Le Rucher Patriote : un site d’annonces et d’entraide entre patriotes

Ouvert depuis peu, le Rucher Patriote est un site d’annonces et d’entraides entre patriotes. Une sorte de « Le Bon Coin » des amoureux de notre culture et de notre peuple de toujours. Entretien avec son fondateur, Thomas Whyte.

Breizh-info.com : Vous avez récemment lancé un site d’annonces entre patriotes : qu’y trouve-t-on ?

Thomas Whyte : Avant tout, des patriotes ! Donc des hommes et des femmes enracinés, attachés à notre identité, à notre culture, et dont le cœur bat pour retrouver l’unité de notre peuple.

Ensuite, de manière très concrète, on y trouve par exemple :

– des artisans : électriciens, maçons, coiffeurs, menuisiers, tailleurs de pierres, tanneurs, etc.

– des petits producteurs, et leurs produits de qualité : savonnerie, poterie, produits du terroir (miel, cidre, saucissons, compotes…), etc. ;

– des enseignants : cours de français, physique, maths, dessin, musique, guitare, etc.

d’autres professionnels : depuis l’architecte jusqu’au généalogiste, en passant par des photographes, des médecins, des développeurs informatiques, des rédacteurs, des comptables, des nutritionnistes, etc.

– ou encore des particuliers qui proposent leur aide : au bricolage, au jardinage, pour les personnes âgées, pour l’assistance administrative, etc.

Et bien sûr, toutes les annonces d’échanges concevables :

– je vends (ou je cherche) une voiture, une commode, un tableau, un ordinateur, une maison, etc.

– je cherche (ou je propose) un emploi ou un stage ;

– je loue (ou je cherche) un appartement, une maison pour les vacances, du matériel de sono, etc.

– je donne des livres, des vêtements, des jouets d’enfants, etc.

Le Rucher permet aussi de proposer des événements, ou de les recommander. Par exemple :

– des apéros entre patriotes ;

– des activités communes (randonnées, kayak, pétanque, astronomie amateur, etc.) ;

– organiser des bals, des concerts, des expositions, ou trouver des partenaires de musique, de danse, de chant, des dessinateurs, etc. ;

– proposer des visites de musées, ou d’autres sorties culturelles.

Enfin, le Rucher est une pépinière à projets patriotes : il permet de trouver les talents et les énergies, dont la rencontre est la clé des projets réussis. Que ce soit pour lancer une association, une entreprise, faire découvrir leurs activités, ou encore trouver des bénévoles.

Le Rucher est ainsi un outil d’aide à la réussite de tous les patriotes porteurs de projets, qu’ils soient d’intérêt collectif (une école libre, une entreprise, un projet artistique, une association culturelle ou d’entraide, une bourse d’échange de vêtements, etc.), ou plus personnels.

Naturellement, le Rucher n’est pas destiné qu’aux personnes très engagées, mais tout autant à celles qui souhaitent simplement échanger de temps à autre avec d’autres patriotes.

Je dois préciser pour être complet que le Rucher Patriote a une forme associative (loi 1901, sans but lucratif), et qu’il est strictement indépendant de tout parti politique. Nous sommes de simples citoyens patriotes, soucieux du bien commun de notre peuple et de notre patrie.

Breizh-info.com : Pourquoi vouloir relier spécialement les patriotes ?

Thomas Whyte : Parce qu’aujourd’hui, beaucoup se sentent isolés. Nous subissons une propagande mondialiste hégémonique, de plus en plus autoritaire (songez à Macron et ses lieutenants, qui avancent désormais régulièrement que « les devoirs doivent passer avant les droits », ce qui est la porte ouverte vers le crédit social à la chinoise). Une propagande qui va de pair avec une accélération inquiétante du grand remplacement de notre culture et de notre peuple autochtone, déstructurant notre corps social, et attaquant nos modes de vie.

Face à cela, ceux qui veulent continuer à vivre en Français en France, et en Européens en Europe (au sens civilisationnel), se sentent minorés, atomisés, invisibilisés, méprisés, voire brimés. Et ce n’est pas la reconduction de Macron pour 5 ans qui arrangera cela.

Pourtant nous sommes nombreux ! Plus de 13 millions de Français viennent de rejeter le candidat mondialiste. Si, par le Rucher Patriote, nous relions ne serait-ce que 1 ou 2 % de ces personnes, ce seront des centaines de milliers de patriotes qui échangeront entre eux.

Les états-majors politiques semblent avoir du mal à réaliser l’unité des patriotes par le haut. Mais nous pouvons y œuvrer par le bas ! Et ce en permettant aux patriotes de se trouver, de se relier, d’échanger, de s’entraider : c’est l’un des enjeux du Rucher. En choisissant, chaque fois que possible, d’échanger prioritairement avec d’autres patriotes, chacun de nous peut incarner au quotidien la volonté de défendre notre peuple et notre patrie.

Et ce sans dépenser davantage, simplement en réorientant chaque fois que possible nos dépenses ordinaires vers d’autres patriotes, plutôt que vers des mondialistes, créant une véritable économie patriote !

Mobiliser cette énorme puissance humaine, sociale, solidaire et économique des patriotes, c’est un autre grand enjeu du Rucher Patriote.

Breizh-info.com : Quelqu’un partage vos valeurs : comment peut-il vous rejoindre sur le Rucher ?

Thomas Whyte : Deux possibilités : la voie royale est de connaître des patriotes déjà membres, qui pourront vous y inviter. En effet, pour assurer la meilleure confiance au sein du Rucher, il faut en principe deux parrains pour nous rejoindre.

Toutefois, si vous ne connaissez encore aucun membre, vous pouvez suivre ce lien dédié : https://rucher-patriote.fr/inscription/

Car nous ne voulons en aucun cas laisser sur la touche quelque patriote que ce soit : le Rucher est justement là pour relier !

Breizh-info.com : Et pour vous soutenir ?

Thomas Whyte : En parlant du Rucher autour de vous ! En particulier sur les réseaux sociaux, et dans les cercles patriotes que vous fréquentez. Vous pouvez par exemple, en un clic, repartager dans vos propres réseaux sociaux le message de présentation épinglé sur les nôtres (nous sommes sur Telegram, Gettr, Facebook, Twitter et Instagram, voir les liens directs ici : https://rucher-patriote.fr/reseaux-sociaux/ ).

Et bien sûr, en postant prioritairement vos annonces sur le Rucher, et en répondant à celles des autres patriotes.

Enfin, notre association ne vivant que du soutien des patriotes, vous pouvez bien sûr nous faire un don (réduction fiscale de 66 % applicable) : https://rucher-patriote.fr/dons/

Breizh-info.com : Quels sont vos projets pour la suite ?

Thomas Whyte : Nombreux ! Nous prévoyons par exemple un espace spécifique « Le Rucher des Assos » pour mettre en avant les associations patriotes, ou celles qui sans l’être spécifiquement ont une action nous paraissant aller dans le bon sens (par exemple : restauration du patrimoine, activités culturelles faisant vivre nos traditions, etc.). Beaucoup de gens nous expriment en effet ce besoin de savoir vers qui se tourner et qui soutenir dans le riche « maquis » associatif français.

Sur le même modèle, nous travaillons sur un espace « Le Rucher des Pros » mettant mieux en avant les professionnels patriotes (artisans, entreprises, etc.), ou les entreprises nous paraissant mériter l’attention des nôtres.

Nous voulons également faciliter l’organisation d’événements par des patriotes : il est déjà possible sur le Rucher de publier des annonces « Événement » (par exemple : j’organise une sortie musée, une collecte associative, une initiation à l’escalade, un bal, un anniversaire, etc.). Nous comptons permettre aux Ruchistes de s’inscrire directement à l’événement en un seul clic, et à l’organisateur de tenir informé collectivement tous les inscrits.

Certains de ces outils existent bien sûr sur d’autres plateformes (comme Facebook pour les événements), mais l’un des objectifs du Rucher est de rendre les patriotes plus indépendants des GAFAM – ces grands groupes américains (Google, Twitter, et autres) qui abusent de leurs positions dominantes pour faire subir aux patriotes de nombreuses censures idéologiques. Or, cela passe par le développement et l’utilisation de nos propres plateformes, conçues et gérées par des patriotes, pour des patriotes.

En définitive, plus les patriotes seront nombreux à nous rejoindre à bord du Rucher, plus nous serons en mesure de les aider à mieux échanger, dans l’intérêt de notre peuple et de notre patrie.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. j’ai bien reçu votre réponse à ma demande d’inscription. Mais lorsque j’ai voulu répondre, il s’est affiché  » votre site n’est pas sécurisé « . J’ai donc téléphoné à un ami, spécialiste d’informatique qui m’a dit que cela, ne venait pas de moi, mais de vous . Que votre site, n’est pas sécurisé, il y a des certificats gratuits ou payants, mais il faut le technicien compétent pour l’installer, voila ce qui m’a été répondu

    Jean-Michel Morin

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

No data was found

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !