Brest. Ils avaient réduit en esclavage un de leur compatriote : un couple de restaurateurs Cambodgiens condamné…à de la prison avec sursis

Un couple de restaurateurs cambodgiens a été condamné, lundi, devant le tribunal de Brest, pour travail dissimulé d’un travailleur sans-papiers. Ou plutôt esclavage devrait-on dire, puisque le jeune homme, originaire lui aussi du Cambodge et arrivé clandestinement en 2018 grâce aux passoires que constituent les frontières françaises, n’était pas payé par ce couple, possédant deux restaurant dans le secteur de Brest.

Deux délits principaux sont retenus : exécution d’un travail dissimulé par emploi d’un mineur soumis à l’obligation scolaire et emploi d’un étranger non muni d’une autorisation de travail commis du 1er juillet 2018 au 20 avril 2020 dans la région de Brest. Etonnant que la notion d’esclavage n’ait pas été retenue, puisque le tribunal a fait état d’un travail quotidien de 8 h à 23 h, sept jours sur sept, à titre gratuit.

Les accusés, eux, crient au mensonge.

La sanction tombe : une amende de 10 000 € dont 5 000 € avec sursis et six mois de prison avec sursis pour chaque conjoint. Le prix de la mise en esclavage d’un individu ?

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !