Bataille culturelle. Perte inédite d’abonnés : Elon Musk dénonce le « virus woke » touchant Netflix

Netflix

Tandis que la plateforme Netflix vient de voir son nombre d’abonnés diminuer, un phénomène inédit depuis une décennie, l’entreprise américaine évoque plusieurs raisons à cette baisse. Pas de quoi convaincre le multimilliardaire Elon Musk, ce dernier pointant du doigt le « virus woke » menaçant de détruire le géant du streaming.

Netflix perd des abonnés, le titre s’effondre

Pour la première fois depuis 10 ans, Netflix, le célèbre service de streaming, connaît un recul de son nombre d’abonnés. Par rapport à la fin 2021, l’entreprise multinationale américaine a ainsi perdu 200 000 abonnés à travers le monde au cours du premier trimestre 2022.

Un récent constat qui vient contrarier les plans de Netflix, la firme ayant initialement pour ambition de gagner 2,5 millions d’abonnés supplémentaires sur la période. Actuellement, la plateforme compte un total de 221,64 millions d’abonnements.

L’annonce de cette perte d’abonnés a fait l’effet d’un séisme en bourse puisque le cours de l’action du géant du streaming a d’abord chuté de près de 25 % en fin de séance à Wall Street mardi 19 avril. Quant aux perspectives à court terme, elles ne sont pas plus en mesure de remonter le moral des investisseurs puisque Netflix prévoit de perdre 2 millions d’abonnés dans le monde au cours du deuxième trimestre 2022.

Guerre en Ukraine et partage des comptes

Dans une lettre adressée aux actionnaires, Netflix a attribué sa perte d’abonnés à un certain nombre de facteurs. Une des raisons avancées est notamment la difficulté pour le géant du streaming à attirer les nouveaux abonnés à travers le monde. Mais il est aussi question de la guerre en Ukraine : celle-ci a entraîné la suspension des services de Netflix en Russie afin de sanctionner Moscou.

La décision n’a pas été sans conséquence puisque l’entreprise américaine a indiqué dans son communiqué que cette suspension associée à « la diminution progressive du nombre d’abonnés payants russes ont entraîné une perte nette de 700 000 abonnements ». L’irruption du conflit entre la Russie et l’Ukraine aurait donc largement impacté les prévisions de Netflix qui tablait initialement sur la souscription de 500 000 abonnements supplémentaires au premier trimestre 2022 en Russie.

De plus, l’un des autres obstacles de la hausse du nombre d’abonnés au service de streaming est le partage des comptes par de nombreux utilisateurs. Netflix estime ainsi qu’environ 100 millions de foyers sur la planète ont accès à la plateforme sans avoir à payer d’abonnement car utilisant le compte d’une connaissance ou d’un proche.

Une concurrence désormais en capacité de rivaliser

Pendant des années, Netflix a connu une ascension fulgurante et a bousculé l’industrie du cinéma. Mais, son émergence dans le domaine a depuis incité tous les grands studios d’Hollywood à adopter une stratégie de streaming pour mieux concurrencer la révolution de Netflix, qui permet de regarder des films sans publicité.

Aujourd’hui, avec des nouveaux venus comme Disney+ et HBO Max ou encore Apple TV +, qui proposent leurs propres services attrayants, la société pourrait être contrainte d’adopter certaines des sources de revenus qui ont fait le succès des sociétés de médias traditionnelles pendant des décennies : la distribution en salles, les services d’abonnement financés par la publicité et peut-être même les produits dérivés.

Sur le plan financier, Netflix a tout de même vu son chiffre d’affaires au premier trimestre 2022 (7,9 milliards de dollars) augmenter de 10 % par rapport à la même période en 2021. Une hausse principalement due à l’augmentation des tarifs ainsi qu’à celle du nombre d’abonnés sur un an (+ 6,7 %). Par ailleurs, Netflix a dégagé 1,6 milliard de dollars de bénéfices nets au cours des trois premiers mois de cette année, soit légèrement moins qu’au premier trimestre 2021 (1,7 milliard de dollars).

Elon Musk : « le virus woke rend Netflix irregardable »

Toutefois, au sujet de cette perte d’abonnés de Netflix, le dirigeant de SpaceX et de Tesla récemment devenu premier actionnaire de Twitter, a proposé sur le réseau social une explication non conforme !

« Le virus woke rend Netflix irregardable », a-t-il réagi le 20 avril en réponse à un tweet faisant état de la chute du cours de l’action de l’entreprise de streaming.

Toujours sur Twitter le même jour, il a répondu par l’affirmative à un internaute affirmant que « le virus de woke [était] la plus grande menace pour la civilisation ».

Il faut dire que les exemples de soumission de Netflix au wokisme ne manquent pas…

Au sujet de l’idéologie woke :

Woke. Autopsie d’une idéologie folle

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS