Stéphane Edouard traite le « Lycée Autogéré » de Paris |

Stéphane Edouard traite le « Lycée Autogéré » de Paris |

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. La pertinence de vos analyses est malheureusement remise en cause par la nature de vos commentaires, interprétations et jugements excessifs portant en particulier sur les personnes elles mêmes. Dommage !

    1. Bonjour Lacroix,
      je comprends votre seconde partie de commentaire car Stéphane Edouard a un ton de parole souvent acide et susceptible de choquer ceux qui sont très empathiques et soucieux d’arrondir les angles pour ne pas blesser.
      MAIS à sa décharge, étant donné son niveau d’excellence dans sa discipline (pertinence, justesse d’analyse, confirmation des « pronostics », etc.), il est judicieux de prêter une grande attention à ses remarques.
      Si à l’instar de ce que j’écrivais en préambule, certaines de ses assertions peuvent sembler blessantes, elles ne sont pourtant que factuelles.
      Je n’ai pas ressenti qu’il s’en prenait aux personnes elles-mêmes, à aucun moment de sa vidéo. A chaque fois qu’il a fait des remarques sur une personne, ce n’était pas à propos de CETTE personne en particulier mais plutôt vis-à-vis de ce qu’elle représente via son élocution, son champ lexical, son style vestimentaire, son hygiène apparente, sa façon d’être, etc. Il a ainsi pris en compte tous ces paramètres qui sont autant d’indicateurs qui, s’ils sont finement analysés, peuvent en dire très long sur une motivation idéologique par exemple.
      Quand je l’ai découvert, cet homme tendait à m’agacer avec son ton parfois péremptoire et nourri d’un petit air de supériorité. MAIS nul n’est parfait et je n’ai pu que constater qu’il était bon dans son domaine. Or, c’est vraiment ce qui compte.
      Il a l’immense mérite d’appeler un chat, « chat ». Et comme le dit Patphil, beaucoup de nos compatriotes devraient frotter leur cervelle à la sienne. Cela aurait le mérite de sortir notre pays de sa léthargie mortifère….

  2. un régal, ce guyanais est toujours circonspect, une touche d’humour ça et là , frotteons notre cervelle contre celle de ce gars là

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !