests, vaccins, médicaments (champagne, cigare, café ?)

Debout les morts !

Julien Dir

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

15 réponses

  1. Tout à fait d’accord avec vous, Julien Dir. Le mauvais temps en plus nous tire le moral vars les chaussettes. Aujourd’hui j’ai l’impression de vivre à côté du monde, d’être dans une bulle. Je n’ai plus envie ni l’énergie de parler aux vaxx de la vérité et du bon sens… Je tiens parce que je suis responsable de mes enfants en IEF, et surtout parce que je suis catho tradi. Avoir la foi en ce moment, je pense que c’est le plus important pour ne pas tomber dans cette folie…..

  2. ils sont des heures dans les files d’attentes, ne sont pas contents, craignent pour leur enfants, mais lorsqu’il y a une manifestation contre toutes les stupidités du gouverne ment, ils restent bien au chaud chez eux ou regardent défilé les manifestants de leur fenêtres, allez les zombies de la république, vous êtes comme la fable, vous écoutez l’ la musique envoutante du gouverne ment qui vous emmènent au bord de la falaise ! bon saut !

    1. C’est exactement le conte allemand du Rattenfänger von Hameln, avec, vous savez qui comme joueur de flute. Le peuple a bel et bien été ensorcelé par l’écran hypnotique. Comme pour tout traumatisme profond, il suffit d’une petite menace de rappel pour réactiver la phobie et les angoisses. ils nous ont rejoué le coup de l’hiver 2020 et ils sont capables de nous la refaire pour l’hiver 2022.

  3. Bien écrit ! je suis complètement d’ac’ avec vous ! et il n’y a pas que les français et les bretons, c’est mondial ….

  4. Merci INFINIMENT pour cet article ! JE RESSENS LA MEME CHOSE…. ouf ! je ne suis pas tombé dans la marmite à destruction massive du cerveau de MON cerveau !

  5. Je ne me suis fait tester qu’une seule fois parce que je devais me faire opérer… Il est complètement aberrant de se faire tester pour « le plaisir de se rassurer »!!!

  6. Que du bon sens.
    Peut-être suis-je dans un environnement particulier, mais autour de moi, j’ai au moins 6 ou 7 vaccinés positifs, dont deux, fiers de leur 3ème dose, malade du Covid depuis 15 jours avec 39 de fièvre.
    J’ai aussi 2 décès : l’un malade le soir même de son injection et jusqu’à son décès deux mois après, l’autre 15 jours après d’une myocardite alors qu’ils étaient en parfaite santé avant leurs injections. Bien sur, aucun des deux n’a été déclaré décédé des injections.
    Quant à ma femme et moi qui fréquentons ces vaccinés positifs et parfois bien malades, nous ne sommes pas « vaccinés » mais nous n’arrivons pas à être positifs pour pouvoir bénéficier d’un passeport sanitaire de quelques mois.

  7. La France est le 1er pays d’Europe qui doit disparaitre , sous prétexte qu’autrefois , c’est elle qui menait la danse…!
    Mais elle est déjà perdue pauvrette …son territoire est occupé par des zombies lobotomisés ..
    Il n’y a donc plus rien à sauver ..simplement la regarder s’engloutir dans les mondes perdus …Enfer et damnation ..!
    Je suis plutôt satisfaite aujourd’hui d’être déchue de ma citoyenneté .
    Mais , humiliation et désespoir m’étouffent à chaque regard posé sur mes ex-concitoyens …
    Merci Julien Dir pour cet article .

  8. L’arrogance, le mépris, l’anathème sont décidément bien répartis dans l’un et d’autre des camps qui se sont constitués à l’occasion de cette pandémie. Ce Monsieur Dir ferait bien d’apprendre la tolérance et de cesser de s’exprimer comme un vulgaire Olivier Véran. Qu’il cesse donc de juger ceux qui ont fait un autre choix que lui et qui, vaccinés et se sachant potentiellement porteurs et contagieux prennent le soin de se faire tester lorsqu’ils savent qu’is vont être en contact avec des individus fragiles ou eux-mêmes en contact avec des individus fragiles. Qu’il cesse donc d’emmerder ceux qui ont fait le choix du bien commun sans pour autant s’en glorifier.

    1. Beeeeeeh ! Leçon bien apprise… On en reparlera dans quelques mois… Aucun espoir d’un monde sain avec une telle analyse de la situation… Zéro pointé mon vieux…

    2. « … ceux qui ont fait le choix du bien commun … »
      comment savez vous ça ? répétition de ce que vous avez entendu sur Bfm ? lu dans Ouest France ?
      Allons ayez quelque bon sens au lieu d’une pseudo générosité auto protectrice.
      Ce monsieur n’insulte personne, il émet un avis, qui plus est de bon sens, certes à contre courant, mais, par les temps qui sont, cela est plutôt une qualité .
      Les pleureuses sont toujours à l’œuvre qui se considèrent comme des ex voto, grands serviteurs de la bonne cause macronesque et sociale. Ha ha les c.ns !

  9. Je me suis fait rabrouer sèchement « Montez votre masque sur le nez !  » dans le bus, à la Poste, dans certains magasins, par des gens au regard sévère, limite terrifié.. Et pas de « S’il vous plaît Madame ».
    La file d’attente devant ma pharmacie, j’ai dû prier qu’on me laisse passer, j’avais des médicaments à récupérer.
    File d’attente aussi, devant les labos d’analyse médicale..
    J’ai dit à mon médecin que je n’étais pas vaccinée, parce que je vis seule, et que le risque de thrombose est grand, elle a ouvert la fenêtre après mon départ…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !