Laxisme judiciaire. Violences aggravées sur un couple au Pin (44)….6 mois de prison avec sursis pour deux frères

Le laxisme judiciaire en Loire-Atlantique est proprement hallucinant ces derniers mois. En témoigne ce nouveau jugement, lunaire, pour des violences aggravées.

Deux frères, deux extra-européens de 23 et 28 ans, ont ainsi écopé de seulement six mois de prison avec sursis pour avoir roué de coups un couple dans la commune du Pin, en Loire-Atlantique, le 11 octobre 2020 (on notera en plus du laxisme judiciaire, le délai du jugement, de plus d’un an après les faits…)

A l’origine de ce lynchage, les deux racailles qui ne cessent de faire du bruit avec leur quad et leur moto dans le village. Il aura suffi d’une remarque du couple pour que cela dégénère, et qu’une des deux petites frappes donne un coup de pied dans le ventre de la femme, avant de se jeter sur le mari qui voulait défendre sa femme, et qui encaisse une dizaine de coups des deux frères. La femme elle, n’écoutant que son courage, frappe l’ainé des deux petites frappes pour défendre son mari, et ces derniers s’esquivent ensuite, non sans menacer le couple.

L’ainé revient alors, en vélo, devant chez le couple. Et frappe de nouveau la femme. Puis vient le père des deux individus, qui se met lui aussi à frapper dans la porte d’entrée, verrouillée.

« Les habitants du village interrogés par les gendarmes ont décrit les plaignants — qui s’étaient vu prescrire dix et quinze jours d’incapacité totale de travail — comme un couple « fiable », « gentil » et « sans problèmes ». Ils ont aussi confirmé que les deux frères « font les fous » et « des roues arrières » sur les routes de la commune « depuis plusieurs années ». Aucun témoin de la scène n’avait par ailleurs confirmé l’existence des prétendues « insultes racistes » dont les deux frères auraient été victimes » indique l‘hebdomadaire local.

Au final, malgré les violences (notamment faites à une femme, priorité du quinquennat Macron soi disant…), malgré les menaces, les deux frères, qui n’avaient aucun casier judiciaire, n’écopent que de six mois de prison avec sursis. Ils ont par ailleurs été interdits de conduire un quad ou un cyclomoteur pendant les trois prochaines années. Ils auront aussi interdiction de recontacter le couple pendant la même période, et devront lui verser un total de 2.300 € de dommages et intérêts et de frais de justice.

Pour comparaison, un homme a été condamné récemment à 18 mois de prison ferme pour violences aggravées, par le tribunal de Colmar. Un autre à 12 mois fermes pour violences, à Brest, la semaine dernière.

Vous avez dit nécessité de réformer la Justice en France ?

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Il ne s’agit pas de laxisme mais d’encouragement aux crimes de la part de cette magistrature .
    Un peu partout en France !

  2. Pour le semblant de giffle à l’encontre de Macron la justice a été expéditive et la prison ferme.
    Pour les voyous on en arrive à l’excuse et à la victimisation des accusés.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !