Pays Unis, une nouvelle fédération régionaliste et nationaliste

Alors que la Fédération régionaliste de gauche Régions et Peuples solidaires avait refusé, suite au véto opposé par l’UDB (Union Démocratique bretonne), l’adhésion du Parti Breton à cette plateforme, celui-ci vient de lancer, avec quatre autres partis, Pays Unis, une fédération régionaliste et nationaliste.

Avec les élections législatives en ligne de mire.

Les acteurs de cette nouvelle fédérations se sont ainsi réunis….à Paris (toutefois symbole du centralisme…) pour fonder la fédération qui comprend :

– Bastír Occitanie

– Le Parti Lorrain

– Le Parti Breton

– Prouvencio Nacioun

– Le Parti National Basque

La délégation du Parti Breton (Mathieu Guihard, Sébastien Girard et Joannic Martin) a pu rencontrer les autres acteurs de Pays Unis sur le temps du repas.

Entre 14h et 15h, les différentes organisations se sont accordées sur les statuts durant l’Assemblée Générale Constitutive.

Enfin, après la signature et la conférence de presse, s’est tenue l’élection du premier bureau de Pays Unis.

Reste désormais à voir les propositions politiques concrètes qui seront faites par cette fédération, et si elle parviendra à se démarquer d’une gauche régionaliste à laquelle elle a toujours, si ce n’est été inféodée, au moins rendu des comptes idéologiquement.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

2 réponses

  1. Prouvènço Nacioun semble croire à l’existence d’une nation provençale distincte de la nation occitane.
    Le Parti Lorrain est pour l’autonomie de la Lorraine et la défense de ses langues et dialectes mais n’est pas pangermaniste.

  2. Il n’y a pas de nation occitane. L’histoire de l’Aquitaine et de la Provence est bien distincte de celle du Languedoc.
    Appartenir à un groupe linguistique commun ne suffit pas pour faire nation.
    Les Bretons et Euskadiens ont tort de s’associer à des séparatistes romans.
    Que diraient les Bretons si les Français séparaient le Pays gallo des pays KLT ?

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !