Législatives 2022. La profession de foi de Yohan Buteau, candidat dans la 4ème circonscription de Loire-Atlantique

Nous l’avons annoncé dans un article du 18 mai 2022, nous demandons à tous les candidats de nous adresser leurs professions de foi et texte de présentation en vue des élections législatives 2022 (sur [email protected]). Ci-dessous l’interview de Yohan Buteau, candidat dans la 4ème circonscription de Loire-Atlantique

Pour voir la liste des candidats présents en Loire-Atlantique pour les législatives 2022 c’est ici.

Breizh info : Bonjour, pouvez vous vous présenter ?

Yohann Buteau : j’ai 27 ans, j’ai d’abord fait un bac pro mode, puis deux ans en fac, six à l’armée où j’ai passé mes permis, et depuis je suis dans la logistique, mais en cours de reconversion professionnelle pour devenir plombier.

Breizh info : pourquoi avoir choisi Eric Zemmour ?

Yohann Buteau : pour défendre les valeurs délaissées par le RN qui a glissé à gauche. J’étais encarté à l’UPR et sympathisant du RN, mais quand j’ai vu l’émergence de Zemmour je me suis engagé. Gueuler dans les repas de famille, si vous me passez l’expression, ça ne suffit pas, il faut s’engager.

Breizh info : quelles sont les idées que vous entendez défendre ?

Yohann Buteau : d’abord l’identité. Il y a un gros problème aujourd’hui pour s’assumer en tant que français. Je veux m’opposer aussi aux dérives woke, à l’enseignement de la théorie du genre aux enfants qui dès 8-10 ans parlent de sexe alors que ce n’est pas de leur âge. Ma suppléante est un professeur de l’éducation nationale, elle est bien placée pour connaître les dérives graves de l’éducation nationale.

Breizh info : et sur les problématiques de votre circonscription ?

Yohann Buteau : Nantes sud est une circonscription très difficile [où NUPES a de grands espoirs de l’emporter – NDLR] Cela dit, on est élu dans un secteur local, mais un député doit défendre des problématiques nationales, en l’occurrence notamment s’opposer au progressisme global qui vient diluer voire déliter notre pays.

Breizh info : 44=BZH ?

Yohann Buteau : Il est important de préserver les identités locales, culturelles des régions mais je ne suis ni indépendantiste ni pour une sécession.

Propos recueillis par LBG

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !