Espagne. Plus de 600 clandestins supplémentaires débarqués aux îles Canaries en trois jours ! [Vidéo]

Canaries

Rien ne semble vouloir freiner la déferlante migratoire qui frappe les îles Canaries depuis de nombreux mois désormais. Récemment, l’archipel a encore vu débarquer plus de 600 clandestins en l’espace de trois jours.

600 migrants supplémentaires aux îles Canaries

Les îles Canaries font dorénavant figure de Lampedusa espagnol et n’en finissent plus de voir des cohortes de migrants en provenance des côtes africaines voisines débarquer sur le littoral de l’archipel.

Les derniers jours ont été particulièrement chargés en termes d’arrivées de clandestins puisque 623 migrants ont gagné les côtes canariennes à bord de petites embarcations entre le samedi 22 et le lundi 24 janvier après avoir été pris en charge au large par les sauveteurs espagnols.

Pour la seule journée de samedi, les autorités canariennes ont compté quelques 295 arrivées sur l’île de Grande Canarie et de Lanzarote. Des migrants provenant principalement du Maghreb et d’Afrique subsaharienne.

Le lendemain, dimanche 23 janvier, l’archipel voyait débarquer 178 clandestins de plus. Là encore il s’agissait principalement d’hommes originaires en partie du Maghreb mais principalement d’Afrique subsaharienne. À chaque fois, les autorités espagnoles sont venues au secours des embarcations de migrants avant de les convoyer jusqu’au littoral.

Le 24 janvier, ce sont 150 clandestins supplémentaires qui débarquaient aux Canaries via quatre bateaux. Parmi eux, ne figuraient seulement que 23 femmes…

Un archipel déjà asphyxié par l’immigration

Ces trois journées d’intense immigration clandestine s’inscrivent dans un contexte plus général de forte pression migratoire sur les îles Canaries. Aussi, pour le seul début d’année 2022, ce sont déjà plus de 2 000 migrants qui sont parvenus à débarquer dans l’archipel.

L’hiver dernier, nous rapportions déjà que, selon le ministère de l’Intérieur espagnol, le nombre d’arrivées de clandestins avait été multiplié par 10 entre 2019 et 2020, pour atteindre 23 000 personnes au titre de cette dernière année.

Durant l’été 2021, l’explosion de l’immigration illégale aux Canaries se confirmaient avec une hausse de 159 % par rapport à 2020 sur une période s’étendant du 1er janvier au 15 juillet. En un peu moins de sept mois, l’archipel avait vu arriver 7 263 clandestins à bord de 192 embarcations, contre 2 804 migrants pour la même période l’année précédente.

À la fin du mois de novembre 2020, une partie de la population des îles Canaries avait d’ailleurs manifesté son hostilité à face à l’arrivée de nouveaux migrants tandis que les structures d’accueil présentes dans l’archipel étaient déjà saturées.

Plus injuste encore pour les locaux, la réquisition de plusieurs hôtels par les autorités afin de loger des clandestins avait également contribué à détériorer l’image des Canaries, où l’activité touristique est prépondérante pour l’économie.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. à part ça il n’y a pas d’invasion migratoire
    et les pays ne les renvoient pas !
    ils se fichent de nous!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !