Israël. Des experts du ministère de la Santé recommandent la suppression du pass sanitaire, jugé inefficace [Vidéo]

Israël

Face à la propagation du variant Omicron en Israël, certains experts du ministère de la Santé recommandent désormais de supprimer le pass sanitaire, jugé inefficace, et expliquent notamment que le recours aux tests serait une mesure plus adaptée. Le sort du pass israëlien doit être scellé au cours des prochains jours.

La fin du pass sanitaire en Israël ?

Tandis que la France a vu l’instauration du pass vaccinal, très contesté, prendre effet à partir du lundi 24 janvier, en Israël, l’exécutif analyse la situation très différemment. Le ministère israélien de la Santé envisagerait possiblement d’abandonner le Green Pass, l’équivalent national du pass sanitaire, qui conditionne actuellement l’accès à de nombreux lieux publics aux seules personnes vaccinées ou guéries du Covid-19. Mais, contrairement à la France, il ne s’agit pas d’un pass vaccinal puisque les tests de dépistage sont encore acceptés pour les Israéliens non vaccinés souhaitant accéder aux lieux conditionnés par ce Green Pass.

Ainsi, un groupe d’experts consultatifs du ministère israélien de la Santé a recommandé dimanche 23 janvier de supprimer ce pass sanitaire en déclarant que la forte contagiosité du variant Omicron et sa capacité à infecter des personnes vaccinées rendaient le pass sanitaire inefficace, comme l’a rapporté The Times Of Israël.

De plus, ces experts ont également ajouté que le pass sanitaire pouvait donner un faux sentiment de sécurité à ceux qui l’utilisent, les incitant à prendre moins de précautions dans les lieux où il est délivré et augmentant ainsi le risque d’infection. Un argument largement avancé également en France depuis l’été dernier par les opposants au pass sanitaire dans l’Hexagone. En vain cependant !

À l’époque, certains membres du gouvernement français, déjà empêtrés dans les mensonges et contradictions, affirmaient avec aplomb que la vaccination contre le Covid-19 empêchait la transmission du virus. Ce fut notamment le cas du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer à la fin du mois de juillet :

Tout comme le premier ministre Jean Castex :

Avec Omicron, les tests plus efficaces que le pass

Pour l’heure, aucune décision définitive n’a été prise en Israël concernant le devenir du pass sanitaire et, suite aux travaux des experts, il n’est pas encore dit clairement s’ils recommandent simplement de supprimer le Green Pass à l’entrée des lieux et des événements qui le nécessitent actuellement ou s’ils plaident pour des limitations plus strictes.

En effet, le groupe de scientifiques a déclaré qu’un test négatif était désormais une bien meilleure mesure contre la propagation du virus en intérieur qu’un certificat de vaccination. Dans cette perspective, ils ont proposé à l’exécutif israélien d’exiger la présentation d’un test négatif pour accéder à certains lieux et événements.

Toutefois, en ce qui concerne l’accès au lieu accueillant des populations à risque comme les établissements médico-sociaux, les experts proposent de maintenir les conditions actuelles, à savoir la présentation du pass sanitaire accompagné d’un test négatif, y compris pour les Israéliens vaccinés.

L’avenir du Green Pass israélien sera l’objet de débats au sein du gouvernement au cours des prochains jours. Reste à savoir quelle piste le ministère de la Santé va suivre…

Quelques jours auparavant, le 18 janvier, le ministre israélien des Finances, Avigdor Lieberman, avait déjà appelé à mettre fin au système de pass sanitaire. « Il n’y a aucune logique médicale et épidémiologique dans le Green Pass, et de nombreux experts sont d’accord », avait-il déclaré sur Twitter.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

  1. la GB, l’espagne et maintenant israel suppriment ces contraintes dictatoriales tandis qu’en france ils durcissent le tour e vis !
    que les gens s’en souviennent dans l’isoloir

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !