Habitat. Face à leur prolifération : comment se débarrasser des punaises de lit ?

punaises de lit

Les punaises de lit sont devenues un fléau très répandu, particulièrement dans les grandes villes. Toutefois, il n’y a pas de fatalité face a ces invasions, notamment en suivant quelques recommandations.

Les punaises de lit, nuisibles des chambres à coucher

les Français pensaient s’en être définitivement débarrassés après l’éradication quasi-totale des punaises de lit au milieu du XXe siècle. Une joie de courte durée puisque les parasites ont fait leur retour dans l’Hexagone dans le courant des années 90 avec l’accroissement des voyages internationaux et l’apparition des résistances aux insecticides. La spécificité des punaises de lit est que, comme leur nom l’indique, elles prospèrent principalement dans les chambres à coucher et se nourrissent de sang humain au cours de la nuit.

Malheureusement, pour s’apercevoir de la présence de punaises de lit dans une pièce, il faut parfois avoir déjà fait les frais de ces indésirables. L’apparition de piqûres sur le corps, généralement alignées et formant des points rouges, doit donc alerter, bien qu’il n’y ait pas de risque infectieux. Toutefois, il est à noter qu’en cas d’infestation sévère, les punaises de lits peuvent être aussi sources de troubles psychologiques variés, voire aussi d’anémie. À ce jour, les punaises de lits ne sont pas des vecteurs de maladies.

Cependant, il est également possible de détecter les punaises de lit avant qu’elles ne passent à l’action puisque ces parasites, mesurant entre 5 et 6 millimètres à l’âge adulte, sont visibles à l’œil nu.

Quant à la couleur, les punaises adultes sont généralement brunes. Lorsqu’elles sont gorgées de sang, leur couleur va du rouge au brun foncé.

S’ils se cachent principalement dans les lits, ces nuisibles sont aussi friands des parquets, des prises électriques ou encore des plaintes. Par ailleurs, indice à prendre en compte pour les détecter, ils fuient la lumière et s’abritent dans des endroits sombres, étroits et peu accessibles.

Autres caractéristiques, les punaises de lit ne volent pas, elles ont un corps plat et laissent parfois des traces de déjection, lesquelles forment des petits points noirs.

punaises de lit
Source : futura-sciences.com

Comment lutter contre ces parasites ?

Première recommandation, qui peut surprendre, les personnes voyageant à l’international ont tout intérêt à être vigilantes durant leur séjour. En veillant notamment à inspecter leurs matelas à l’hôtel, installer leur valise loin du lit, ou encore vérifier les meubles et les murs. Et, en cas de doute au retour, il est conseillé de vider sa valise sur le balcon ou dans la baignoire et laver tout ce qu’elle contient à plus de 60 degrés, ou congeler l’ensemble pendant trois jours à une température inférieure à 20 degrés.

Mais il n’est pas forcément nécessaire de réaliser un voyage à l’étranger pour risquer de rapporter des punaises de lit à son domicile. Celles-ci peuvent apparaître dans n’importe quel logement, aussi bien tenu soit-il.

Une fois la présence de ces punaises de lit détectée, la première étape consiste alors à nettoyer tous les textiles à plus de 60 degrés et à utiliser dans tous les recoins de la pièce un nettoie-vapeur diffusant de la chaleur à plus de 120 degrés. Ne jetez pas les meubles qui vous semblent infestés, et ne déplacez rien au risque d’aggraver la situation ou de contaminer les voisins.

Quant aux bombes « fuger » à dégoupiller au milieu de la pièce, elles ne sont pas conseillées car inefficaces, le nuage insecticide n’atteignant pas la totalité des recoins.

Dans certains cas, si elles ne sont repérées que tardivement, il peut être nécessaire de faire appel à un professionnel. Afin d’éviter les escroqueries, le particulier devra s’assurer que ce dernier est bien titulaire d’un certificat « Certibiocide » valide, délivré par le ministère de la Transition écologique.

Signalons enfin que, compte tenu de l’ampleur prise par ce fléau des punaises de lit, le gouvernement a même mis en place un numéro vert (0 806 706 806) depuis février 2020.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. bjr,n’y as t’il pas une bombe efficcace pour éliminé les punaises de lit?car si ont faient intervenir une société,sa coutera chere et je pense qu’il ne passera pas qu’une fois

  2. Avez-vous noté le rapport qui existe entre le retour de ces acariens, et puis aussi de la tuberculose qu’on oublie un peu avec la Covid et autre guerre russo/ukrainienne, et puis de quelques autres affections qui étaient éradiquées de ce pays ?… Rapport donc entre ces petits événements urbains surtout, et la proliférations de ces populations exotiques qui affluent dans ces mêmes zones urbaines ?… C’est à réfléchir un peu peut-être…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !