page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Laxisme judiciaire : les agresseurs d’une candidate Reconquête ne seront jugés qu’en décembre

Trois des agresseurs de la candidate Reconquête Cécile Scheffen, le soir du 31 mai à moins de 100 m de la préfecture, cours saint André, ne seront pas jugés avant des mois. Le juge des libertés a refusé que les militants d’ultra-gauche, pourtant connus pour d’autres infractions, soient incarcérés ou jugés rapidement – ils le seront le 2 décembre prochain. 

Celui que l’accusation présente comme le meneur, 27 ans, sans emploi connu, a été relié à une autre aggression, celle d’un colleur du syndicat UNI qu’il a menacé pour qu’il lui remette ses affiches. La victime l’a formellement identifié. « Le casier judiciaire de cet individu compte deux mentions pour une filouterie de transport en commun et un outrage », indique à son sujet la presse locale. 

Le second, 26 ans, aurait lancé des cailloux et dégradé deux des véhicules des militants Reconquête – il avait été condamné en 2016, année où de nombreuses manifestations contre la loi Travail avaient mis à feu et à sang le centre-ville nantais, pour dégradations, outrage et rébellion, le troisième, un étudiant d’une vingtaine d’années, aurait fait partie des agresseurs – son casier judiciaire est vierge. 

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Laxisme judiciaire : les agresseurs d’une candidate Reconquête ne seront jugés qu’en décembre”

  1. NOEL dit :

    Pas de commentaires ça se passe de commentaire bien entendu …. !!!!!

  2. patphil dit :

    jugés et relaxés , peut être un rappel à la loi dont ils ne connaissent pas les codes et qu’ils s’en contrefichent.
    peut être que ça changera quand une sommité politique sera impactée (ou égorgée, violée, tabassée etc.)

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, NANTES

Cécile Scheffen. « Je ne connais pas une seule femme qui n’ait jamais été confrontée à l’insécurité à Nantes » [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky