Israël. Covid-19 : 80 % des patients hospitalisés pour formes graves complètement vaccinés ? [Vidéo]

Brest

Les patients vaccinés contre le Covid-19 représenteraient entre 70 et 80 % des hospitalisations pour formes graves selon un professeur d’un hôpital de Tel Aviv, en Israël.

« La plupart des cas graves sont vaccinés »

La situation sanitaire est inquiétante en Israël. Le pays, présenté comme un pionnier en matière de vaccination contre le Covid-19 au printemps dernier, enregistre actuellement un nombre de cas graves record depuis le début de la pandémie. En valeur absolue, le pays comptait au 6 février plus de 1 200 patients dans les services hospitaliers. Un chiffre qui n’était « que » de 75 personnes au début du mois de décembre 2021. Ces données sont toutefois à mettre en perspective avec la propagation du variant Omicron, qui a vu Israël enregistrer jusqu’à 70 000 contaminations par jour pour une population de 9 millions d’habitants. Durant l’hiver dernier, les cas étaient 10 fois moins nombreux dans le pays.

Par ailleurs, le média israélien Israël National News (Arutz Sheva) a publié un article le 3 février dernier soulignant la part importante des personnes complètement vaccinées parmi les cas graves hospitalisés dans le pays.

En mentionnant les déclarations faites par le professeur Yaakov Jerris, directeur du service des coronavirus de l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, sur la chaîne de télévision israélienne Channel 13 News peu de temps auparavant :

Selon le professeur Yaakov Jerris, contrairement à ce qui est habituellement affirmé par les médias et l’exécutif israélien sur le fait que les non vaccinés seraient surreprésentés parmi les patients hospitalisés pour des formes graves de Covid-19, « actuellement, la plupart de [leurs] cas graves sont vaccinés ».

Entre 70 et 80 % des hospitalisés pour formes graves avec au moins trois doses de vaccin

Au sujet de ces patients hospitalisés après avoir développé des formes sévères de la maladie, le professeur israélien a indiqué qu’ils avaient « reçu au moins trois injections », en ajoutant que dans son hôpital, « entre 70 et 80 % des cas graves sont vaccinés ».

Pour Yaakov Jerris, « le vaccin n’a aucun impact sur les formes graves, ce qui explique pourquoi seulement 20 à 25 % de [leurs] patients ne sont pas vaccinés. »

Par ailleurs, le professeur a également fait état d’une certaine confusion dans la déclaration des cas. S’exprimant lors d’une réunion du cabinet le 30 janvier dernier, il a déclaré aux ministres : « La définition d’un patient grave est problématique. Par exemple, un patient atteint d’une maladie pulmonaire chronique a toujours eu un faible niveau d’oxygène, mais il a maintenant un résultat positif au test de dépistage du coronavirus, ce qui en fait techniquement un  »patient grave atteint du coronavirus », mais ce n’est pas exact. Le patient est seulement dans un état difficile parce qu’il a une maladie sous-jacente grave. »

En Israël, des restrictions allégées et des inquiétudes…

En parallèle, et contrairement à la France, les autorités israéliennes ont décidé de lever une grande partie des restrictions sanitaires mises en place dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Ainsi, depuis lundi 7 février, le « Green Pass », équivalent local du pass sanitaire mais moins contraignant que le pass vaccinal français, n’est plus exigé en Israël pour accéder aux restaurants, cinémas, salles de sport et hôtels. Toutefois, il a été maintenu pour se rendre à certains événements et dans les boîtes de nuit.

Mais l’horizon ne s’annonce pas dégagé pour autant : entre le 30 décembre 2021 et le 5 février 2022, le nombre de décès en Israël est passé de 1 à 66 décès/jour (Moyenne sur 7 j). Le record absolu du nombre de décès est battu dans un pays vacciné à 72 % (mais beaucoup plus pour les personnes fragiles) et dans lequel 33,36% des habitants ont déjà été testés positifs et devraient donc avoir une immunité naturelle. 18 millions de doses ont déjà été injectées à une population de 9,3 millions d’habitants.

Avec le nombre actuel de cas critiques, Israël a encore beaucoup de soucis à se faire pour les jours à venir. Une forte majorité des hospitalisations concernent aujourd’hui des personnes âgées double ou triple vaccinées…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. le valet des labos et journaleux minable GRUMBERG de Dreuz info prétend que c’est faux, heureusement qu’il est désavoué par le brillant Guy MILLIERES

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !