Brest. La Marine va accueillir le championnat du monde militaire de voile, du 31 mai au 4 juin 2022.

Pour la troisième fois de son histoire, la ville de Brest accueille le championnat du monde militaire de voile. L’événement se déroule du 31 mai au 4 juin dans le port finistérien et rassemble 9 nations dont l’Inde, le Bahreïn, les États Unis, les Pays-Bas et bien sûr, la France.

La France est présente avec une équipe de haut niveau puisque ses membres naviguent sous les couleurs de la Marine nationale en équipe de France de voile. Le bateau tricolore sera skippé par Jean-Baptiste Bernaz, 6ème des derniers Jeux Olympiques en Laser. Jean-Baptiste sera notamment accompagné par la brestoise Marie Riou vainqueur de la dernière édition de la Volvo Ocean Race et désignée meilleure navigatrice au monde en 2018.

Equité sportive

Afin de garantir une parfaite équité sportive, le mondial se déroule sur des bateaux fournis par l’organisation – des J80 – et sur un format « match racing » où chaque pays se mesure à ses concurrents un par un lors d’une première phase de qualification. A l’issue de ces quatre jours de confrontation, où plus de 36 départs seront lancés, les mieux placés se qualifieront pour les phases finales, disputées samedi 4 juin. La finale désignera le successeur de l’Italie en tant que champion du monde militaire de voile.

Ce championnat du monde, organisé par la Marine à Brest, est aussi un spectacle offert au public brestois. Les spectateurs peuvent en effet suivre la compétition depuis le belvédère du polder au Moulin Blanc, où de nombreuses animations sont prévues.

Vice-amiral d’escadre Olivier Lebas, commandant de l’arrondissement maritime Atlantique, préfet maritime de l’Atlantique et commandant en chef pour l’Atlantique :

« La Marine nationale est honorée d’accueillir à Brest les meilleurs équipages militaires de voile pour l’attribution du titre de champion du monde ! La Marine nationale et la ville de Brest sont liées par près de 400 ans d’histoire commune. Héritiers d’un passé naval et militaire commun, les Brestois et les marins d’aujourd’hui partagent le même patrimoine économique, culturel et sportif ; ils nourrissent en particulier la même passion pour la pratique de la voile en compétition : le quartier-maître Camille Lecointre et le matelot Pierre Lecoq, marins de l’Armée des champions et médaillés olympiques, y ont notamment fait leurs armes. »

Quentin Delapierre, parrain de l’événement :

« J’ai accepté ce rôle de parrain car j’ai la chance d’être accompagné par la Marine nationale en tant qu’athlète. La Marine nous accompagne tout au long de notre Préparation Olympique et nous donne la possibilité de nous entraîner à 100 %. Je souhaite bon vent à tous les équipages engagés et j’aurais un regard particulier pour le bateau français. Il y a de très bons régatiers à bords et ils ont toutes les qualités pour faire une belle performance. »

Lieutenant de vaisseau Renaud Corbay, en charge de la partie sportive de l’évènement :

« C’est la troisième fois que Brest accueille le championnat du monde militaire de voile. La première fois, c’était en 1949 et c’était le premier championnat du monde militaire. Brest a également accueilli l’épreuve en 2005. Il y a une recherche d’unité des nations à travers le sport. Le principe du championnat du monde est de se réunir dans un esprit fraternel et convivial, même s’il va y avoir de la bagarre sur l’eau. »

Les pays engagés :

Barheïn | Canada | Danemark | Etats-Unis |France| Grèce| Inde |Pays-Bas| Pologne.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS