Nantes : Trois fois condamné pour pédopornographie, il avoue un viol de bébé

Un nouveau coup de filet d’un service de police américain sur un partage d’images d’adolescents sur le darknet a plongé les policiers nantais dans l’indicible. En exploitant les renseignements transmis, ils sont tombés sur un nantais de 34 ans déjà condamné pour détention d’images pédopornographiques à trois reprises, entre 2008 et 2021 – pour des faits de 2016.

En garde à vue, cet administrateur de réseaux informatiques a avoué être passé à l’acte et avoir violé un de ses deux enfants, un bébé, entre décembre 2018 et février 2019, en filmant les scènes pour les partager sur le darknet, à des prédateurs du monde entier. Au passage, près de 20.000 images pédopornographiques ont été découvertes sur divers supports informatiques et transmises aux enquêteurs pour analyse. Lé bébé avait alors entre 10 et 12 mois.

Présenté à un juge d’instruction nantais ce 25 mai, l’individu a été mis en examen pour « détention, diffusion et consultation habituelle d’images de mineurs présentant un caractère pédopornographique » (article 227-23 du code Pénal), et « viols incestueux sur mineur par ascendant » (article 222-23-2 du code Pénal). Il a été placé en détention provisoire. L’individu encourt jusqu’à 20 ans de prison.

Cette affaire rappelle « l’importance de lutter contre la détention et la consultation d’images pédopornographiques », rappelle un policier nantais. « Souvent, la consultation d’images sur les réseaux et le darknet sont le premier pas, ensuite il y a une sorte d’émulation malsaine entre prédateurs pour partager toujours plus de fichiers, puis passer à l’acte et le partager. Il faut aussi surveiller de façon très attentive les récidives – ce n’est pas la première fois, à Nantes comme ailleurs, qu’un multi-récidiviste de la pédopornographie devient un pédophile ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. quelle honte, les juges se moquent des gens!
    devront nous attendre la charia? qui prévoit une main coupée pour le voleur, et par extension le zizi coupé?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !