Stéphanie Beaudouin (Les Femmes avec Zemmour) : « Le candidat qui protège le plus les femmes » [Interview]

Les partis politiques adorent se décliner en pléthore de collectifs ou d’organisations. Mouvements de jeunesse, mouvements spécifiques à une catégorie professionnelle, tout y passe en général : « les jeunes avec… », « les ouvriers avec… », « Les marins avec… ».

Eric Zemmour et Reconquête ne dérogent pas à la règle malgré la volonté de changer la politique en profondeur. C’est ainsi que c’est lancé le mouvement « Les Femmes avec Zemmour ». Nous avons rencontré et interrogé Stéphanie, sa porte-parole en Bretagne.

Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter ? Qu’est-ce qui vous a amené à rejoindre le parti d’Eric Zemmour ?

Stéphanie Beaudouin (Les Femmes avec Zemmour) : Native du Mans, Quimpéroise pour des raisons professionnelles suite à une évolution de carrière, patriote depuis ma naissance, et élevée dans une famille de droite avec des valeurs chrétiennes et militaires de par ma famille : je vois en Eric Zemmour le Trump en version Française.

C’est-à-dire celui que personne n’attendait, car parti de rien (sans structure/équipe établie j’entends) et n’étant pas un homme politique professionnel, qui a toujours été fidèle à sa ligne en gardant un cap, contrairement à d’autres, naviguant à vue et malgré la bienpensance.

Breizh-info.com : Parlez-nous des Femmes avec Z. En quoi est-ce que cela consiste ?

Stéphanie Beaudouin (Les Femmes avec Zemmour) : C’est un collectif dont je porte la voix et qui essaye de construire et massifier un réseau qualitatif, avec des personnes fiables et de tout âge. L’idée est d’apporter des points de vue contradictoires dans le débat, de niveler par le haut et d’être en capacité d’argumenter pour convaincre, afin de gagner des voix pour les prochaines élections.

Le collectif contre ce discours ambiant de bien-pensance, relayé à longueur de journée dans la plupart des médias TV, comme PQR.

Il faut arrêter avec cette politique stérile de quotas, d’inclusivité, de parité, la victimisation de chacun, qui n’est que de la communication, et qui ne mène pas à grand-chose. La tâche va être immense, car tout à revoir. Ce que les gens veulent c’est du résultat et de la qualité.

Par conséquent, je pense que les compétences doivent avant tout être valorisées, peu importe que l’on soit homme ou femme, son origine, etc.

Je ne vois pas pourquoi les femmes ne pourraient pas voter pour EZ, bien au contraire, c’est de loin le candidat qui les protège le plus.

J’invite les femmes féministes, les bien pensantes, à aller faire un tour dans des quartiers animés en tant que femme, seule bien entendu, en journée ou en soirée : bon nombre d’entre elles reverront leur copie et rapidement, lorsqu’elles feront les frais de ceux qu’elles protègent !

Breizh-info.com : Eric Zemmour a souvent été décrit par la presse mainstream comme quelqu’un de misogyne, ne respectant pas les femmes. Qu’en dites-vous ?

Stéphanie Beaudouin (Les Femmes avec Zemmour) : Je pense que les médias ont voulu construire cette image dans l’inconscient collectif, et ces derniers l’ont plutôt bien réussi, en détournant du contexte ses propres phrases, un peu comme pour Jean Marie Le Pen dans les années 90-2000

Eric Zemmour est entouré justement de femmes très compétentes : il a juste souhaité recontextualiser ce néoféminisme ambiant et malsain, qui prend sa revanche sur le modèle patriarcal que l’on a connu pendant des décennies, mais dans un sens disproportionné selon moi. Beaucoup d’hommes travaillent d’ailleurs en métier de bureau et ont perdu en virilité, en courage. Les femmes ne se font plus draguer, car les hommes en ont presque peur d’être poursuivis (sauf les migrants qui eux sont très insistants, allant jusqu’au harcèlement dans les rues, se sentant intouchables).

J’invite celles et ceux, qui répètent bêtement les propos qu’ils ont entendus à son égard, à prendre du recul, analyser et à vraiment se faire leur propre point de vue.

Breizh-info.com : En Bretagne, comment êtes-vous organisé ? Y’a-t-il des actions particulières que vous prévoyez ?

Stéphanie Beaudouin (Les Femmes avec Zemmour) : Cela fonctionne plutôt bien pour le moment, nous sommes.. Membres. Je note aussi beaucoup d’attente de la part de ses femmes, qui se proposent pour des actions de collage, tractages, des tables rondes autour de repas chez les unes ou les autres. Enfin des rencontres conviviales non paritaires, non binaires et genrées (sic) ont souvent lieu, mais il y a encore beaucoup à faire pour déconstruire cette image fournie par les médias.

Une séance photo avec le Collectif est prochainement prévue en Cornouaille le samedi 19/03. Cela rentre parmi les actions locales du Parti Reconquête pour préparer les élections à venir.

Breizh-info.com : Quelles sont les idées défendues par Eric Zemmour qui vous tiennent le plus à cœur ?

Stéphanie (les Femmes avec Zemmour) : Tout d’abord, il convient de préciser qu’Eric Zemmour est le seul à avoir pu, en seulement quelques mois, réconcilier des patriotes de la vraie droite, éparpillés et déçus, et qui étaient habitués à travailler pour la SARL Marine Le Pen, devenue au fil du temps, une machine à perdre, avec des militants de qualité laissant à désirer, de source sûre et pour l’avoir constaté.

C’est ce qui explique donc le succès de Reconquête, avec presque 115 000 adhérents (en date du 7/03).

Cette lignée plus cohérente permet donc des propositions concrètes et de bons sens, pour remettre en ordre la France :

Immigration : stopper cette passoire et revenir à la raison : la France n’a plus besoin d’immigration, car i n’y a plus de travail en France, malgré les bons chiffres annoncés comme par magie, avant les élections. D’autant plus que cela dessert aussi bien le pays de départ que le pays d’arrivée.

Fiscalité : revenir à une pression fiscale plus raisonnable notamment pour ceux qui rapportent de la valeur ajoutée, éviter la fuite des cerveaux et des millionnaires, afin de rééquilibrer les budgets.

Économie : rééquilibrer une balance commerciale déficitaire depuis des décennies, stopper cette folie du made in China/PRC qui exploite notre paupérisation, remettre au travail les demandeurs d’emploi en leur proposant des emplois dans l’Industrie (métallurgie, agroalimentaire, etc.,) en réindustrialisant la France, et payé au vrai salaire.

il faut arrêter avec cette France de l’assistanat qui découle de cette idéologie gauchiste ambiante, qui fait tant de mal à la société, nos compatriotes n’en veulent pas. Les Français veulent gagner leur vie ».

Justice : Redonner des moyens humains à la Justice, des substituts, des assistants, des greffiers, rouvrir des places de prisons, afin qu’une justice de qualité et plus réactive soit rendue.
Rendre les procureurs neutres politiquement.

Eric Zemmour est le seul — avec Marine Le Pen dans une moindre mesure —, à proposer des mesures tangibles et réalisables, aux Français.

Breizh-info.com : Compte tenu du contexte international, et de la lassitude des Français pour les élections, cela peut-il favoriser la réélection d’Emmanuel Macron ?

Stéphanie (les Femmes avec Zemmour) : En effet, cet événement regrettable, rend encore plus difficile le déroulement de la campagne, déjà brouillée par la pandémie de Covid-19 et les restrictions sanitaires.

Les récents sondages, souvent orientés, montre que le conflit dans l’Est de l’Europe consolide la stature d’Emmanuel Macron, et le font par conséquent devancer encore plus ses principaux concurrents, mais peut-être plus pour longtemps si le litre de carburant arrive à 2,50 euros le litre d’ici avril.

Si l’on analyse bien, seule une minorité de voix souhaitent malgré tout son prolongement de quinquennat, la grande inconnue restant l’abstention. D’ailleurs, je pense que les abstentionnistes ont leur voix à faire entendre, car beaucoup s’expriment, se plaignent, mais peu votent : rendre le passage aux urnes obligatoire comme dans certains pays pourrait régler le problème et inverser la tendance.

Aussi, la dispersion des voix des patriotes (entre 3 candidats NDLR) n’est pas une bonne chose et je le déplore : nous atteindrions sans soucis 30 %, ce qui changerait la donne.

Malgré tout, permettez-moi de vous témoigner de ma surprise que le candidat sortant, avec les derniers résultats faibles aux municipales et régionales, puisse être crédité de 30 %. Vous savez, tout est possible d’ici le 1er tour.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

0 réponse

  1. Le jour où pour la première fois un sondage donne Jean-Luc Mélenchon plus haut qu’Éric Zemmour, est le même jour où Marion Maréchal nous déclare que le même Éric Zemmour a « de nombreuses cartes en main que Marine Le Pen n’a pas ».
    C’est ubuesque ! Dans quel monde parallèle tous ces braves gens vivent-ils ?

  2. Sur mesopinions.com une pétition circule pour demander le retrait de la candidature de Zemmour du fait des accusations de harcèlement sexuel. On est pas obligé de la signer.

  3. « quelqu’un de misogyne, ne respectant pas les femmes »
    et en boucle les accusations de harcèlement sexuel !!! au bout de 20 ans parfois, certaines se réveillent à la veille d’une élection ! étonnant, non?

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS