Bon à savoir. Mélenchon, Cuillandre, Merlière, Présidentielle…Les bonnes notes de Bernard Morvan

Nous vous proposons une nouvelle rubrique, pas forcément régulière, dans laquelle Bernard Morvan vous relève quelques perles recueillies ici ou là dans la presse…ou ailleurs.

  • Les instructions du lider maximo étaient pourtant claires : « Nous savons pour qui nous ne voterons jamais », avait-il proclamé le soir du premier tour de l’élection présidentielle (dimanche 10 avril 2022). « Il ne faut pas donner une seule voix à Mme Le Pen », avait-il répété à quatre reprises. Et pourtant, il semble qu’une partie des électeurs du chef des Insoumis soient décidés à désobéir – ils seraient donc doublement insoumis ! « Les reports de voix des électeurs de Jean-Luc Mélenchon vers Marine Le Pen existent. Selon les sondages, ils seraient entre 16 % et 27 % à envisager de se tourner vers la prétendante du RN au second tour contre 30% à 40 % pour Emmanuel Macron » (Le Monde, mardi 19 avril 2022). Ils seraient 20 % dans ce cas, d’après Harris interactive (Challenges, 13 avril 2022). Au premier tour, le patron des Insoumis avait recueilli 595 188 voix en Bretagne (5). Dans nos cinq départements, près de 120 000 électeurs mélenchonistes pourraient donc se reporter sur Marine Le Pen ; ce qui pourrait se comprendre, la base électorale de LFI étant davantage préoccupée par les questions sociales que par le discours pro-immigration des dirigeants du parti.
  • D’après Le Figaro (mardi 19 avril 2022), dans la 3e circonscription de Loire-Atlantique (Nantes-Saint-Herblain), Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête au premier tour de l’élection présidentielle. Autrefois, cette circonscription était celle de Jean-Marc Ayrault. En 2017, Anne-France Brunet (LREM) l’avait emporté facilement au second tour, avec 56,26 % contre 43,74 % pour Martine Gourdon (LFI). L’héritière de Jean-Marc Ayrault Karine Daniel (PS) avait été liquidée dès le premier tour (13,75 %). Or l’abstention était forte au premier tour (47,8 %) et au second (56,53 %). « La circonscription est très mûre pour rebasculer à gauche », souligne Hervé Guéry (Presse océan, mercredi 23 mars 2022) ; il est le candidat d’EELV.
  • A l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle, on a pu observer des choses curieuses. En Bretagne, à Brest, par exemple. Dans le quartier de Pontanézen, bureau n°61, groupe scolaire Pen-ar-Streat : inscrits 917, exprimés 493, et seulement trois voix pour Anne Hidalgo (0,61 % des suffrages exprimés). Que fait le maire François Cuillandre (PS) ? En Corse, dans le village de Marignana, sur les vingt bulletins nuls, dix-sept portaient le nom d’Yvan Colonna. Deux étaient biffés d’un « Statu francese assassinu » (« L’Etat français est assassin ») et un autre d’un « Pascal Paoli », du nom du héros de l’indépendance au XVIIIe siècle (Le Monde, mercredi 20 avril 2022).
  • David Merlière est le délégué de Reconquête ! en Ille-et-Vilaine ; il est chargé de préparer les élections législatives dans ce département. « On présentera des candidats et des candidates dans les huit circonscriptions d’Ille-et-Vilaine. Nous allons pouvoir puiser dans nos 1700 adhérents et sympathisants qui nous ont rejoints dans le département. On peut aussi compter sur les jeunes, rassemblés autour de génération Z. La dynamique est là. » (Ouest-France, Ille-et-Vilaine, mercredi 12 janvier 2022). Fort bien. Mais le premier tour de l’élection présidentielle a montré le poids d’Eric Zemmour dans le département : 27 463 voix, soit 4,60 % des suffrages exprimés. Alors que Marine Le Pen totalisait 101 797 voix, soit 17,06 % des exprimés. La messe est dite. Présenter huit candidats et huit suppléants demeure possible, mais l’opération semble dangereuse lorsque l’on ne dépasse pas la barre des 5 % – pas de remboursement des frais de « propagande » dans ce cas. « Il est  remboursé aux candidats ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés le coût du papier, l’impression des bulletins de vote, affiches, circulaires ainsi que les frais d’affichage. » (Article L. 167 du code électoral).

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. je décernerais un trophée à M. Melançon, pour sa bravoure de, menteur, manipulateur, mythomane, prix spéciale de retourneur de veste, « pauvre mec  » prend ta retraite à la place de te voir 1e sinistre avec Maron !!

  2. mélanchon n’a qu’une idée en tête, devenir premier ministre, tant qu’à faire j’aurais préféré poutou !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !