Italie. Matteo Salvini redoute l’arrivée de 500 millions de migrants en Europe en raison de la crise alimentaire

Salvini

Tandis que de nouveaux débarquements de clandestins ont eu lieu ces derniers jours à Lampedusa, le chef de la Lega italienne Matteo Salvini craint l’arrivée de 500 millions de migrants en Europe au cours des prochains mois en raison de la crise alimentaire engendrée par le conflit en Ukraine.

À Lampedusa, des centaines de clandestins en plus

Il se ne passe plus une semaine ou presque sans que des migrants d’origine extra-européenne ne débarquent sur les côtes méditerranéennes du Vieux continent.

À l’aube du lundi 6 juin, neuf embarcations avec à leur bord 281 clandestins ont accosté à Lampedusa, île italienne devenue tristement célèbre pour faire face depuis plusieurs années à une pression migratoire inédite en raison de sa position géographique avancée devant les côtes africaines.

De quoi de nouveau saturer la seule structure d’accueil de Lampedusa, où 880 migrants ont alors occupé un site disposant initialement de 350 places…

Ainsi, durant la nuit, les gardes-côtes italiens ont intercepté un bateau de 11 mètres avec 73 migrants à 4 miles des côtes. Peu après, à 20 miles de là, 73 autres personnes (dont une seule femme) ont été repérées sur un bateau de 10 mètres. Les garde-côtes ont ensuite arraisonné un bateau de 5 mètres avec 10 Tunisiens à bord quand 13 autres ont été interceptés par ailleurs. Au total, c’est pas moins d’une cinquantaine de Tunisiens qui ont débarqué directement à Cala Pisana (Lampedusa).

Toujours dans la nuit du 6 juin, deux autres groupes de 15 et 13 Tunisiens ont été arrêtés, tandis qu’à l’aube, 14 et 13 autres migrants originaires du Pakistan, de Syrie et du Soudan ont débarqué.

Mais ce n’est pas tout : le manège a continué la nuit suivante, et l’on apprenait au matin du 7 juin que 114 clandestins supplémentaires avaient débarqué à Lampedusa, portant à presque à 1 000 le nombre de migrants hébergés dans le hotspot de l’île.

Les « repêchages » de migrants des ONG se poursuivent…

En parallèle, les rotations des navires des ONG pro-migrants entre le « large » des côtes libyennes et les ports méditerranéens de l’UE continuent. En date du 6 juin, le Sea Watch 3, navire affrêtés par l’ONG allemande éponyme, avait à son bord plus de 350 clandestins « repêchés » devant la Libye entre le 2 et le 4 juin puis au sud de Lampedusa.

Par ailleurs, 29 migrants ont, pour leur part, été pris en charge dans la même zone maritime par le Mare Jonio, navire de l’ONG italienne Mediterranea Saving Human.

Matteo Salvini redoute l’arrivée de 500 millions de migrants en Europe

Enfin, au sujet de cette pression migratoire qui ne faiblit pas aux frontières de l’Italie, Matteo Salvini, leader de la Lega, a déclaré le 6 juin sur la chaîne de télévision italienne 7 Gold que, « si la guerre en Ukraine se prolonge pendant des semaines ou des mois, ce sera une catastrophe économique et sociale pour l’Italie et pour le continent africain ».

Matteo Salvini considère ainsi que la non-arrivée des céréales d’Ukraine et de Russie « sur le front de l’immigration » pourrait donner lieu à « un été dévastateur ».

Au sujet des débarquements de clandestins dans les ports italiens, il a indiqué que ces arrivées étaient « revenues à des niveaux records », le chef de la Ligue estimant « qu’au ministère de l’intérieur […] il y ait pas quelqu’un de particulièrement actif dans le domaine du contrôle des frontières et des débarquements ».

« S’il y a une faim croissante en Afrique », a-t-il conclu, « il y a un risque réel que 500 millions de personnes se déplacent vers le nord pour trouver de la nourriture et je vous laisse imaginer vers où elles se dirigeront ».

Crédit photo : Compte Twitter Matteo Salvini (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Ce n’est pas la faim qui pousse ces migrants ! Sinon pourquoi n’y a t’il que des hommes ? Je doute que Salvini ne connaisse pas l’invasion pour islamisation par le djihad !!

  2. Consternant.
    Les dirigeants européens sont les plus actifs destructeurs de l’Europe, soit en ne faisant rien vis à vis de l’envahissement migratoire, soit en jetant de l’huile sur le feu dans la guerre russo ukrainienne en se montrant totalement serviles vis à vis de l’OTAN et surtout des USA, seuls bénéficiaires de ce conflit.

  3. Bien sûr, tout ce qui est dit dans l’article et dans le deux commentaires ci-dessus n’est que la réalité appréhendée sous plusieurs angles.
    Il reste que le grand coupable soit l’ONU, aux mains de « certains États », puisque c’est cette organisation qui a élaboré le pacte « dit de MARRAKECH ».
    En fait :
    – « pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières  » ;
    – « issu d’un processus ouvert par la Déclaration de New York votée à l’unanimité par l’Assemblée générale des Nations unies le 19 décembre 2016 »;

    Reportez-vous au document officiel de l’ONU, ainsi vous saurez comment chacun des Pays occidentaux doit s’organiser pour disparaître :
    https://daccess-ods.un.org/tmp/6621610.5222702.html

  4. le haut commissaire Bayrou avait recommandé l’importation de millions de migrants, virils pour faire reprendre lla hausse des naissances !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !