Après avoir quitté l’aéroport de Dinard, Ryanair abandonne Brest

Ryanair

Sale temps pour les petits aéroports bretons, et pour les voyageurs bretons tout court, obligés de plus en plus de se rendre à Nantes, ou à Rennes, s’ils ont besoin d’aller à l’étranger en avion.

Après l’aéroport de Dinard, la compagnie low cost Ryanair quitte ainsi Brest. La compagnie aérienne a en effet décidé de cesser d’opérer ses liaisons au départ de Brest (Finistère) dès le 5 février. Marseille, Lisbonne et Porto étaient desservis plusieurs fois par semaine.

« Aucune raison particulière n’a été donnée, c’est une décision stratégique de la compagnie », précise ce jeudi ABO (Aéroports de Bretagne Ouest), la société qui exploite l’aéroport, qui est déjà en pourparlers « avec d’autres compagnies pour la reprise de ces lignes ».

Seraient en cause les coûts de production imposés par l’aéroport brestois, qui s’expliquent par la hausse des charges et le contexte économique compliqué. C’est le serpent qui se mord la queue en quelque sorte.

Ryanair mettrait la pression sur les aéroports pour obtenir de gros rabais et accepter de continuer à voler avec des avions moins remplis, en attendant un retour à la normale. Si les aéroports deviennent moins rentables, la compagnie part sans exclure un retour quand la situation sera normalisée et les frontières rouvertes.

L’aéroport de Brest, avait accueilli 221.700 clients de Ryanair en 2019 sur 5 lignes différentes à l’époque.

Un nouveau coût dur pour l’économie bretonne, et surtout pour la desserte de la Bretagne via d’autres pays d’Europe…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS