Rennes. Un Africain écroué pour le viol d’une jeune femme en pleine rue

Quimper

À Cesson-Sévigné, commune de Rennes Métropole, une apprentie de 19 ans se rendant à son travail à vélo très tôt le matin a été agressée et violée en pleine rue par un Africain.

Près de Rennes, la femme de 19 ans violée en pleine rue

Une nouvelle affaire de viol sur fond d’immigration d’origine extra-européenne vient noircir une ligne supplémentaire au tableau de l’insécurité en Bretagne. À Cesson-Sévigné, une jeune femme de 19 ans se rendant à son travail à vélo le samedi 26 mars très tôt le matin ne s’attendait probablement pas à vivre une journée aussi cauchemardesque avant de croiser le chemin d’un individu âgé quant à lui de 21 ans.

Il était aux alentours de 3 h 30 lorsque la jeune apprentie, domicilié à Rennes, a été dépassée sur la route par un automobiliste. Qui s’est garé un peu plus loin avant de sortir du véhicule. Une fois la cycliste arrivant à sa hauteur, l’individu l’a fait tomber de sa bicyclette.

Subissant tout d’abord des violences physiques, la victime est ensuite forcée par son agresseur de le suivre dans un passage souterrain situé boulevard Saint-Roch, toujours à Cesson-Sévigné. C’est dans ce lieu sordide que le bourreau l’a ensuite violée. La jeune femme sera abandonnée sur place avant d’être prise en charge par les sapeurs-pompiers et conduite au CHU Pontchaillou.

L’agresseur présumé est un Africain déjà connu de l’institution judiciaire

Si le violeur a pu un temps échapper aux policiers, l’enquête criminelle confiée à la sûreté départementale sous l’autorité du parquet de Rennes a permis de rapidement mettre les enquêteurs sur sa piste, l’agresseur présumé étant un « un jeune homme né en 2001 au Cameroun, et connu de l’institution judiciaire », précisera quelque temps plus tard Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes.

Après son interpellation, l’individu a été déféré au parquet de Rennes le 30 mars dernier. Ce qui a donné lieu à l’ouverture d’une information judiciaire confiée à un juge d’instruction sous la qualification de viol.

L’Africain mis en examen a finalement reconnu les faits avant d’être placé en détention provisoire le 31 mars. Il encourt une peine de 15 ans de réclusion criminelle.

Dans la région de Rennes, cette affaire mettant en cause un individu d’origine extra-européenne dans une affaire de viol est loin d’être la première du genre. Pas de quoi toutefois remettre en cause la doxa de la majorité des responsables politiques bretons martelant que l’immigration serait une chance pour notre territoire…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Agression sexuelle de cette jeune femme : Information vérifiée et exacte. Les « grand médias » n’en disent pas un traître mot. Quant à certains « torchons » orientés toutes voiles à gauche, ils abordent timidement le sujet en 2 lignes, titré : « Une apprentie de 19 ans violée dans la rue, près de Rennes : un homme mis en examen ». Surtout, ne pas nommer ce monsieur et ne pas s’étendre sur la question, ce serait du racisme, voyons.

  2. et il ne fera que quelques années de détention avant d’être relaché , il pourra donc récidiver sans vergogne

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS