Leur maire a parrainé Zemmour : stupeur et tremblements chez les papys socialistes

Ouest France, toujours attentif aux agressions qui touchent les bons citoyens, nous fait part les 11 et 12 février des malheurs incommensurables d’un habitant, courageusement baptisé Julien, de la commune de Drouges, Ille-et-Vilaine, et de deux militants socialistes noyantais, Marcel Pégé et Jean-Paul Taffut, soutiens de la candidate Anne Hidalgo quand ils ont appris que leur maire respectif venait d’accorder son parrainage à un candidat infréquentable : Eric Zemmour. On compatit.

La perplexité  d’un citoyen d’Ille-et-Vilaine

Ouest France nous rapporte la douloureuse incompréhension  du citoyen modèle Julien :

« On est dans une petite commune, une seule liste aux dernières élections, il n’y a pas eu de prise de position par la suite et on se réveille du jour au lendemain avec une maire qui soutient un candidat d’extrême droite à tendance identitaire. »

« Sur ce candidat, je ne comprends pas l’argument. Il a été condamné pour provocation à la haine, il est violent dans ses propos. J’entends que les 500 signatures peuvent être bloquantes mais il y a d’autres candidats qui sont dans la panade et qui sont bien plus républicains que Zemmour. »

Le citoyen Julien «  invite les personnes qui le souhaitent à se rapprocher de lui pour discuter, « parler élection, démocratie, citoyenneté, politique. Je veux ouvrir cela à une démarche neutre. » « .

Car Julien surmonte sa peine et se montre  un homme d’ouverture : « C’est le citoyen que je veux interpeller, pourquoi ne pas faire un groupe, partager, développer l’avenir de tout un chacun. L’intelligence collective est grande, on a beaucoup à faire. »

« Je peux tout entendre, comprendre. J’ai une démarche à l’opposé de Zemmour mais on peut en discuter. Dans toute l’histoire, les belles choses se sont faites dans l’unité, la solidarité. J’ai beaucoup confiance dans les collectifs, les réunions de citoyens. » Fermez le ban.

La « stupeur » de deux socialistes de Noyant, soutiens d’Anne Hidalgo

Contrairement à Julien, Marcel Pégé et Jean-Paul Taffut, vieux militants du Parti socialiste et soutiens d’Anne Hidalgo, réagissent à visage découvert dans un courrier  – se voulant humoristique ( ?) intitulé « Notre maire Denis veut laver plus blanc ! »​ au parrainage accordé à Zemmour par le maire de Noyant (Maine-et-Loire),Adrien Denis.

En vieux routiers engagés à gauche, ils connaissent le vocabulaire approprié : « Notre édile parraine le polémiste »  ou encore  « Pourquoi à cet extrémiste, qui n’a d’ailleurs aucun autre soutien dans tous les Pays de la Loire ? ».

Passons sur le tableau idyllique qu’ils dressent de leur commune – façon village Potemkine – vieille technique trompe-l’œil à des fins de propagande : « Tout le monde vit ici en harmonie... » ou pour évoquer l’immigration à Noyant comme si Eric Zemmour était candidat à la mairie : « Mais où en voit-il à Noyant, à part quelques honnêtes personnes de couleur installées depuis longtemps ou quelques Anglais qui ont sauvegardé une partie de notre patrimoine en ruine ? Si, il en voit actuellement qui installent la fibre optique. Ceux-là sont-ils aussi indésirables ? »

En bon démocrates, ils s’en prennent à la légitimité du maire, l’accusant de prétendre que beaucoup pensent comme lui, alors qu’il a été élu avec 28 % du corps électoral… mais sans liste d’opposition​. Que faisaient donc nos deux socialistes ? Pour mémoire, leur amie Madame Rolland, maire de Nantes (PS), a été élue au deuxième tour des municipales de 2020 – alliée aux  Verts – avec le score himalayesque de 34 107 voix, soit 17,88% du corps électoral…

Du haut de leur chaire, ces braves pépés notent donc l’élève Denis ​d’un zéro sur 20, avant de révéler le fond de leur philosophie politique entre les candidats légitimes comme Anne Hidalgo créditée dans le meilleurs des cas de 2 à 3 % d’intentions de vote et les méchants candidats comme Eric Zemmour, qui recueille  aujourd’hui aux environs de 14/ 15 % des intentions de vote des Français : « Vous n’êtes pas à une reculade près : retirez votre signature. Et rassurez-vous, Anne Hidalgo, notre candidate, certes bien loin dans les sondages, n’a pas besoin de faire de porte à porte, elle. » Pour les parrainages, non bien sûr. Pour tenter d’améliorer son score abyssal, ce ne ne serait sans doute pas inutile…

JF Lebreton

Crédit photo : Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

8 réponses

  1. Bravo à ce maire , c’ est cela la démocratie, n’en déplaise aux gauchistes et au torchon « Ouest Eclair » …. je voulais dire ouest France bien sur !!!

  2. c’est l’hôpital qui se fout de la charité, propagande !…comme on en voit de trop en Bretagne, ancrés dans leurs  »convictions » socialistes de pacotille (ils habitent rarement les quartiers les pires !), aucune évolution au fil des turpitudes de leurs  »potes au pouvoir », dans une dénégation totale des réalités ….voilà où nous en sommes !Bravo, à ces maires démocrates !

  3. La  »gôche » française n’existerait plus sans les musulmans, qui ont  »le droit de vote » en France! Les anciens  »gauchistes » votent R.N., maintenant, car ils habitent dans des  »quartiers sensibles »! Il ne faut pas donner la  »nationalité française » aux musulmans puisque les non-musulmans  »nés en Algérie » n’ont pas la  »nationalité algérienne »!

  4. Qui léchait le cul de Staline lors du pacte Hitler-Staline le 23 Août 1939 ? Réponse : La gauche !! On s’étonne qu’elle ait des aphtes…

  5. il y a les bons et les méchants nazis, pétainistes, lépreux, antiwoke etc. qui n’auraient pas le droit à la parole, vive la démocratie « progressiste »
    déjà le fait d’être autorisé à se présenter par 500 élus est donc du domaine du suffrage censitaire! pourquoi pas un million de citoyens?
    obéissez et fermEZ la!

  6. Evidemment , ce comportement suivi par des élus locaux avec l’appui d’un média conformiste si l’en est (surtout s’il est démocrate chrétien « de basse intensité ») est une atteinte à nos droits fondamentaux.
    Mais que dire également de ce comportement lorsqu’il empêche à MM. Dupont-Aignan, Asselineau et Philippot de se présenter comme candidats aux présidentielles ?
    Vous pourriez aussi en parler à Breizh-Info : faites des reportages !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !