Le trotskiste Edwy Plenel (Médiapart) est-il l’agent électoral du trotskiste Mélenchon ?

Si l’on en croit les sondages, trois candidats – Valérie Pécresse, Eric Zemmour, Marine Le Pen, – se tiendraient au coude à coude pour arriver en deuxième position le 10 avril lors du premier tour des élections présidentielles. Comme en 2017, Jean Luc Mélenchon, ancien adhérent de l’OCI, se tient en embuscade un peu en retrait. Par solidarité trotskiste, l’ancien militant de la LCR, Edwy Plenel, ayant retenu la leçon du précédent de 2017, se ferait-il son agent électoral  pour le hisser dans le peloton de tête en sortant successivement les  » affaires  » Roussel visant le candidat communiste, et Pécresse la représentante des LR ?

Le précédent François Fillon de 2017

Lors de l’élection présidentielle de 2017, François Fillon était bien parti pour être présent au second tour jusqu’à la sortie de l’affaire du présumé emploi fictif de sa femme et l’ouverture immédiate par le parquet national financier d’une enquête pour « détournement de fonds publics » et « abus de biens sociaux ».

Au final, Marine Le Pen était arrivée en seconde position devant François Fillon et Jean-Luc Mélenchon dont les scores respectifs étaient  très proches :

  • Marine Le Pen : 7 678 491
  • François Fillon : 7 212 995
  • Jean Luc Mélenchon : 7 059 951

Le résultat de ce dernier présentait une remontée spectaculaire dans les derniers jours de campagne profitant de la médiocrité du socialiste Hamon et de l’absence de candidats communiste et EELV.

Pour Jean Luc Mélenchon, la tâche en 2022 est plus difficile en raison du nombre de candidats de gauche.

En 2022 c’est plus compliquée pour Jean Luc Mélenchon

Pour l’élection de 2022, Jean Luc Mélenchon est confronté comme en 2017 à un candidat socialiste encore moins brillant que celui de 2017, Anne Hidalgo, mais aussi à Yannick Jadot d’EELV et à Fabien Roussel du PCF. Cela lui fait perdre un potentiel de voix. Son premier enjeu est donc d’affaiblir ces deux concurrents d’où le ton très écologiste de sa campagne avec l’abandon du nucléaire par exemple et l’adoption de thèmes wokistes.

Par contre, la présence de  trois candidats à sa droite devrait faire baisser le pourcentage de voix nécessaires pour arriver en deuxième position et lui donnait une chance d’y parvenir. Il est donc important qu’aucun des trois ne creuse l’écart avec les deux autres.

La publication de dossiers compromettants sur Roussel et Pécresse par Plenel et Médiapart pourraient-ils aider Jean Luc Mélenchon à réussir son pari de participer au second tour le 24 avril ?

Sortie opportune de l’affaire Roussel par Médiapart 

Comment Mélenchon pourrait-il stopper la dynamique du communiste Roussel, qui avait redonné un visage populaire à son parti en renouant avec les accents patriotes de Georges Marchais ?

Médiapart va t-il y réussir en accusant Roussel d’avoir profité d’un présumé emploi fictif ?

Dans un article du 20 février, Pascale Pascariello de Médiapart écrit :

 » De 2009 à 2014, le dirigeant communiste a été rémunéré pour un temps plein par un député du Nord. « 

et Médiapart pose la question :

 » qu’a donc fait Fabien Roussel pour le député qui l’employait, à plein temps et sur fonds publics, de 2009 à 2014 ? Mediapart a cherché à le savoir, et le résultat n’est guère convaincant pour le candidat communiste à la présidentielle,  » ?

Si cela fonctionnait, cela pourrait redonner à Jean Luc Mélenchon les quelques pourcents qui le mettraient en position pour la deuxième place.

Pour l’instant, le parquet national financier se montre moins rapide dans l’ouverture d’une procédure que lors de l’affaire Fillon.

De même, les médias du système ne relaient pas l’affaire avec le même enthousiasme que dans le cas de François Fillon

La double détente du cas Pécresse

Libération, autre média de la mouvance trotskiste, a lancé l’affaire en affirmant que  des centaines de faux adhérents auraient gonflé les rangs du parti juste avant le congrès.

En reprenant le 23 février cette accusation sous le titre en gras :   » Candidature de Valérie Pécresse : la primaire était pipée « ,  et en considérant que :  » De nouveaux éléments jettent le discrédit sur l’investiture de Valérie Pécresse comme candidate du parti Les Républicains « , Plenel et Médiapart ne poursuivraient-ils pas un double but ?

  • Maintenir les trois candidats de droite dans des niveaux proches pour donner la possibilité à Jean Luc Mélenchon de les rejoindre et même de les dépasser,
  • Permettre à Marine Le Pen ou Eric Zemmour de dépasser Valérie Pécresse et, ainsi, assurer le succès d’Emmanuel Macron au second tour, sachant qu’en 2017 Edwy Plenel avait alors appelé à voter Macron.

Après l’offensive russe en Ukraine, le résultat final de ces élections pourraient ne plus du tout dépendre de telles manœuvres, réelles ou supposées.

JF Lebreton

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

4 réponses

  1. Dans une conférence de presse donnée à Ottawa le 19 avril 1960 (d’après le Figaro du 20 avril 1960) De Gaulle s’entretient avec M. Diefenbaker, reçoit les ministres canadiens et se rend au Parlement. Il reçoit le corps diplomatique, la colonie française, visite l’hôtel de ville d’Ottawa et tient une conférence de presse :

    « Puisque vous êtes la presse et que je suis le général de Gaulle, je suis prêt à répondre à vos questions. » (…)
    « Comme en 1945, je continue à regretter que la bombe atomique ait fait son apparition dans le monde. Cela ne signifie pas que je critique le pays qui l’a employée pour terminer la guerre. Mais j’aurais préféré évidemment que la guerre pût être terminée sans le recours à la bombe atomique. »

    Est-ce que Poutine va devoir balancer une bombe nucléaire sur Paris pour terminer la guerre physique, psychique, spirituelle des €uropéens en Europe?

    La question reste pendante.

    Le Général regrettait que deux bombes aient été envoyées. Une seule aurait suffit. Les américains auraient pu économiser la vie de 195 000 japonais & japonaises (au moins), mais l’esprit du Capitalisme, c’est l’exact contraire de l’esprit d’Économie.

    Les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, ultimes bombardements stratégiques américains au Japon, ont lieu les 6 août et 9 août 1945 sur les villes d’Hiroshima (340 000 habitants) et de Nagasaki (195 000 habitants).

  2. même si le 1er tour était pipé, le 2nd ne l’était pas, pécresse a rallié la droite mollassonne et les accusations de faire voter un chien est risible ou les morts non démontré; encore une fois l’extrême gauche ment

  3. A la question du titre , la réponse est oui évidemment…….
    ce journalisme de caniveau ne fait pas que de l’argent , mais aussi de l’influence
    L’ennemi est clair = Roussel . Pour l’ennemi de droite , cela va dépendre .parions qu’il va sortir un truc sur Le Pen dans quelques jours , le cas de Zemmour ayant apparemment dejà été réglé.
    Il parait qu’on appelle cela la démocratie…….

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !